Pascal Ackermann gagne une deuxième fois la Clasica de Almeria
Pascal Ackermann reste le patron à la Clasica de Almeria.

Sans surprise, la Clasica de Almeria s’est achevé par un sprint massif. Dans celui-ci, Pascal Ackermann (BORA – hansgrohe) s’est montré le plus fort et a pleinement assumé son statut de vainqueur sortant. La deuxième place est revenue à Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) et Elia Vivaini (Cofidis Solutions Crédits) a complété ce podium royal.

Pour la deuxième année consécutive, la Clasica de Almeria a été remporté par Pascal Ackermann. Vainqueur d’un sprint groupé, l’Allemand a été suffisamment costaud pour ne pas se faire remonter par un autre coureur. Et pourtant, il y avait du beau monde comme le prouve le résultat final. Alexander Kristoff et Elia Viviani vont devoir se contenter d’une place sur le podium.

Comme c’était à prévoir, le peloton n’a pas laissé beaucoup de champ aux échappés. D’ailleurs, les cinq fuyards du jour ont été repris à environ 50 kilomètres de l’arrivée. A partir de là, plus aucune attaque n’a eu lieu. Les kilomètres ont défilé sur un terrain plat et avec l’arrivée s’approchant, les sprinteurs ont commencé à bien se placer. La lutte a été âpre pour être dans les premières positions dans l’emballage final. A ce jeu-là, Pascal Ackermann s’est bien débrouillé. Au moment de lancer son sprint, l’Allemand s’est retrouvé directement en tête. Sa puissance a ensuite fait la différence malgré le retour d’Alexander Kristoff, qui a échoué de peu. Un peu plus en retrait, Viviani a vu ce duel sans pour autant espérer mieux.

Classement final – Clasica de Almeria 2020

Nom Equipe
1 ACKERMANN Pascal BORA – hansgrohe 04:24:04
2 KRISTOFF Alexander UAE Team Emirates ,,
3 VIVIANI Elia Cofidis Solutions Crédits ,,
4 VAN POPPEL Danny Circus – Wanty Gobert ,,
5 MEZGEC Luka Mitchelton-Scott ,,
6 CAPIOT Amaury Sport Vlaanderen – Baloise ,,
7 VENTURINI Clément AG2R La Mondiale ,,
8 BARBIER Rudy Israël Start-Up Nation ,,
9 LOBATO Juan José Fundacion – Orbea ,,
10 BOUDAT Thomas Team Arkéa Samsic ,,
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. La photo d’intoduction n’est pas de trop pour montrer les écarts, tant le sprint se déroule à grande vitesse… A cette allure, Ackerman est parfaitement placé dans la roue du lanceur Cofidis, et les trois premiers ne font que conserver et accroitre leur avance sur les autres. Observons comment Viviani n’est pas directement dans la roue de son lanceur, une habitude bien à lui et qui a sans doute parfois déplu lorsqu’il était chez Quickstep… Dans ce sprint d’Almeria, l’italien de la Cofidis a-t-il délibérément choisi sa position au lancement du sprint ? En tous cas, celle-ci ne s’avère pas opportune, tant la puissance et la vitesse du sprint de l’allemand sont importantes…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.