Marta Bastianelli remporte cette course pour la 1e fois
Marta Bastianelli est désormais championne d'Europe. Photo : @UEC_Cycling

Après 130 kilomètres de course, c’est Marta Bastianelli qui a inscrit son nom au palmarès des championnats d’Europe. L’Italienne s’est montrée la plus rapide au sprint en réglant un groupe en petit comité. La Néerlandaise Marianne Vos et l’Allemande Lisa Brennauer ont complété le podium de cette 3e édition.

Marta Bastianelli remporte au sprint le championnat d’Europe

Son palmarès continue à s’enrichir. Après avoir notamment conquis le tire mondial en 2007, Marta Bastianelli vient de remporter les championnats d’Europe, une autre course d’un jour prestigieuse mais beaucoup plus récente. Elle est la troisième en autant d’éditions à se distinguer dans cette épreuve. Son succès a été long à se dessiner, car intervenu seulement lors de la dernière ligne droite au sprint, qui est son domaine de prédilection. Réputé comme l’une des meilleures dans cet exercice, elle n’a pas manqué l’occasion qui s’offrait à elle. Lançant au bon moment son effort, l’Italienne s’est imposée avec une belle marge sur la concurrence dont Marianne Vos, qui a un peu raté sa fin de course à l’image de toute l’équipe néerlandaise.

Grande favorite pour sacrer l’une de ses représentantes, elle a contrôlé une grande partie de la course et en étant toujours dans les bons coups. Il y avait au moins une coureuse dans chaque échappée. Et la victoire semblait proche quand Anna Van Der Breggen accompagné par Elisa Longo Borghni avait de l’avance à quelques encablures de l’arrivée. Mais leur mésentente leur a coûté cher et a permis à ce qui restait du peloton de revenir. C’est finalement une vingtaine d’engagées qui ont pu croire décrocher le titre européen, mais Bastianelli a eu le dernier mot.

https://twitter.com/wcstats/status/1026120736623263744

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. La course a certes été intéressante à suivre, avec de nombreuses attaques, les cyclistes se livrant à fond comme la plupart du temps avec les féminines, mais malheureusement les tactiques de course se sont révélées totalement incompréhensibles, notamment chez les néerlandaises qui ont passé leur temps à se courir après… Pourquoi ?…Les raisons n’étant pas connues, et compte tenu de la grande force de cette équipe néerlandaise, il y a vraiment de quoi en rester… coi. Tant mieux pour M. Bastianelli, championne d’Europe dix après ans après son titre mondial !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.