Remco Evenepoel et Wout van Aert aux championnats du monde de Wollongong 2022

2
1218
Composition équipe Belge
Photo : @UEC

Après les annonces des sélections des équipes du Danemark et d’Australie, c’est au tour de l’équipe nationale de Belgique de communiquer la liste de ses 8 coureurs retenus pour l’épreuve sur route. Au départ de l’épreuve en ligne, Remco Evenepoel et Wout van Aert seront les deux principales chances Belges mais aussi deux des grands favoris de ce 25 septembre avec la course en ligne. Le jeune prodige Belge sera également présent au départ de l’épreuve du contre-la-montre, accompagné de Yves Lampaert.

Wollonlong 2022 : l’effectif Belge aux championnats du monde

Remco Evenepoel (22 ans – Quick-Step Alpha Vinyl), Wout van Aert (27 ans – Jumbo-Visma), Yves Lampaert (31 ans – Quick-Step Alpha Vinyl), Quinten Hermans (27 ans – Intermarché – Wanty Gobert Matériaux), Jasper Stuyven (30 ans – Trek – Segafredo), Pieter Serry (33 ans – Quick-Step Alpha Vinyl), Nathan Van Hooydonck (26 ans – Jumbo – Visma) et Stan Dewulf (24 ans – Ag2r Citroën)

2 Commentaires

  1. WVA et Remco Evenepoel pas facile a diriger qui sera le Leader..?
    Bonne Courage au selectionneur en Belgique a la maison ils avaient fait tout faux..!
    Abondance de biens nuit..!

  2. Le sélectionneur va pouvoir se faire des cheveux; il les a peut-être déjà perdu… d’ailleurs aucun Alpecin ne figure dans sa sélection pour le shampoingnat…
    Cela ressemble fort à une rivalité difficile à gérer, voire ingérable, en témoignerait en effet le championnat de l’an passé !… Cela pourrait rappeler d’autres rivalités au sein d’équipes, dont la fameuse opposition Anquetil-Poulidor dans ces championnats du monde sur route, laquelle atteignit des sommets après leur duel du Tour 64 !… Notamment en 65, sur le circuit de Lasarte, à San Sébastian, avec la victoire de T. Simpson devant R. Altig, où les deux français s’enterrèrent à l’arrière, et surtout le championnat 66, sur le circuit du Nurburgring, avec la victoire d’Altig, devant Anquetil, second et Poluidor, 3é… Aucun d’eux n’a pu réussir à devenir champion du monde un jour, sans doute en grande partie à cause de cette rivalité… R. Poulidor termina trois fois troisième; sa meilleure place, second, il l’obtint derrière Merckx, à Montréal, à 38 ans… Cela peut donner beaucoup de temps, de joutes prévisibles et aussi d’espoirs aux deux champions belges…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.