Une safety-car précédera les coureurs sur le Tour de Belgique 2017
Le Tour de Belgique met en oeuvre de nouvelles mesures pour éviter le drame. Photo : Balosie Belgium Tour

A l’occasion d’une conférence de presse cette semaine, les organisateurs du Tour de Belgique ont introduit de nouvelles mesures de sécurité pour les coureurs pour éviter au maximum tout problème avec les véhicules. Pour rappel, l’édition 2017 se déroulera du mercredi 24 mai au dimanche 28 mai.

La chute dramatique de Stig Broeckx

Le Tour de Belgique garde en mémoire la chute dramatique de Stig Broeckx provoquée par des motos lors de l’édition 2016. Le pronostic vital du belge était alors engagé avant que les médecins parviennent à stabiliser son état. Aujourd’hui, un an après ce terrible accident, Broeckx n’est pas certain de pouvoir remonter un jour sur le vélo. Les organisateurs d’épreuves et l’Union Cycliste Internationale tentent de résoudre ces problèmes : comment limiter les risques de collisions entre coureurs et véhicules suiveurs ?

Le Tour de Belgique introduit de nouvelles solutions

Rob Discart, le directeur du Tour de Belgique, a dévoilé les mesures de sécurité qui auront pour but d’éviter tout nouvel accident grave. En effet, le peloton sera précédé d’un « safety-car » qui préviendra de l’arrivée des coureurs mais qui analysera l’ensemble du parcours pour être certain de n’avoir oublié aucune signalisation. D’ailleurs, Discart a déclaré que les signaleurs seront présents en nombre sur les points dangereux de l’épreuve pour éviter les « sorties de route ». Enfin, le Tour de Belgique ne permettra pas l’accès à certaines portions du parcours aux motos et véhicules suiveurs qui ne sont pas utiles à l’organisation. Des points de sorties seront donc empruntés par ces véhicules avant de pouvoir de nouveau revenir sur la course par un point d’entrée. Ce système existe notamment sur certaines classiques où les passages peuvent être délicats.

Les étapes du Tour de Belgique 2017

Mercredi 24 avril – Etape 1 : Lochristi > Knokke-Heist (176,3 km)
Jeudi 25 avril – Etape 2 : Knokke-Heist > Moorslede (189,7 km)
Vendredi 26 avril – Etape 3 : Beveren > Beveren (CLM, 13,4 km)
Samedi 27 avril – Etape 4 : Ans > Ans (184 km)
Dimanche 28 avril – Etape 5 : Tirlemont > Tongres (177 km)

Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. Ce « safety-car », ça fait une voiture de plus, mais elle au moins ne devrait pas déranger les coureurs, du moins on peut l’espérer ! Les comportements ne se corrigent ou modifient malheureusement pas du jour au lendemain ! Il est bien naturel que des mesures soient décidées… Il y a tellement d’accidents !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.