L'UAE Tour 2021 est très positive pour le bilan de Sam Bennett
Sam Bennett prend une deuxième fois le dessus en trois jours au sprint. Photo : @uae_tour
0 Partages

Dans un sprint final à la fin de la 6e étape de l’UAE Tour, Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) a remporté sa deuxième victoire de la saison 2021. Il a devancé Elia Viviani (Cofidis) et Pascal Ackermann (BORA – hansgrohe). Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) a conservé son maillot rouge à la veille de l’étape finale.

Sam Bennett gagne un deuxième sprint massif

Dès le lancement de l’étape, la course a été animée par l’attaque de 6 coureurs. A partir des 100 derniers kilomètres, les chutes et les bordures se sont aussi invité à l’étape. Mais aucune bordure n’a fonctionnée et l’échappée s’est finalement faite rattrapée à 25 kilomètres de l’arrivée.

Comme lors de la quatrième étape, les équipes de sprinteurs vont amener leur train jusqu’au sprint massif. Celui-ci plus mouvementé a permis à Sam Bennett de se mettre en évidence. Plus fort à nouveau, l’Irlandais a été suivi de très près par ses deux concurrents Elia Viviani (Cofidis) et Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe).

Tadej Pogacar probablement vainqueur de l’UAE Tour 2021

Le classement général n’a pas été bouleversé après cette étape. Le leader Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) conserve son avance de 45 secondes sur Adam Yates (INEOS Grenadiers) et de 1 minutes et 12 secondes sur João Almeida (Deceuninck – Quick-Step). A moins d’un problème mécanique ou médical, Pogacar devrait normalement remporter cet UAE Tour 2021.

0 Partages
Pierre LORENT
18 ans - rédacteur web bénévole - passionné de vélo

1 commentaire

  1. Trés beau sprint de Bennett, vainqueur indiscutable, lancé par le phénoménal Morkov. Les suivants tentent de le remonter, en vain… Viviani, demeuré le plus longtemps à la roue du vainqueur, fait deux : le sprinter Cofidis parait retrouver des jambes !… Le jeune Dekker montre cependant certaine limites, de même qu’ Ackemann, toujours quelques peu en retrait… Le top 10 est toujours aussi significatif de l’évolution du niveau et des performances de ces sprinteurs au fil des étapes; la seule analyse qui vaille passe par ces trois premiers top 10 : nous y contrôlons la puissance et la domination de Bennett et de son homme fort Morkov, la révélation du jeune Dekker toujours sur l’avant, Ackerman préssent mais quelque peu en baise, Ewan en retrait, les ambitions toujours intactes ou même surprenantes d ‘E. Viviani, etc…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.