Parcours Tour du Finistère 2018
Le parcours du Tour du Finistère 2018.

Ce samedi 14 avril aura lieu la 33e édition du Tour du Finistère. Cette course sera la septième manche de la Coupe de France de cyclisme sur route 2018. Cette année, pas de grand changement pour les coureurs engagés, le parcours d’une distance de 191 kilomètres va juste passer plus à l’ouest et moins au nord que lors de l’édition 2017. La seule chose à noter est que le final de la 5e étape du Tour de France, est le même que pour le Tour du Finistère. Lors de la précédente édition, Julien Loubet (Armée de Terre) s’était imposé.

Parcours et profil du Tour du Finistère 2018

Le Tour du Finistère 2018 fera presque office de préparation pour le Tour de France. L’épreuve bretonne a en effet vu les organisateurs de la Grande Boucle choisir le même final (les 30 derniers kilomètres) pour arriver à Quimper lors la 5e étape qui aura lieu le 11 juillet. De quoi donner encore plus d’intérêt à la course. Le parcours cette année sera long de 191 kilomètres soit 2 de moins qu’en 2017. Pour ce qui est du profil, il reste quasiment identique avec de très belles montées avec des pourcentages moyens très élevés.

Profil Tour du Finistère 2018
Le profil du Tour du Finistère 2018.

Comme l’année dernière, le mur de Laz avec ses 1,4 kilomètres à 17% de pente moyenne fera très mal aux jambes des coureurs. La seule différence en 2018 est que la course se dirigera plus à l’ouest. Au lieu de monter jusqu’à Roch Tredudon, le peloton tournera à droite un peu après Pleyben pour ensuite redescendre direction Waterloo. À partir d’ici, les coureurs partiront direction Cast. Ensuite ils auront à faire à trois ascensions très courtes, mais assez raides à Locronan (8,5% de pente moyenne) puis, 22 kilomètres plus loin, à la Chapelle de la Lorette (10,5% de pente moyenne) pour finir avec la côte de Meilh Stang Vihan (12,5% de pente moyenne) juste avant Quimper. Pour le reste, il faudra effectuer les cinq tours traditionnels de 9,6 kilomètres au nord de Quimper avec la côte Voie Romaine et ses pourcentages de 6,8% à 12%. Sprinteur ou puncheur, la bataille sera de toute manière assez rude.

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.