Peter Sagan gagne sa première étape sur ce Tour 2019
Peter Sagan un maillot vert bien accroché sur ses épaules.
252 Partages
Peter Sagan impérial débloque son compteur
5 (100%) 1 vote[s]

Pour l’entrée du Tour de France dans les Vosges, c’est un sprint en comité réduit qui a eu lieu. Dans un peloton composé de quatre-vingt unités environ, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) s’est montré le plus fort dans cette cinquième étape. Avec une certaine marge, le Slovaque a eu raison notamment de Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) et Matteo Trentin (Mitchelton-Scott). Avec cette victoire, il conforte ainsi son maillot vert. De son côté, Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) qui a passé une journée tranquille au chaud est toujours le leader du classement général.

Après avoir tourné autour du succès sur ces premiers jours de course, Peter Sagan n’a pas laissé filer l’occasion lors de la cinquième étape. Pourtant, le profil était vallonné entre Saint-Dié-des-Vosges et Colmar, particulièrement dans les soixante-dix derniers kilomètres avec trois différentes ascensions de deuxième et troisième catégorie. Le Slovaque qui ne s’est jamais retrouvé distancé a tenu le choc comme quelques autres sprinteurs avant de les régler tous au sprint.

Contrôle du peloton

Si les grandes manœuvres n’ont pas eu lieu sur ce tracé de moyenne montagne, quelques baroudeurs ont tout de même animé l’avant de la course. Mais le quatuor composé de Toms Skujins (Trek-Segafredo), Tim Wellens (Soudal-Lotto), Simon Clarke (EF Education First) et Mads Wurtz Schmidt (Katusha-Alpecin) n’a jamais possédé beaucoup d’avance. Du coup, leurs espoirs de rallier l’arrivée en vainqueur n’ont pas existé à un seul instant. Même Toms Skujins, le plus fringant dans l’échappée, s’est fait rattraper dans la dernière ascension par un peloton sans pitié.

Menant un rythme soutenu mais sans plus, cela a suffi pour mettre en difficulté de nombreux coureurs dont plusieurs sprinteurs de renom. Que ce soit Groenewegen, Ewan, Viviani, Kristoff, ils ont tous décroché. Au contraire, Matthews, Sagan, Colbrelli ou encore Trentin sont restés dans le peloton. Et n’ont pas à eu puiser dans leurs réserves dans les plus forts pourcentages, faute d’attaque des meilleurs grimpeurs.

Sagan, la belle opération

A Colmar, pour le final, c’est donc un peloton à peu près réduit de moitié qui s’est disputé la victoire. Les coureurs les plus rapides ont logiquement occupé les premières places. A commencer par Sagan, qui a dominé le sprint. Un ton au-dessus, le Slovaque a mis quelques longueurs à ses adversaires. Cela lui permet de consolider son maillot vert qu’il va tenter de ramener une 7e fois à Paris. Sinon, derrière, Van Aert a réussi à décrocher la deuxième place et les secondes de bonifications qui vont avec. C’est le seul changement notable au général puisque le Belge s’est rapproché à 14 secondes de Julian Alaphilippe. Le Français va passer un test très important tout comme les prétendants à la victoire finale lors de la 6e étape qui s’achève à la Planche des Belles Filles.

252 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.