Cameron Wurf rejoint le Team Ineos.
487 Partages

Alors que l’équipe Ineos annonçait hier la retraite de Vasil Kiryienka, elle dévoile aujourd’hui un coureur qui le remplacera pendant la saison. Le coureur en question est un triathlète : Cameron Wurf. Il débutera dès ce weekend avec sa nouvelle équipe lors de la Cadel Evans Road Race.

Cameron Wurf rejoint le Team Ineos

Cameron Wurf vient tout droit du triathlon. L’Australien va par ailleurs courir pour le Team Ineos pendant la première partie de saison avant de de se concentrer sur l’Ironman à Kona (Hawaï) en octobre. L’entraîneur de l’équipe Tim Kerrison, qui l’encadre depuis 2017, l’aidera dans sa quête de progression et d’un résultat encore meilleur que l’an passé où il avait fini 5e. A 36 ans, Wurf a déjà roulé au niveau WorldTour pour Fuji Servetto (2009), Liquigas (2011) et Cannondale (2013-2014). Depuis, il s’entraîne régulièrement avec Chris Froome, Pavel Sivakov ou encore Geraint Thomas.

A lire : Vasil Kiryienka met un terme à sa carrière

Un rêve pour Cameron Wurf

« C’est une équipe dont je rêvais faire partie depuis ses débuts et c’est incroyable de rouler officiellement sur ses couleurs. Je suis vraiment excité et fier de représenter l’équipe Ineos », a déclaré l’Australien. Quant à l’équipe Ineos, elle déclaré via Tim Kerrison son entraîneur : « Cameron Wurf se joindra à l’équipe pour continuer à poursuivre sa carrière d’Ironman. La combinaison de sa force physique et de sa polyvalence sur le vélo, sa disponibilité flexible et son expérience de course au niveau WorldTour en font une proposition intéressante et unique pour l’équipe et pour Cameron. Pour la première partie de la saison, il sera toujours prêt et disponible pour courir selon les besoins, tandis que pour les mois précédants l’Ironman de Kona, son attention se concentrera sur ce rendez-vous, dans le but d’améliorer la cinquième place de l’année dernière avec tout le soutien de l’équipe ».

487 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. Hâte de le voir tirer des bouts droits à 50 km/h de moyenne pour ses leaders. Il peut peut aussi peut-être rivaliser sur les longs clm. Sans compter sur ironman une fatigue moindre avant d’attaquer le marathon. Une bonne affaire pour lui je pense.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.