Michal Kwiatkowski veut aider les soignants
Michal Kwiatkowski s'implique à sa manière en cette période du coronavirus - Photo : Tour de Pologne
225 Partages

Cette 4ème étape du Tour de Pologne, disputée entre Jaworzno et Szczyrk (179 kilomètres) a été remporté par Michal Kwiatkowski. Le coureur de la Team Sky a répondu présent sur un terrain accidenté en devançant de trois secondes Dylan Teuns (BMC Racing Team) et George Bennett (LottoNL – Jumbo). Le champion de Pologne s’empare de la tête du classement général par la même occasion.

Une échappée de trois coureurs prend le large

Dès les premiers kilomètres, le peloton laisse filer trois attaquants : Marek Rutkiewicz (Pologne), Bert Van Lerberghe (Cofidis) et Jan Tratnik (CCC). A l’approche des premières difficultés, cette échappée possèdent 4’30 » d’avance sur un peloton emmené par la formation Sky. Devant, le Belge de la Cofidis montre quelques signes de fatigue et se fait distancer par ses deux compagnons de route.

Dans la troisième difficulté répertoriée, Jan Tratnik (CCC) par seul mais derrière, un groupe de contre s’est formé avec George Preidler (Groupama-FDJ), Ivan Rovny (RusVelo), Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) et Jorge Arcas (Movistar). Ce groupe pointe à 45 secondes de l’homme de tête. Le peloton quant à lui, accuse un retard d’1’30 ». A 20 kilomètres de l’arrivée, les quatre hommes reviennent sur le coureur de la CCC mais l’écart avec les favoris est maigre.

Michal Kwiatkowski en costaud

Derrière, le peloton roule fort, toujours sous l’impulsion de la Team Sky. Inévitablement, la jonction s’opère à 10 kilomètres de l’arrivée et tout reste à faire. Au pied du mur final de Szczyrk, quelques coureurs commencent déjà à accélérer comme Richard Carapaz (Movistar). Patient Michal Kwiatkowski accélère au bon moment et s’envole vers la victoire. Il devance Dylan Teuns (BMC) et George Bennett (LottoNL – Jumbo) de trois secondes. Le Polonais s’empare de la tête du classement général par la même occasion. Premier français, Thibaut Pinot (Groupama – FDJ) termine 6ème de l’étape, dans le même temps que Teuns.

225 Partages
Elodie LEQUILBEC

2 commentaires

  1. La course derrière les échappées fut moins passionnante que l’an passé où J. Haig s’était plus ou moins révélé, Dylan Teuns plaçant dans le dernier mur une mine fatale à la concurrence. Le belge est cette année moins flamboyant et malgré son attaque, il ne put réussir à s’isoler seul en tête. On savait que cette arrivée à Szczyrk était compliquée : avec six consonnes et une seule voyelle, on avait bien du mal à se prononcer à tous points de vue, le mur constituant déjà en lui-même un sacré obstacle. Et il demeurait une crainte, que chacun taisait, au même titre que le nom du lieu d’arrivée : non que ce soit un Sky qui l’emporte, personne n’en veut en particulier à cette formation, n’est-ce pas, mais Kwiatkowski ! Le malheur du journaliste manquant de préparation ou à court de forme, l’impérieuse obligation d’exigence nécessitant l’effort total et qui condamne irrémédiablement l’amateur ! Trois k, deux w, un seul s… Il y avait bien plusieurs esses dans la montée, mais le polonais n’en fit k, il avait des l…

  2. Thibaut PINOT retrouve progressivement la forme,c’est très bien……!
    Je pense qu’il va nous faire une trés bonne fin de saison…!

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.