Michal Kwiatkowski s’offre la Clasica San Sebastian

2
287
Michal Kwiatkowski au sommet de son art en 2017.
Après Milan-San Remo, San Sebastian en 2017 pour Kwiatkowski. Capture d'écran Twitter

Au terme d’un final haletant, c’est Michal Kwiatkowski qui remporte la Clasica San Sebastian. Le Polonais rajoute une nouvelle ligne prestigieuse à son palmarès déjà rempli. Le coureur de l’équipe Sky auteur d’un formidable Tour de France poursuit sur sa lancée.

Michal Kwiatkowski termine le travail de la Sky

C’est l’équipe qui domine tout ! La Sky a encore franchi une course en première position. Et pourtant, ce n’est pas Christopher Froome. Cette fois, c’est Michal Kwiatkowski qui prend toute la lumière. Impressionnant sur les routes françaises aux côtés de son leader britannique pendant trois semaines, il maintient un niveau de forme équivalent en Espagne. Six jours après la fin de la Grande Boucle, un grand nombre de coureurs se retrouvaient sur la Clasica San Sebastian, classique du WorldTour. Comme prévu, c’est la dernière côte du parcours avec des passages à 20% qui a fait la sélection malgré quelques tentatives d’attaque et un rythme soutenu auparavant. Au sommet de la côte, Bauke Mollema, le vainqueur sortant, Mikel Landa et le Français Tony Gallopin ont basculé en tête. Suivi de très près par Michal Kwiatkowski et Tom Dumoulin. Après être revenu dans la descente, et quelques tentatives dans les deux derniers kilomètres, les cinq coureurs se sont disputés la victoire au sprint dans les rues de San Sebastian. Lançant en premier, Tony Gallopin s’est fait passer sur les derniers mètres par le Polonais de la Sky, qui conclut parfaitement le travail collectif de sa formation.

Une nouvelle victoire de prestige

Cette Clasica San Sebastian finit victorieusement est un reflet parfait de la saison de Michal Kwiatkowski. Vainqueur en mars de Milan-San Remo, ou encore deuxième de l’Amstel Gold Race, le Polonais a une nouvelle fois démontré toutes ses qualités de puncheur. Il apprécie particulièrement ces courses d’un jour. Sa vitesse de base au sprint lui permet également d’écrire de nombreuses lignes à son palmarès. Et ça risque de continuer encore cette saison. Un objectif correspondant à merveille avec ses qualités approche à grands pas : les Championnats du Monde. Déjà porteur du maillot arc-en-ciel, il se place plus que jamais comme un sérieux prétendant.

La victoire de Michal Kwiatkowski à San Sebastian

Toute l’actualité du cyclisme ici.

Site officiel de l’épreuve.

2 Commentaires

  1. La Sky encore une fois et sur la lancée du tour de France, en effet… Une semaine de plus ne les aurait peut-être pas dérangés ! Par contre, sur une classique, cette équipe n’a peut-être jamais autant dominé l’épreuve qu’elle l’a fait ici… Cinq sky en tête dans Jeskibel pou réduire le peloton à une cinquantaine, puis échappée de Moscon jusqu’au pied de la dernière difficulté, et puis les deux phénoménaux équipiers de Froome sur le tour pour finir la course, Kwiatkowski se permettant même de communiquer par l’oreillette avec Landa, à 600m de la ligne, alors que l’intensité est maximale ! Avec Poels and co au côté de Froome, voilà qui promet pour la Vuelta !
    Gallopin assez impressionnant au point de relayer Landa dans l’attaque finale en forts pourcentages, mais lançant idéalement le sprint pour le surpuissant Kwiatkowski… Quant à Dumoulin, le voici revenu à son si fort niveau, sans sortir du tour, contrairement aux quatre autres échappés… Face à cette force collective Sky, ils ne pouvaient faire mieux…

  2. Bonjour Annie. En résumé, et comme vous l’avez dit, « difficile de faire mieux ». Bon WE ! et à bientôt -)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.