Tao Geoghegan Hart devance les autres cadors du Tour de Valence

2
781
Tao Geoghegan Hart devance les autres cadors du Tour de Valence
Tao Geoghegan Hart le plus tranchant dans les derniers mètres. Photo : Luis Angel Gomez/SprintCyclingAgency

Au sommet de l’Alto de la Cueva Santa, sur la quatrième étape du Tour de Valence, Tao Geoghegan Hart (INEOS Grenadiers) a réglé au sprint un groupe d’une dizaine de coureurs. Thomas Gloag (Jumbo-Visma) est allé prendre la deuxième place devant Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), qui reste le leader à la veille de l’issue de cette édition.

C’était à prévoir, cette avant-dernière journée du Tour de Valence s’est résumée à une course de côte. Et même davantage puisque les meilleurs du classement général n’ont pas pu se départager jusque dans les derniers mètres. C’est donc au sprint que cela s’est décidé pour le gain de l’étape. A ce jeu là, Tao Geoghegan Hart a fini le plus fort. Une confirmation de son retour au premier plan, car le Britannique ne s’était plus imposé depuis la victoire finale au Giro 2020, soit près de trois ans.

Derrière, les autres coureurs intéressés par le général ont tenu leur rang. A l’image notamment de Giulio Ciccone, troisième sur la ligne d’arrivée, qui a réussi à empocher quatre secondes de bonifications précieuses. Cela permet à l’Italien d’avoir 4 secondes d’avance justement devant Tao Geoghegan Hart, le vainqueur du jour. Mais ce n’est pas la seule menace car Pello Bilbao (Bahrain – Victorious) pointe à 7 secondes, et le duo composé d’Aleksandr Vlasov (BORA – hansgrohe) et Thomas Gloag est situé à 8 secondes. Tout reste donc à faire sur une dernière journée au profil vallonné en direction de Valence.

Classement de l’étape 4

1 – GEOGHEGAN HART Tao (INEOS Grenadiers) les 181,6 km en 4:32:00 (40 km/h)
2 – GLOAG Thomas (Jumbo-Visma) m.t
3 – CICCONE Giulio (Trek – Segafredo) m.t
4 – VLASOV Aleksandr (BORA – hansgrohe) m.t
5 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) m.t
6 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) m.t
7 – COSTA Rui (Intermarché – Circus – Wanty) m.t
8 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers ) m.t
9 – ULISSI Diego (UAE Team Emirates) m.t
10 – MCNULTY Brandon (UAE Team Emirates) + 0:06
11 – CHARMIG Anthon (Uno-X Pro Cycling Team) m.t
12 – ARANBURU Alex (Movistar Team) m.t
13 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) + 0:13
14 – MAJKA Rafał (UAE Team Emirates) + 0:15
15 – TRÆEN Torstein (Uno-X Pro Cycling Team) + 0:17
16 – SCOTSON Callum (Team Jayco AlUla) + 0:23
17 – BIZKARRA Mikel (Euskaltel – Euskadi) + 0:26
18 – ELISSONDE Kenny (Trek – Segafredo) + 0:34
19 – CARUSO Damiano (Bahrain – Victorious) + 0:39
20 – SÁNCHEZ Luis León (Astana Qazaqstan Team) m.t

Classement complet

Classement général

1 – CICCONE Giulio (Trek – Segafredo) en 17:02:46
2 – GEOGHEGAN HART Tao (INEOS Grenadiers) + 0:04
3 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 0:07
4 – VLASOV Aleksandr (BORA – hansgrohe) + 0:08
5 – GLOAG Thomas (Jumbo-Visma
6 – COSTA Rui (Intermarché – Circus – Wanty) + 0:14
7 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) m.t
8 – ARANBURU Alex (Movistar Team) + 0:20
9 – CHARMIG Anthon (Uno-X Pro Cycling Team) m.t
10 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers) m.t
11 – MCNULTY Brandon (UAE Team Emirates) + 0:28
12 – ULISSI Diego (UAE Team Emirates) + 0:34
13 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) + 0:38
14 – MAJKA Rafał (UAE Team Emirates) + 0:49
15 – TRÆEN Torstein (Uno-X Pro Cycling Team) + 1:05
16 – SCOTSON Callum (Team Jayco AlUla) + 1:17
17 – SOLER Marc (UAE Team Emirates) + 1:25
18 – BIZKARRA Mikel (Euskaltel – Euskadi) + 1:32
19 – ZIMMERMANN Georg (Intermarché – Circus – Wanty) + 1:43
20 – OOMEN Sam (Jumbo-Visma) + 1:49

Classement complet

Lire aussi : Le calendrier UCI Europe Tour

2 Commentaires

  1. Enfin une victoire pour Tao Geoghegan Hart ! Apres deux années, pendant lesquelles, il est beaucoup « passé au travers » des courses. Espérons pour lui, que ce regain de forme, ne soit pas aussi court qu’un « feu follet ».

  2. Heureux succès pour Goeghegan Hart, mérité bien sûr, mais relevons la préparation du jeune champion d’Espagne, Carlos Rodrigues : celui-ci fait l’essentiel du travail en étirant le reste du groupe sur le dernier kilomètre de l’ascension finale, et puis il lui offre la victoire, « sur un plateau » pourrait-on dire, le libérant à 150 mètres, juste avant l’enchainement des deux virages qui mènent à l’arrivée…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.