Remco Evenepoel impliqué dans une lourde chute
Remco Evenepoel tombe sévèrement au Giro.
0 Partages

Après une première partie de Giro très positive, Remco Evenepoel vit des derniers jours beaucoup plus compliquées. Et cette 17e étape ne l’a pas épargné. Le Belge est tombé violemment dans une descente alors qu’il restait une trentaine de kilomètres à parcourir. Une chute qui n’est pas sans rappeler celle survenue il y a neuf mois désormais au Tour de Lombardie. Heureusement, sur ce coup ci, le coureur de Deceuninck – Quick Step s’est davantage fait une grosse frayeur. Repoussé très loin des premiers, il a fini à la 132e place de l’étape à 36 minutes et 28 secondes du vainqueur Dan Martin (Israel Start-Up Nation).

https://twitter.com/deceuninck_qst/status/1397581722741612546

Le classement Etape 17 Giro 2021 – Top 20

Le classement complet de la 17e étape du Giro 2021

1 – MARTIN Daniel – ISRAEL START-UP NATION – 4:54:38
2 – ALMEIDA João – DECEUNINCK – QUICK-STEP – +13
3 – YATES Simon Philip – TEAM BIKEEXCHANGE – +30
4 – ULISSI Diego – UAE TEAM EMIRATES – +1:20
5 – CARUSO Damiano – BAHRAIN VICTORIOUS – +1:20
6 – MARTINEZ POVEDA Daniel Felipe – INEOS GRENADIERS – +1:23
7 – BERNAL GOMEZ Egan Arley – INEOS GRENADIERS – +1:23
8 – PEDRERO Antonio – MOVISTAR TEAM – +1:38
9 – BILBAO LOPEZ DE ARMENTIA Peio – BAHRAIN VICTORIOUS – +1:43
10 – BENNETT George – JUMBO-VISMA – +2:21
11 – FOSS Tobias S. – JUMBO-VISMA – +2:21
12 – FORTUNATO Lorenzo – EOLO-KOMETA CYCLING TEAM – +2:47
13 – BOUCHARD Geoffrey – AG2R CITROEN TEAM – +2:49
14 – BARDET Romain – TEAM DSM – +2:52
15 – MOSCON Gianni – INEOS GRENADIERS – +2:52
16 – STORER Michael – TEAM DSM – +3:05
17 – VLASOV Aleksandr – ASTANA – PREMIER TECH – +3:08
18 – CASTROVIEJO NICOLAS Jonathan – INEOS GRENADIERS – +3:10
19 – RAVASI Edward – EOLO-KOMETA CYCLING TEAM – +3:18
20 – BETTIOL Alberto – EF EDUCATION – NIPPO – +3:52

Classement général après l’étape 17 du Giro 2021 – Top 20

Le classement complet du général du Giro 2021

1 – BERNAL Egan – INEOS GRENADIERS – 71:32:05
2 – CARUSO Damiano – BAHRAIN VICTORIOUS – +2:21
3 – YATES Simon Philip – TEAM BIKEEXCHANGE – +3:23
4 – VLASOV Aleksandr – ASTANA – PREMIER TECH – +6:03
5 – CARTHY Hugh John – EF EDUCATION – NIPPO – +6:09
6 – BARDET Romain – TEAM DSM – +6:31
7 – MARTINEZ POVEDA Daniel Felipe – INEOS GRENADIERS – +7:17
8 – ALMEIDA João – DECEUNINCK – QUICK-STEP – +8:45
9 – FOSS Tobias S. – JUMBO-VISMA – +9:18
10 – CICCONE Giulio – TREK – SEGAFREDO – +11:26
11 – MARTIN Daniel – ISRAEL START-UP NATION – +13:37
12 – BENNETT George – JUMBO-VISMA – +19:08
13 – BILBAO LOPEZ DE ARMENTIA Peio – BAHRAIN VICTORIOUS – +27:30
14 – BOUWMAN Koen – JUMBO-VISMA – +27:43
15 – FORMOLO Davide – UAE TEAM EMIRATES – +29:17
16 – VALTER Attila – GROUPAMA – FDJ – +35:12
17 – FORTUNATO Lorenzo – EOLO-KOMETA CYCLING TEAM – +38:31
18 – PEDRERO Antonio – MOVISTAR TEAM – +38:37
19 – VERVAEKE Louis – ALPECIN-FENIX – +42:01
20 – NIBALI Vincenzo – TREK – SEGAFREDO – +45:12

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

4 commentaires

  1. La malchance à nouveau pour Remco que j’aime beaucoup, je tiens à le dire tout de suite. Je suis fan, assurément.
    Mais encore une fois, qu’est-ce qu’il nous fait pour basculer au-dessus de la glissière ???
    Les autres qui le précédaient de très peu , et à la même vitesse, sont tous restés sur leurs vélos . ont pu ou su contourner la chute. Il a pu avoir la vue masquée. Interviewé, il a dit qu’il ne sait pas ce qui s’est passé. C’est sans doute, là, le souci :je m’interroge franchement sur les choix qu’il fait en descente , et ses trajectoires, même si j’admets cette grosse part d’imprévu et de malchance dans ce cas précis . Mais j’ai beau regarder, revoir, repasser les images 10 fois, je ne saisis pas, je me rassure en pensant qu’ il doit s’agir d’un manque d’expérience, compréhensible à son àge., mais Remco a vraiment des soucis en descente Il faudra y remédier absolument s’il veut marquer les Tours à venir de sa patte. Plus facile à dire que d’être sur le vélo, je le reconnais, et certains n’apprécieront pas mon analyse, mais encore une fois, il est le seul à être passé par-dessus. cela fait deux fois déjà. Et ce n’est jamais sans bobos, ni sans lourdes conséquences , c’est aussi cela dont je m’inquiète.

  2. La chute de Remco est la conséquence d’un manque de confiance en lui. C’était visible sur les images qui précèdent cette chute. Cette attitude était également révélée lors de l’étape des routes blanches en Toscane, il n’était pas à l’aise du tout sur les routes en tout venant calcaire. Son staff l’a-t-il fait reprendre la haute compétition trop tôt? Je pense qu’il aurait été souhaitable de l’arrêter dès la fin de l’étape à Cortina d’Empezzo où il avouait une grande fatigue.
    Outre la condition physique, il va falloir travailler le pilotage en descente, Remco doit absolument se rassurer pour briller sur les Grands tours.

  3. Ce qu’il faudrait essayer de comprendre, c’est qu’il est déjà passé par dessus un parapet dans la descente de Sormano… Il en est sorti fracassé et s’est formidablement rétabli dans son corps, contrairement par exemple à un Roger Rivière, jeune et et superbe champion des années 60 définitivement brisé à vie aprés sa chute du Perjuret sur le Tour 1960…Mais cette chute de Sormano, pour Evenepoel comme pour quiconque chute ainsi, ne peut s’effacer aussi facilement… Dans une remise en action progressive et réfléchie, le coureur aurait du effectuer des course d’un jour, puis d’une semaine, sur des terrains peu accidentés, afin de retrouver la forme, passer les descentes et repousser progressivement cette crainte obligatoire au début afin de retrouver une parfaite confiance…Surtout pas se fier à des apparences ou des piètres sorciers… Dans le cas de cette si fameuse « pépite », la programmation de ce retour sur les courses, sur un giro, au plan purement sportif, est totalement abracadabrantesque !

  4. Très belle analyse des 3 précédents commentaires. Malgré les qualités indéniables de Remco, c’était peut être trop risquer de se lancer dans une telle aventure, d’autant que la très mauvaise météo a ajouté de la difficulté de ce tour qui, moins médiatisé, mais probablement plus dure que le tour de France. Remco à sa carrière devant lui et comme le dit Toutalo il eu été plus sage de reprendre progressivement.
    Souhaitons lui un prompt rétablissement, il devrait nous apporter encore beaucoup de joie.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.