Thibaut Pinot a fini 66e du chrono. Mon dieu le chiffre du diable !

4
1065
Thibaut Pinot, 66e du chrono. Le diable est en lui ?!
Thibaut Pinot n'aime pas être à l'heure ?! Crédit photo : Twitter Giro

On peut dire que l’échec est cuisant. Thibaut Pinot a terminé 66e à 3’19 du vainqueur Rohan Dennis (BMC), une performance qui le relègue à 4’19 de Simon Yates (Mitchelton-SCOTT). Le Haut-Saônois est désormais 5e au classement général à plus de quatre minutes du porteur du maillot rose. Une couleur qui se ternit dans ses ambitions déchues.

Thibaut Pinot et le chiffre 66 ! Le Giro a aussi son diable !

Le vainqueur du Tour des Alpes 2018 était dépité après l’épreuve du contre-la-montre. Entre Trento et Rovereto, séparée d’une distance de 34,5 km, il a perdu tout espoir de rester parmi les prétendants à la victoire finale. La 16e étape lui aura été fatale, ce qu’il redoutait. « J’étais pas bien, aucune puissance, nul » a déclaré Thibaut Pinot. Il a terminé 66e de la discipline du chrono. N’est-ce pas le chiffre du diable ! Une poisse au caractère diabolique s’est emparée de son mental et de ses jambes. Le leader de la FDJ-Groupama ne voulait pas être dérangé par celui qui divise et détruit tout espoir de voir la vie en rose. Malheureusement pour lui, il l’a vu en rouge hier !

Il a reçu une grande claque du chrono pour sa contre-performance

Remporter une étape comme l’année dernière sur le Giro, est-ce un lot de consolation qui peut combler Thibaut Pinot ? Peut-être, mais pour sa deuxième participation à l’épreuve italienne ses ambitions étaient autres. Finir au pied du podium comme l’an passé est une perspective qui ne le séduit guère. Une répétition qui laisse un double goût d’inachevé. Quoi qu’il en soit, la grande claque qu’il a reçue hier sur le contre-la-montre peut avoir un effet catalyseur. Lâcher-prise pour partir à l’attaque les prochains jours. Malgré que la gifle soit désormais interdite, Thibaut a reçu la sienne de la part d’une discipline qui lui réserve souvent ce traitement sur sa joue déjà rougie par l’effort supplicié.

@giroditalia

4 Commentaires

  1. Malheureusement les années se suivent et se ressemblent , pire T Pinot avait fait du Giro un de ses objectifs majeurs et avait bâti pour cela un programme très allégé . Le tour des Alpes avait laissé entrevoir des signes encourageants , en tous cas avait démontré qu’il montait en puissance . Mais le Giro c’est autre chose et Thibaut n’a pas gommé ses lacunes en CLM . Le titre de champion de France acquis sur ses terres a donné l’illusion qu’il avait franchi un cap lui permettant de limiter son débours avec les meilleurs de la spécialité . Il vient d’être remis à sa place dans cette discipline même si on peut penser qu’il y a perdu une minute de trop , peut être à mettre sur « sa remise en route » difficile après un jour de repos . Il lui faudra bien analyser tout ceci et peut être revoir ses objectifs à la baisse car comme Bardet il ne pourra pas ambitionner de gagner un grand tour s’il ne parvient pas à gommer ce handicap rédhibitoire car il ne pourra pas reprendre le temps perdu par rapport aux meilleurs en montagne . Dommage !

  2. Il a fait ce qu’il a pu, et malgré la déception, il a cette belle simplicité de répondre aux journalistes immédiatement après avoir franchi la ligne… En fait, son premier objectif était de gagner le Tour des Alpes, et il l’a atteint… Dommage que ce soit en ces mêmes lieux qu’il flanche dans sa recherche du podium… Mais après tout, 4é, c’est pas si mal… Ses adversaires ne sont pas exactement les mêmes que l’an passé… Mitchelton et Sky cette année, c’est plus fort qu’en 2017… Une pensée pour un 4é de grands tours, Henry Anglade, 4é des tours de France 64 et 65… Il avait également fait second en 58, 8é en 59… Il n’a jamais gagné le tour, mais c’était un beau champion… Comme T. Pinot… Et celui -ci ne viendra pas se plaindre si on lui demande faire du Rabiot sur le prochain tour de France, même s’il aime moins le tour que les courses italiennes…

  3. Thibaut Pinot se met la pression sur les épreuves chronométrée . Il passe régulièrement à travers lorsqu’il y a un enjeu dans une épreuve importante . Il pouvait faire aussi bien , voir mieux que Pozzovivo sur ce chrono . C’est pas une question de forme physique mais sa gestion mentale du Chrono qui est mauvaise, accentuée par des résultats antérieurs qui l’entrainent dans une spirale négative . Il doit sortir de cela , car sans performance honorable dans ce genre d’épreuve aucune chance de gagner un grand tour .

  4. Bon c’est fait pour cette année . Pinot a connu une journée sans . Probable que ce soit celle du jour de repos avec une répercussion sur son chrono . Dommage .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.