Ruben Guerreiro remporte la 9e étape du Giro 2020
Photo : D.R
0 Partages

Cette 9e étape du Giro 2020 – veille de la première journée de repos, se disputait dimanche dans les Appenins et la victoire d’étape du jour s’est jouée entre cinq coureurs échappés. Et c’est le Portugais Ruben Guerreiro (EF Pro Cycling) qui l’a emporté à Roccaraso après 207 kilomètres courus sous un temps pluvieux et dans le froid. Au classement général, Joao Almeida conserve son maillot rose de leader du Tour d’Italie.

Résumé de la 9e étape du Giro 2020

Issu de l’échappée du jour, le Portugais Ruben Guerreiro a su se jouer des ses adversaires et notamment Jonathan Castroviejo (Ineos-Grenadiers) dont il a disposé dans le sprint final, en ascension. Mikkel Bjerg (UAE Team Emirates) prend la troisième place sur le podium du jour, tandis que Kilian Frankiny (Groupama-FDJ) et Larry Warbasse (Ag2r La Mondiale) se sont classés 4e et 5e.

Du côté des leaders de ce 103e Giro, le maillot rose ainsi que Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) ont perdu du temps sur Jakob Fuglsang (Astana) et Wilco Kelderman (Team Sunweb).

Classement étape 9 Giro 2020 – Top 20

1 – GUERREIRO Ruben (EF Pro Cycling) en 5:41:20 (36,6 km/h)
2 – CASTROVIEJO Jonathan (INEOS Grenadiers) + 0:08
3 – BJERG Mikkel (UAE-Team Emirates) + 0:58
4 – Frankiny Kilian (Groupama – FDJ) + 1:16
5 – Warbasse Larry (AG2R La Mondiale) m.t
6 – Geoghegan Hart Tao (INEOS Grenadiers) + 1:19
7 – Hamilton Lucas (Mitchelton-Scott ) + 1:32
8 – Kelderman Wilco (Team Sunweb) m.t
10 – Hindley Jai (Team Sunweb) m.t
11 – Majka Rafał (BORA – hansgrohe) + 1:41
12 – Konrad Patrick (BORA – hansgrohe) m.t
13 – McNulty Brandon (UAE-Team Emirates) + 1:44
14 – Pozzovivo Domenico (NTT Pro Cycling) m.t
15 – Masnada Fausto (Deceuninck – Quick Step) + 1:50
16 – Nibali Vincenzo (Trek – Segafredo) + 1:52
17 – Bilbao Pello (Bahrain – McLaren) m.t
18 – Valter Attila (CCC Team) + 1:55
19 – Almeida Joao (Deceuninck – Quick Step ) + 1:56
20 – Pernsteiner Hermann (Bahrain – McLaren) m.t

Classement général Giro 2020 – Top 20

1 – ALMEIDA Joao (Deceuninck – Quick Step) en 35:35:50
2 – KELDERMAN Wilco (Team Sunweb) + 0:30
3 – BILBAO Pello (Bahrain – McLaren) + 0:39
4 – Pozzovivo Domenico (NTT Pro Cycling) + 0:53
5 – Nibali Vincenzo (Trek – Segafredo) + 0:57
6 – Fuglsang Jakob (Astana Pro Team) + 1:01
7 – Vanhoucke Harm (Lotto Soudal) + 1:02
8 – Konrad Patrick (BORA – hansgrohe) + 1:11
9 – Hindley Jai (Team Sunweb) + 1:15
10 – Majka Rafał (BORA – hansgrohe) + 1:17
11 – Kruijswijk Steven (Team Jumbo-Visma) + 1:24
12 – Masnada Fausto (Deceuninck – Quick Step) + 1:32
13 – Pernsteiner Hermann (Bahrain – McLaren) + 1:48
14 – Zakarin Ilnur (CCC Team ) + 1:56
15 – Hamilton Lucas (Mitchelton-Scott) + 2:23
16 – Pedrero Antonio (Movistar Team) + 2:27
17 – Geoghegan Hart Tao (INEOS Grenadiers) + 2:41
18 – McNulty Brandon (UAE-Team Emirates) + 2:45
19 – Samitier Sergio (Movistar Team) + 4:06
20 – Knox James (Deceuninck – Quick Step) + 4:13

Visitez le site officiel du Giro 2020

0 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

1 commentaire

  1. Nous ne sommes qu’au terme de la première semaine, et la course au général maintient un certain statu quo entre les favoris, malgré ce jeu de chaises musicales au niveau du top 10…
    Luttes finales dans les plus forts pourcentages, à quelques encablures du but, que ce soit pour les deux échappés ou le peloton de tête à l’arrière : A l’avant, c’est le coureur le plus parcimonieux dans l’effort, Rui Costa, je veux dire le portugais R.Guerreiro, ou économe en ses forces et adepte du plus petit développement, qui dispose de l’incompréhensive générosité de Castroviejo,son dernier adversaire : il attend les derniers mètres, devient un aigle, c’est l’aquila attaqué, et il le crucifie… A l’arrière, les différentes fragilités ou faiblesses physique et numérique de toutes les équipes nous mènent à ce seul rush d’arrivée où l’on remarque quelques duos : Hindley-Kelderman, Majka-Konrad ou Ameida-Masnada, toujours utiles dans une perspective de course ouverte….
    Ce dimanche froid et pluvieux annonce donc les météos et étapes à venir, avec la tente parfois indispensable. En l’occurrence aujourd’hui une forme d’étape de dupe, les portogais, astoria spumante sur le podium, se retrouvant à la fête avec R.Guerreiro et J.Almeida.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.