Mathieu van der Poel bat van Aert et Pidcock
Mathieu van der Poel vainqueur une 3e fois de suite à Namur. Photo : @UCI_CX
0 Partages

Battu la semaine dernière lors du Superprestige de Gavere, Mathieu van der Poel a rappelé que c’était bien lui le patron de la discipline. A Namur, sur la deuxième manche de Coupe du monde, le Néerlandais a pris le dessus par rapport à ses deux principaux rivaux Wout Van Aert et Tom Pidcock dans une course haletante et de très haut niveau.

A Namur, la Coupe du monde de cyclo-cross a atteint des sommets. Le trio composé de Mathieu van der Poel, Wout van Aert et Tom Pidcock a livré une course d’une très haute intensité. Ce niveau élevé, ces trois champions ont été capables de le maintenir de bout en bout pour offrir un splendide spectacle. Et c’est van der Poel qui a finalement réussi à avoir le dernier mot. Ce n’est pas pour rien le double champion du monde en titre et le maître de la discipline très peu de fois battu.

Mathieu van der Poel poussé dans ses retranchements mais finit le plus fort

Réunis au départ de la même course pour la première fois de la saison, les retrouvailles van der Poel et van Aert étaient forcément attendus. Mais il fallait aussi compter sur Pidcock, qui semblait un temps parti pour refaire le même coup qu’au Superprestige de Gavere en battant Mathieu van der Poel. Mais cette fois-ci, le Néerlandais a été en mesure de réagir et de combler l’écart. Ensuite, dans l’avant-dernier tour, le porteur du maillot arc-en-ciel est parvenu à s’isoler en tête de la course par rapport à van Aert et Pidcock. Maintenant un certain écart, il a su éviter le moindre retour pour aller s’imposer. A Namur, c’est une habitude pour van der Poel puisque c’est la troisième fois de suite que ça lui arrive et la cinquième fois en tout.

van der Poel et Van Aert à la poursuite du leader Vanthourenhout

Dans l’optique du général de la Coupe du monde, et en dépit de son absence lors de la première manche, Mathieu van der Poel se replace parfaitement. Avec 40 points, il est en cinquième position mais à seulement une unité de la troisième marche du podium occupé par Toon Aerts et Lars Van der Haar. Grâce à sa victoire en ouverture à Tabor puis sa quatrième place du jour, Michael Vanthourenhout est en tête avec 62 points, soit 7 unités de plus que Wout Van Aert candidat sérieux à la victoire finale. Par contre, ça s’annonce désormais plus compliqué pour Eli iserbyt le grand perdant du jour. Seulement 31e à cause d’un problème mécanique dès l’entame, le champion d’Europe n’a marqué aucun point et donc a reculé au 10e rang provisoire avec toujours 30 points au compteur.

Classement Coupe du monde Namur 2020 – Top 10

1 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) en 1h03:59
2 – VAN AERT Wout (Team Jumbo-Visma) + 0:03
3 – PIDCOCK Tom (Trinity Racing) + 0:11
4 – Vanthourenhout Michael (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 1:07
5 – Hermans Quinten (Tormans CX Team) + 2:09
6 – Van der Haar Lars (Telenet Baloise Lions) + 2:17
7 – Aerts Toon (Telenet Baloise Lions) + 2:53
8 – Soete Daan (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 2:57
9 – van Kessel Corné (Tormans CX Team) + 3:25
10 – Kamp Ryan (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 3:31

Classement général Coupe du monde (après 2 épreuves) – Top 10

1 – VANTHOURENHOUT Michael (Pauwels Sauzen-Bingoal) avec 62 pts
2 – VAN AERT Wout (Team Jumbo-Visma) 55 pts
3 – AERTS Toon (Telenet Baloise Lions) 41 pts
4 – Van der Haar Lars (Telenet Baloise Lions) 41 pts
5 – van der Poel Mathieu (Alpecin-Fenix) 40 pts
6 – Hermans Quinten (Tormans CX Team) 40 pts
7 – van Kessel Corné (Tormans CX Team) 37 pts
8 – Soete Daan (Pauwels Sauzen-Bingoal) 36 pts
9 – Pidcock Tom (Trinity Racing) 34 pts
10 – Iserbyt Eli (Pauwels Sauzen-Bingoal) 30 pts

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Le titre « … plus fort que … » ne résume pas bien la course. Désolé.

    Il a gagné parce qu’il avait plus d’équilibre, en restant sur le vélo à plusieurs endroits où ses concurrents sont descendus de vélo. Et il a profité aussi un petit peu de l’aspiration en étant juste derrière Van Aert quand celui-ci s’est lancé à la poursuite de Pidcock. Bref, sa victoire ne s’explique pas que par les muscles.

  2. En effet, c’est un Van der Poel loin d’être dominateur qui s’impose ici, même si le dernier tour du champion du monde parachève la lutte et finit par donner une certaine hiérarchie des valeurs en présence, car en s’envolant d’entrée, le jeune Pidcok fit même figure de vainqueur potentiel…Le scénario du dimanche précédent à Gavere semblait se reproduire, le jeune blanc bec chantait victoire, mais le jeune blanc bec anglais y laissait des plumes, au point d’en défaillir quelque peu sur la fin…
    Belle course de Vanthourenhout, confirmant son niveau 2020, longtemps accroché à la tête avant de finir pendu… Un français, Dubau, qui apparait à la treizième place, cela sauve un peu l’honneur tricolore, dans le souvenir de la grande et unique victoire en coupe du monde de Francis Mourey, dernier cyclo-crossman français compétitif au plus haut niveau…
    Relative déception devant le circuit choisi cette année, terriblement exigeant, en témoigneraient les écarts, spectaculaire, voire dangereux, mais peu lisible, et difficile à appréhender de manière globale, une nécessité compte tenu du confinement… Que dire de la retransmission différée de la chaine l’Epique… Des courses hommes et femmes prises en cours de route, des interruptions de pub pour cinq à dix minutes, on nous montre les départs pendant la course, ça passe du troisième au cinquième tour, aucun plan séquence sur le passage des dix à quinze premiers en continu, etc… Hou là là ! ça atteint vraiment les sommets de la médiocrité… Pour ce qui demeure traditionnellement l’un des plus beaux cyclo-cross de l’année, le plus proche de la légendaire époque du cyclo-cross des années 50 à 80, celle des villes à villes, des Jean Robic, André Dufraisse, Bonnand, Bernet, etc…, une légende qui n’a pu revivre ici, faute de confinement, d’une version de circuit quelque peu décevante ou inadaptée, ou d’une retransmission télé totalement pitoyable… Dommage, car le trio de tête de cette version 2020 évoluait à un niveau impressionnant, particulièrement stupéfiant…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.