Primoz Roglic, le maître incontesté du contre-la-montre

0
1256
Primoz Roglic en grande forme sur l'année 2019
Primoz Roglic a vécu une très belle année 2019. Photo : @giroditalia

Vainqueur lors du chrono inaugural de ce Tour d’Italie 2019, Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) a récidivé sur le même exercice solitaire à l’occasion de la neuvième étape. Entre Riccone et Saint-Marin, le Slovène a été le plus rapide (51’52) pour parcourir les 34,8 kilomètres du tracé. Derrière, Victor Campenaerts (Lotto Soudal) a échoué à onze secondes tandis que Bauke Mollema (Trek-Segafredo) terminé au troisième rang à une minute pile. Avec sa place, Valerio Conti (UAE Team Emirates) a conservé le maillot rose avant la première journée de repos.

Deuxième contre-la-montre individuel et deuxième victoire ! Primoz Roglic s’est montré une nouvelle fois impérial sur cet effort solitaire. Auteur du meilleur temps au final en à peine un peu moins de 52 minutes, le leader du Team Jumbo-Visma a prouvé sa supériorité. Seul Victor Campenaerts, le champion d’Europe de la discipline et le recordman de l’heure, a limité la casse en concédant seulement une dizaine de secondes. Puis, il faut aller à la minute de retard pour trouver trace du troisième qui a été Bauke Mollema auteur d’une performance plus que satisfaisante.

Vincenzo Nibali dans le coup, Simon Yates à la dérive

Concernant les autres favoris à la victoire finale, en comparaison de Primoz Roglic, Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) est sans conteste celui qui s’en est le mieux tiré. L’Italien a pris une belle quatrième place à une minute et cinq secondes du vainqueur slovène. De quoi se montrer satisfait et bien se positionner avant d’aborder la montagne dans la deuxième partie de ce Giro. Cela ne va pas être le cas pour Simon Yates (Mitchelton-Scott). C’est le moins que l’on puisse dire pour le Britannique, qui est passé au travers. Terminé 31e à plus de trois minutes du meilleur temps (3’11 pour être précis), le dernier vainqueur de la Vuelta en septembre a perdu gros. Il devra assurément passer à l’attaque pour refaire son retard. Tout comme le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana Pro Team) également en retrait avec une 42e place finale à 3’45.

Dans les autres enjeux de la journée, il y avait aussi celui du maillot rose. Valerio Conti a été en mesure de le garder (38e à 3’34). Il est désormais le seul à rester devant Roglic au classement général alors que la première semaine de course se termine. A noter que l’actuel troisième marche du podium est occupé par le Français Nans Peters (AG2R La Mondiale), qui a pris les commandes du classement du meilleur jeune. Place désormais au repos pour l’ensemble des coureurs, qui remettront la machine en route mardi pour une dixième étape entre Ravenna et Modena (145 km) destinée aux sprinteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.