Mathieu van der Poel vainqueur avec une grosse marge
Mathieu van der Poel était sacrément costaud sur l'avant-dernière étape de la Coupe du monde.
0 Partages

A l’occasion de la quatrième des cinq manches de la Coupe du monde, Mathieu van der Poel n’a laissé aucune chance d’espérer pour ses adversaires. Dominateur de bout en bout, le champion du monde en titre a fini avec une confortable avance, notamment sur Wout van Aert et Tom Pidcock respectivement deuxième et troisième.

Mathieu van der Poel a frappé très fort. L’avant-dernière étape de cette Coupe du monde a été nettement dominé par le champion néerlandais, à la manière de ce qu’avait fait Wout van Aert il y a une semaine. Cette fois, le champion du monde s’est révélé largement supérieur, régissant ainsi de la plus belle manière après avoir subi un sérieux revers.

Une fois le départ donné, van der Poel n’a pas tardé pour occuper la tête de la course. A la fin de la première boucle, il se retrouvait déjà à la meilleure des positions. Et ça n’a pas évolué sur les tours restants. Au contraire, son avance n’a pas cessé de s’accroître. La marge fut considérable sur la ligne d’arrivée avec plus d’une minute trente secondes sur Wout van Aert, qui a dû longtemps batailler pour finir deuxième devant Tom Pidcock.

Mathieu van der Poel et Wout van Aert à la lutte pour la victoire finale

Avec cette victoire, Mathieu van der Poel se permet aussi d’espérer remporter le général de la Coupe du monde, mais la tâche s’annonce rude. Avec 110 unités au compteur, le Néerlandais s’est rapproché de Wout van Aert, qui reste le leader avec 125 points. Le troisième Michael Vanthourenhout, qui est à 106 points, reste également dans le coup. Rien n’est fait donc pour la dernière manche disputée à Overijse.

Classement Coupe du monde Hulst 2020 – Top 10

1 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) en 1h05:27
2 – VAN AERT Wout (Team Jumbo-Visma) + 1:31
3 – PIDCOCK Tom (Trinity Racing) + 1:49
4 – Vanthourenhout Michael (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 2:41
5 – Aerts Toon (Baloise Trek Lions) + 3:07
6 – van der Haar Lars (Baloise Trek Lions) + 3:19
7 – Hermans Quinten (Tormans CX Team) + 3:32
8 – Sweeck Laurens (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 3:37
9 – Kamp Ryan (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 4:12
10 – van Kessel Corné (Tormans CX Team) + 4:46

Classement général Coupe du monde (4/5) – Top 10

1 – VAN AERT Wout (Team Jumbo-Visma)  avec 125 pts
2 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) 110 pts
3 – VANTHOURENHOUT Michael (Pauwels Sauzen-Bingoal) 106 pts
4 – Aerts Toon (Baloise Trek Lions) 87 pts
5 – Hermans Quinten (Tormans CX Team) 78 pts
6 – van Kessel Corné (Tormans CX Team) 73 pts
7 – Van der Haar Lars (Baloise Trek Lions) 61 pts
8 – Pidcock Tom (Trinity Racing) 59 pts
9 – Sweeck Laurens (Pauwels Sauzen-Bingoal) 58 pts
10 – Aerts Thijs (Telenet Baloise Lions) 54 pts

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Cinq victoires et une seconde place en neuf jours… La veille à Gullegem, certains pouvaient penser, en le voyant glisser, taper les poteaux ou trébucher sur les premiers tours, qu’il n’avait pas bien récupéré de ses efforts de Baal, qu’il en faisait décidément un peu trop, etc… Enorme erreur de des butants d’un autre vélo !… En fait, perturbé par la vitesse trop réduite des concurrents qui le précédaient, le champion babutiait son art. Gullegem n’était qu’un entrainement, une histoire de volume, etc… Le voici donc qui caracule à Holst, en bord de mer, là où vit Gérard. Pour le cup, il monte en pouissance, là où beaucoup d’autres accousent le cup !… Car il faut bien se chouter d’une dose, c’est que le gars annonce la couleur, et plutôt même les couleurs. Qui pourra en effet l’arréter dans un mois à Ostende ( ou Oostende, en néerlandais avec deux O )… Entre parenthèses, les passages au stand de Van der Poel, sont toujours une pure merveille d’aisance gestuelle et technique, y compris de la part de ses mécaniciens.

  2. Il a les moyens de gagner un grand tour ! Celui qui pronostiquait cela n’était n’importe qui, on le surnommait Poupou (son grand-père maternel). Il lui faudra pour en arriver là pouvoir compter sur des équipiers de valeur et s’améliorer dans la haute montagne.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.