Le parcours complet et les profils du Critérium du Dauphiné 2022

2
25529
Parcours et favoris du Critérium du Dauphiné 2022
Le parcours du Critérium du Dauphiné 2022. Photo : ASO/Critérium du Dauphiné

Le Critérium du Dauphiné 2022 se déroule du 5 au 12 juin. La course préparatoire au Tour de France, qui compte huit étapes, s’élance dimanche depuis La Voulte-sur-Rhône (Ardèche) pour s’achever une semaine plus tard du côté du Plateau de Solaison (Haute Savoie). Les moments clés de cette 74e édition du Dauphiné risquent d’être le contre-la-montre individuel de 31,9 kilomètres, situé comme d’habitude en milieu de course, et bien sûr le dernier week-end avec deux arrivées jugées au sommet.

Le parcours complet du Critérium du Dauphiné 2022

Le premier jour du Critérium du Dauphiné 2022 donnera déjà le ton de ce que vont rencontrer les coureurs engagés tout au long de cette 74e édition. Autrement-dit, ce sera directement accidenté avec quatre ascensions réparties sur l’ensemble du tracé. Un beau terrain de jeu pour que les attaquants s’illustrent d’entrée de jeu. La deuxième étape bénéficie d’un parcours tracé dans la même veine avec une opportunité à saisir pour les baroudeurs.

Dès le troisième jour de course, il y aura une arrivée au sommet. De quoi provoquer peut-être des écarts, mais pas non plus dans de grandes proportions en sachant que les 6,2 derniers kilomètres pour rejoindre Chastreix-Sancy seront à 5,6% de moyenne. Le lendemain, encore moins le droit à l’erreur pour les prétendants au général, avec un chrono assez long, de 31,9 kilomètres exactement, nettement favorable aux meilleurs rouleurs. Ensuite, les cinquième et sixième étapes serviront davantage de transition vers la montagne, qui se sera faite attendre et désirée.

Le Critérium du Dauphiné en direct à la télé : le guide pratique

Pour le week-end, les purs grimpeurs vont être à l’honneur, ce qui n’était pas forcément le cas tout le temps ces dernières années. A l’occasion de l’avant-dernière étape, deux cols vont devoir être franchis, à savoir le Col du Galibier suivi du Col de la Croix de Fer. Rien qu’à l’énoncé de ces deux noms, cela témoigne de la difficulté de la journée qui attend les participants toujours en course. Mais il faudra terminer par la montée menant à Vaujany. Celle-ci est longue de 5,7 kilomètres à 7,2%, dont un kilomètre avec un pourcentage moyen de 12,5%. C’est donc l’occasion de frapper un grand coup sur cette édition. A moins que la décision se fasse le lendemain pour la dernière étape. Pas de cols aussi mythiques que la veille, même s’il faudra passer par le Col de la Colombière (11,8 km à 5,8%). Par contre, c’est un final très compliqué qui s’annonce, avec le Plateau de Solaison. Ses 11,3 kilomètres à 9,2% ne pardonneront pas la moindre faiblesse. De quoi assister en tout cas à un final de toute beauté et couronner un vainqueur de grand talent.

Les favoris du Critérium du Dauphiné

*** Primoz Roglic
** Jack Haig, Ben O’Connor, Jonas Vingegaard, Enric Mas
* Damiano Caruso, Louis Meintjes, David Gaudu, Brandon McNulty, Pello Bilbao, Wilco Kelderman, Tao Geoghegan Hart, Jan Hirt, Michael Storer

Le profil des étapes du 74e Critérium du Dauphiné

Dimanche 5 juin, 1ère étape : La-Voulte-sur-Rhône > Beauchastel, 192 km

Lundi 6 juin, 2ème étape : Saint-Péray > Brives-Charensac, 170 km

Mardi 7 juin, 3ème étape : Saint-Paulien > Chastreix-Sancy, 169 km

Mercredi 8 juin, 4ème étape : Montbrison > La Bâtie d’Urfé, 31,9 km (contre-la-montre individuel)

Jeudi 9 juin, 5ème étape : Thizy-les-Bourgs > Chaintré, 162,5 km

Vendredi 10 juin, 6ème étape : Rives > Gap, 196,5 km

Samedi 11 juin, 7ème étape : Saint-Chaffrey > Vaujany, 135 km

Dimanche 12 juin, 8ème étape : Saint-Alban-Leysse > Plateau de Solaison, 137,5 km

2 Commentaires

  1. Pour la pollution mes compliments plus de km en voiture ou en cars quand vélos bravo! Les organisateurs comme pour le tour de France? SUPER INTELLIGENT!!!!!

  2. Juste une petite remarque sur l’orthographe : pourquoi mettre « voiture » au singulier et « cars » au pluriel ?

    Et alors , ce « quand vélos » ….. quelle horreur !!! … il fallait écrire : « qu’à vélo » ( et non « en vélo » , précision utile puisque la préposition « à » est utilisée quand on monte sur quelque chose, ce qui est le cas pour le vélo !! ) !!!

    Il faudrait peut-être, Meynet, refaire un petit stage en primaire pour retrouver quelques notions d’orthographe !

    Voilà le grave problème pour notre pays, de moins en moins de personnes savent écrire correctement, c’est dramatique, où allons-nous ?

    Mes remarques n’ont pas de rapport avec votre opinion concernant les organisateurs des épreuves de plusieurs jours, vos convictions écologiques sont tout à fait louables et vous honorent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.