Miguel Angel Lopez s'est engagé en faveur de Movistar Team
Miguel Angel Lopez quitte Astana pour rejoindre Movistar. Photo : Astana
0 Partages

Miguel Angel Lopez n’est plus un coureur d’Astana Pro Team. En 2021, le grimpeur colombien portera le maillot de Movistar Team venant d’annoncer le transfert. Le contrat vaut pour le moment pour une saison.

C’est l’un des changements phares de cette intersaison cycliste. Après avoir passé l’ensemble de son début de carrière dans la même équipe, soit Astana Pro Team, Miguel Angel Lopez va se retrouver dans un nouvel effectif. D’ici quelques semaines, le Colombien évoluera en compétition avec Movistar Team, qui a réussi à s’attacher les services de l’un des meilleurs grimpeurs au monde.

Miguel Angel Lopez, un atout pour la montagne

Au-delà de ce premier changement d’équipe dans la carrière de Miguel Angel Lopez, son rôle ne va pas tant évoluer en restant un leader pour les classements généraux des courses par étapes dont les Grands Tours (Giro, Tour, Vueta). Quel que soit la course de trois semaines dans laquelle s’alignera le jeune coureur de 26 ans, il représentera une sérieuse menace pour ses adversaires et un atout de premier plan pour sa nouvelle formation. Celle-ci ne pouvant compter que sur Enric Mas dans ce registre cette année. Et après le départ de Mikel Landa lors de la précédente intersaison et le déclin d’Alejandro Valverde.

Pour Lopez, ses meilleurs résultats finaux dans les Grands Tours commencent certes à remonter, c’était en 2018 avec deux podiums au Giro et à la Vuelta (3e). Mais notamment le dernier Tour de France lui a permis de se montrer à nouveau à son avantage dès que la route s’élevait. Vainqueur de l’étape s’achevant au sommet du Col de la Loze, il a été longtemps en course pour le podium avant de craquer dans l’ultime chrono à la veille de l’arrivée (6e). De quoi en faire encore un candidat redoutable en 2021.

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Les recrutements de l’équipe Movistar, avec de nombreux coureurs jeunes ou en devenir, ne manquent pas d’intérêt; par contre, la venue de M.A.Lopez, « Superman », ne manque pas d’interroger, le jeune colombien passant parfois pour un coureur assez imprévisible ou rarement en position de maitriser une situation de leader, avec une manière d’évoluer émaillée de tactiques parfois incompréhensibles, avec pas mal de chutes mais aussi des exploits assez fantastiques… Sa venue aux côtés de Valverde, immense champion autant que « taulier » de l’équipe, coursier fourbu aux tactiques bien personnalisées, numéro un dans l’art de faire perdre un adversaire que le profane a souvent bien du mal à découvrir, est assez originale… En somme, deux duettistes aux accords futurs sans doute assez singuliers, peut-être dans une certaine tradition, genre Picasso ou Salvador Dali…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.