Michael Matthews impérial à Montréal
Matthews gagne deux classiques World Tour de suite. Capture d'écran GP Montréal.
100 Partages
Michael Matthews poursuit sa razzia en terre canadienne
4.3 (85%) 4 votes

Vainqueur il y a deux jours du GP cycliste de Québec, Michael Matthews (Team Sunweb) a récidivé à l’occasion de l’épreuve disputée à Montréal. Plus fort au sprint, l’Australien a coiffé dans les derniers mètres Sonny Colbrelli (Bahrain Merida), qui semblait parti pour s’imposer, et Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) s’est contenté de la troisième place.

Michael Matthews fait le doublé au Canada

Deux sur deux ! Michael Matthews est parvenu à remporter entre vendredi et ce dimanche le GP cycliste de Québec puis celui de Montréal. Une performance seulement réalisée par un coureur par le passé, c’était l’oeuvre de Simon Gerrans en 2014. C’est dire l’ampleur de la performance du coureur du Team Sunweb, qui a fait parler avant tout sur ces deux courses d’un jour ses qualités de sprinteur.

Sur cette épreuve de Montréal, c’est un scénario assez commun qui s’est d’abord déroulé. Une échappée qui a mené une grande partie de la course avant de se faire logiquement rattrapé. C’est à 35 kilomètres de l’arrivée que le rythme a augmenté d’un ton. Sous l’impulsion de Lotto Soudal, Tim Wellens a été le premier des favoris à se dévoiler. Mais son offensive ne va pas s’avérer payante, il sera repris quelques instants plus tard par le peloton. Dans le même temps, Matej Mohoric (Bahrain Merida) parti seul dans une descente s’est retrouvé en tête de course sans pour autant tenir très longtemps. La faute à un peloton qui n’a pas laissé filer le moindre coureur. Ceci a donc débouché plutôt logiquement sur une arrivée au sprint.

C’est un premier groupe aussi d’une quarantaine d’éléments environ comme à Québec qui s’est disputé la victoire. Avec une issue semblable comme le démontre le succès acquis par Michael Matthews. Le podium a été complété par deux coureurs évoluant dans le même registre, en l’occurrence Sonny Colbrelli et Greg Van Avermaet, qui vient d’enchaîner un second podium après sa 2e place à Québec. Mais pas de victoire pour le Belge, qui est tombé comme l’ensemble des concurrents sur un os en la personne de Matthews. Ce week-end World Tour canadien était le sien, et personne ne pouvait lui contester sa suprématie.

100 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

1 commentaire

  1. Matthews certes sprinter mais aussi coureur très résistant car cette classique est fort difficile avec beaucoup de difficultés et de dénivelé au total… Le trio de tête domine le sprint d’arrivée comme le montre bien la photo d’introduction, et cette fois-ci, contrairement à son insolente facilité sur le G P de Québec,, Matthews dut sacrément s’employer pour devancer la concurrence et son second S. Colbrelli, bien emmené par son équipe Barhain, une formation dans laquelle M.Mohoric fut particulièrement en évidence : grand animateur de la fin d’épreuve, descendeur et styliste hors-pair, il aura vraiment marqué la course… Matthews et Mohoric, rien de surprenant en cela, les vainqueurs, étape et général, sur le dernier B B Tour…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.