Nico Denz est le dernier vainqueur de la Coupe de France 2018
Nico Denz, le plus fort dans le final. Capture d'écran Tour de Vendée.
113 Partages
Nico Denz ouvre son palmarès au Tour de Vendée
5 (100%) 3 votes

Au terme d’une course usante disputée dans des conditions météorologiques difficiles, Nico Denz (AG2R La Mondiale) est allé décrocher le succès dans le Tour de Vendée. Vainqueur de la dernière manche de la Coupe de France cette saison, l’Allemand s’est débarrassé au sprint des surprenants Lennert Teugels (Cibel – Cebon) et Gian Friesecke (Team Vorarlberg Santic).

Première victoire pro de Nico Denz en Vendée

Un jour inoubliable ! Jamais lauréat de la moindre course à 24 ans, Nico Denz a réussi à sortir une grosse prestation lors du Tour de Vendée pour enfin connaître les joies du succès. Si cela a été loin d’être simple, sa bonne condition physique lui a permis de dompter tous les éléments pour avoir le dernier mot. Dans le même temps, sa formation AG2R La Mondiale a fini de la meilleure des manières cette édition 2018 de la Coupe de France.

Aujourd’hui, c’est bien la puissance qui a parlé. Sur un parcours du Tour de Vendée rendue difficile à cause de la pluie mais surtout du vent, il était impossible de se cacher. Les faiblesses de certains coureurs allaient immédiatement ressortir. C’est pourquoi assez loin de l’arrivée, la course s’est décantée. Pour donner un ordre d’idée, il n’était qu’une trentaine à pouvoir encore espérer s’imposer à environ cinquante kilomètres de l’arrivée. Cela démontre à quel point la course fut animée. Et l’écrémage s’est poursuivi dans les derniers dizaines de kilomètres. Présent dans un groupe de sept coureurs qui a pris peu à peu ses aises, Nico Denz était notamment accompagné de Jonathan Hivert (Direct Energie). Il était acté que le vainqueur serait dans ce groupe à quelques kilomètres du terme.

Dans le circuit final, la différence s’est faite au niveau de la fraîcheur physique de chacun. Plus en jambes, le trio Denz-Teugels-Friesecke s’est détaché pour ensuite se disputer la première place au sprint. A ce jeu-là, l’Allemand, un ton au-dessous, a devancé ses deux jeunes adversaires, qui ont bien failli créer la sensation. Après être passé près lors d’une étape du Giro de cette année, seulement battu par Matej Mohoric, Denz a enfin atteint son graal. De quoi finir la saison sur une très belle note.

113 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

1 commentaire

  1. En effet, lorsque nous vimes N.Dentz aborder le sprint final les mains aux cocottes, nous crûmes un instant que ce pourrait bien être de nouveau cuit pour lui, un peu comme sur le dernier giro… Mais l’adversaire ici ne se nommait pas Mohoric mais de manière plus anonyme avec deux coureurs toutefois bien présents dans le final de cette épreuve humide et ventée, Friesecke et Teugels. Friesecke, bien qu’un peu sec malgré la pluie ayant d’ailleurs réussi à reumener Tagels au tour précédent sur une première tentative de Dentz. Ceci dit, comme un acharnement de la destinée, la victoire échappe encore à la Roche aux hommes de Jean René… L’Hivert était bien là, tous les vendéens le voyaient emporter la timballe, mais sous les premières pluies de ces journées d’ automne, Jonathan n’avait plus ses jambes du printemps…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.