Tadej Pogacar venu sur le Tour de Slovénie 2021 pour gagner
Photo : Tour of Slovenia
0 Partages

Tadej Pogacar (22 ans) est en pleine préparation pour le Tour de France. Sur le Tour de Slovénie 2021 (tout savoir sur la course), le vainqueur sortant de la Grande Boucle entreprend une montée en puissance peu conventionnelle. Présent ni sur le Dauphiné, ni sur le Tour de Suisse, Pogacar a fait le pari de rouler chez lui, sur ses routes slovènes. Et malgré trois participations, il n’a encore jamais remporté son tour national.

Tadej Pogacar prépare le Tour sur le Tour de Slovénie

« Pour moi et mon équipe, c’est une course de préparation avant le départ du Tour de France, a déclaré Tadej Pogacar en conférence de presse avant le Tour de Slovénie. J’ai toujours été proche du podium sur le Tour de Slovénie, maintenant je veux vraiment gagner. Nous verrons à quel point mes jambes seront fortes. Après ma dernière course, j’ai eu le temps de me reposer et de faire beaucoup d’obligations promotionnelles, puis nous sommes allés reconnaitre le parcours du Tour de France et nous sommes allés en camp d’entraînement en altitude. Le Critérium du Dauphiné était notre premier choix, avec le Tour de Slovénie comme deuxième option solide. Il y a environ deux mois, nous avons opté pour la Slovénie. »

Depuis le début de saison, Tadej Pogacar compte 6 victoires à son compteur. Il est le grimpeur le plus prolifique, tout juste derrière les sprinteurs Arnaud Démare et Sam Bennett (7 victoires) et au même rang que Mathieu van der Poel ou encore Tim Merlier. Et ses victoires parlent pour lui : Tirreno-Adriatico, UAE Tour et surtout Liège-Bastogne-Liège. Le vainqueur sortant du Tour de France est le grand favori à sa propre succession au Grand Départ qui sera donné à Brest le 26 juin.

Vidéo de Cyclisme
Pogacar remporte Liège-Bastogne-Liège devant Alaphilippe

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. Même si gagner n’est jamais simple, le nombre de victoires n’indique rien de plus qu’un nombre ;que déduire de la comparaison des victoires d’A.Démare cette année avec celles de tous les coureurs cités, Pogacar, Van der Poel ou même Merlier et Bennett ? Lorsqu’un leader affiche un peu trop un nombre de victoires, aussi important soit-il, il n’en sort pas forcément valorisé, à l’exemple de N. Bouhanni, multi-victorieux chez Cofidis et qui se vit plus tard plus ou moins guidé vers la sortie…
    Pogacar peut lui aussi, une fois n’est pas coutume, enrichir son nombre de victoire avec ce Tour de Slovénie… Bien que la liste des engagés ne soit pas du tout négligeable, une grande partie des coureurs capables éventuellement de le déranger en vue du général, comme Ulissi ou Majka, partent dans dans sa propre équipe…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.