Le Mont Ventoux, lieu d’arrivée d’une nouvelle course d’un jour

2
2647
Mont Ventoux grimpé en juin 2019
Le sommet du Mont Ventoux accueillera l'arrivée d'une nouvelle course en juin 2019. Photo: Cycling Tips / @NSOphoto

Une nouvelle course va intégrer le calendrier UCI dès la saison 2019 révèle le quotidien La Provence. Classée en 1.1, elle se disputera au cours du mois de juin, juste après le Critérium du Dauphiné et sera destinée aux grimpeurs. Cette épreuve d’une journée partira de Vaison-la-Romaine dans le Vaucluse, mais surtout s’achèvera au sommet du Mont Ventoux.

Une course avec une arrivée jugée au Mont Ventoux

Le 17 juin 2019, une course va connaître sa toute première édition. Si son nom exact n’est pas encore connue, son lieu de départ et d’arrivée le sont. Cela débutera du côté de Vaison-la-Romaine pour se finir au Mont Ventoux. Cette mythique et légendaire ascension sera donc le théâtre d’une arrivée autre que sur le Tour de France. Cela promet déjà d’être spectaculaire. Le parcours devrait s’approcher des 185 kilomètres et cumulé au total 4 400 mètres de dénivelé.

Autrement-dit, ce sont les grimpeurs qui auront la part belle pour cette compétition. Et peut-être du beau monde pourrait prendre l’initiative d’y participer. Placé dans le calendrier un seul jour après la fin du Critérium du Dauphiné, il n’est pas à exclure que certains coureurs prennent la décision d’enchaîner. Ce serait une nouvelle occasion de se tester et de monter en régime à quelques jours du championnat national et du Grand Départ du Tour de France. Et puis, l’enjeu vaut le coup. Etre le premier coureur à inscrire son nom au palmarès.

2 Commentaires

  1. Ouais , encore un tue cycliste . Après le Dauphiné Libéré , une course de côte . Une course pour pur grimpeur , Merci pour les autres .

  2. Ce genre d’épreuve semble dans l’air du temps… Un peu comme la pro otztaler 5500 dans le Tyrol, en Autriche : 5500 m de dénivelé… La première édition, l’an dernier; a été gagnée par Kreuziger devant Spilak et Ciccone… L’arrivée est assez simple à prendre, et ce serait le diable d’avoir besoin de photo ici ; et pas besoin de poisson pilote, plutôt un pousson pilote hors de vue des commissaires… L’épreuve est tellement dure que le physique prend le pas sur la tactique, et elle est bien sûr destinée à un grimpeur, tout en demeurant néanmoins assez ouverte, car ce peut être également une forme de défi pour un cycliste qui n’adhère pas forcément au MPCC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.