Magnus Cort Nielsen participe à la moisson d'Astana.
Magnus Cort Nielsen a surpris ses adversaires en attaquant dans le dernier kilomètre. Photo : @ParisNice

Échappé depuis les premiers kilomètres de course, Magnus Cort Nielsen (Astana) a réussi à s’imposer au bout de la 4ème étape de Paris-Nice devant Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) et Giulio Ciccone (Trek-Segafrado). Profitant des difficultés du leader Groenewegen sur ce terrain vallonné, Michał Kwiatkowski s’est quant à lui emparé de la tête du classement général.

Cort Nielsen participe à la moisson d’Astana

L’équipe Astana est décidément sur un petit nuage depuis le début de la saison. En remportant la 4ème étape de Paris-Nice, Magnus Cort Nielsen a en effet offert un 16ème succès à la formation kazakhe cette année, le premier en World Tour.

La victoire du Danois était en revanche loin d’être acquise cet après-midi. Échappé dès les premiers kilomètres au sein d’un groupe de treize coureurs, Cort Nielsen s’est montré en difficulté dans les différentes ascensions répertoriées, victime du rythme imposé par les vrais grimpeurs. Mais au courage, il a su s’accrocher dans un dernier groupe de quatre rescapés, avant d’attaquer victorieusement sous la flamme rouge, déposant notamment l’autre homme fort du jour, Thomas de Gendt.

Si cette étape vallonnée n’a pas fait de dégâts parmi les favoris du général, elle a en revanche profité au Polonais Michał Kwiatkowski, qui s’est emparé du maillot jaune de leader au détriment de Dylan Groenewegen. Côté Français, ils sont toujours trois dans le Top 10, puisque Tony Gallopin, Rudy Molard et Romain Bardet occupent respectivement les 6ème, 7ème, et 8ème places du général.

 

Thibaud KEREBEL

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.