Accueil A la une Le jour où Fabian Cancellara gagne son dernier Paris-Roubaix

Le jour où Fabian Cancellara gagne son dernier Paris-Roubaix

0
647
Paris-Roubaix une course remportée trois fois par Fabian Cancellara
Fabian Cancellara a glané trois succès sur l'Enfer du Nord. Photo: Trek-Segafredo.
141 Partages

Pour notre deuxième épisode sur les dernières éditions de Paris-Roubaix, on retourne en 2013. Cette année-là a été marquée par le sacre de Fabian Cancellara. Un troisième succès décroché dans ce Monument par le Suisse après une grosse bataille et une course particulièrement animée.

Fabian Cancellara, roi des classiques du nord

Il y a sept ans jour pour jour se disputait la 111e édition de Paris-Roubaix. Pour la replacer dans le contexte, il y avait clairement un grandissime favori en la personne de Fabian Cancellara et les autres. Une semaine auparavant sur le Tour des Flandres, le Suisse écrasait littéralement la concurrence après une démonstration de sa part. Il remportait alors le Ronde avec près d’une minute trente secondes sur son plus proche poursuivant en l’occurrence Peter Sagan. Mais à l’occasion de cet Enfer du Nord, ça ne va pas se passer de cette manière malgré un résultat identique à l’arrivée.

L’homme à battre sur Paris-Roubaix

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Fabian Cancellara aura été bousculé par ses adversaires. Ces derniers ont clairement essayé de le mettre en difficulté, à l’image de Greg Van Avermaet, Zdenek Stybar et Niki Terpstra pour ne citer qu’eux. A noter aussi le beau comportement des Français tels que Sébastien Turgot et Damien Gaudin qui finiront respectivement dixième et cinquième.

A LIRE AUSSI : Philippe Gilbert vainqueur en 2019

D’abord, Fabian Cancellara était repoussé à un deuxième échelon qui le condamnait à jouer des places d’honneur mais rien de plus. C’est alors qu’il a produit un premier effort important, à moins de 50 kilomètres de l’arrivée, lui permettant de revenir dans une meilleure position. Mais Stijn Vandenbergh et Sep Vanmarcke restait devant. C’est alors que Spartacus a accéléré dans le secteur de Cysoing à Bourghelles, à moins de 30 kilomètres de l’arrivée, et seul Stybar va tenir sa roue. Ils reviendront sur le duo de tête à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée.

A la hauteur de son statut de favori

Ce quatuor ne va pas rester bien longtemps ensemble puisque le redoutable secteur du Carrefour de l’Arbre va écarter deux coureurs. Vandenbergh qui est tombé et Stybar qui a déchaussé ne reverront plus jamais la tête de course occupée par Cancellara et le surprenant Vanmarcke. Le Belge va en effet tenir tête jusque dans les derniers instants au principal favori. L’indécision a été totale jusqu’au moment du sprint, et encore il a fallu attendre les vingt derniers mètres pour que Cancellara fasse la différence. Sans aucun doute, le Paris-Roubaix le plus difficilement remporté par le Suisse qui aura réalisé comme en 2010 le doublé Ronde-Enfer du Nord.

Vidéo de Cyclisme
Fabian Cancellara vainqueur de Paris-Roubaix 2013

141 Partages

Aucune réaction pour le moment, soyez le premier !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.