Tour de France 2017 : Edvald Boasson Hagen la tient enfin !

1
207
Edvald Boasson Hagen décale sa rentrée pour raison de santé
Edvald Boasson Hagen repousse sa reprise. Photo : Le Tour

Après être passé à 0,0003 secondes de la victoire à Nuits-Saint-George, c’est en solitaire que le Norvégien Edvald Boasson Hagen a franchi la ligne de la 19e étape du Tour de France 2017. Un succès mérité qui vient couronner une échappée au long cours, dans une étape sans relief pour le classement général. 

Tour de France 2017 : L’échappée va (enfin) au bout

Départ très rapide d’Embrun, où l’on assistait à de nombreuses attaques infructueuses avant que vingt coureurs ne parviennent à se faire la belle. On retrouvait parmi eux de nombreux coureurs qui s’étaient déjà illustrés depuis le départ de Düsseldorf : Gallopin, Chavanel, Boasson Hagen, Gesbert, Bakelants, Calmejane, De Gendt, Mollema… Et s’il leur a fallu une quarantaine de kilomètres pour s’échapper, quelques uns suffirent à disposer d’une avance conséquente. Le profil de l’étape se prêtait aussi bien à une arrivée au sprint qu’à une échappée victorieuses. Mais il devenait rapidement évident qu’aucune équipe n’avait les reins suffisamment solides, ni la volonté de contrôler la grosse échappée partie à l’avant. Quant à l’équipe Sky, fortement mise à contribution ces derniers jours, elle n’avait pas davantage intérêt à faire le forcing. En effet, le fuyard le plus dangereux au général, Bauke Mollema, pointait à 47’ de Chris Froome au départ d’Embrun ce matin. A 100 kilomètres de l’arrivée, alors que le peloton pointait à sept minutes de la tête de course, il devenait évident que le vainqueur de l’étape se trouvait à l’avant.

https://twitter.com/TeamDiData/status/888424786426306560

Edvald Boasson Hagen, le sprinteur qui s’impose en solitaire

A 20 kilomètres de Salon-de-Provence, l’échappée disposait de 10 minutes d’avance sur le peloton et les moins rapides des fuyards pensaient déjà à la stratégie à adopter pour lâcher des coureurs comme Boassen Hagen, Swift ou Gallopin. Dans un premier temps, c’est un groupe de neuf (Gesbert, Albasini, Keukeleire, Boasson Hagen, Chavanel, De Gendt, Bakelants, Arndt et Bennati) qui se détachait et prenait une avance d’une demie minute sur le reste de la troupe. Tous vont essayer, à tour de rôle, de se faire la malle. Et c’est finalement le plus rapide d’entre eux, Edvald Boasson Hagen, qui parviendra à s’isoler à 3 kilomètres de l’arrivée, à la faveur de l’accélération de Nikias Arndt dans un rond-point. Après quatre podiums depuis le début de la Grande Boucle, cette victoire vient consacrer la régularité d’Edvald Boasson Hagen. Et son audace, car il en faut pour prendre l’échappée alors que l’on compte parmi les trois sprinteurs les plus rapides encore en course.

Comme depuis le début du Tour de France, les Belges ont fortement animé l’étape sans parvenir à conclure. Premier d’entre eux, Jens Keukeleire termine troisième et échoue à ramener la victoire au pays le jour de la fête nationale.

Le peloton a coupé la ligne 12’27 après le vainqueur. Le contre la montre de Marseille demain est désormais dans tous les esprits…

Classement de la 19e étape du Tour de France 2017

1 BOASSON HAGEN EDVALD 05H 06′ 09 »
2 ARNDT NIKIAS + 00′ 05 »
3 KEUKELEIRE JENS + 00′ 17 »
4 BENNATI DANIELE + 00′ 17 »
5 DE GENDT THOMAS + 00′ 17 »
6 CHAVANEL SYLVAIN + 00′ 17 »
7 GESBERT ELIE + 00′ 17 »
8 BAKELANTS JAN + 00′ 17 »
9 ALBASINI MICHAEL + 00′ 19 »
10 PERICHON PIERRE-LUC + 01′ 32 »

Classement général à l’issue du Tour 2017

1 FROOME CHRISTOPHER
2 BARDET ROMAIN + 00′ 23 »
3 URAN RIGOBERTO + 00′ 29 »
4 LANDA MIKEL + 01′ 36 »
5 ARU FABIO + 01′ 55 »
6 MARTIN DANIEL + 02′ 56 »
7 YATES SIMON + 04′ 46 »
8 MEINTJES LOUIS + 06′ 52 »
9 BARGUIL WARREN + 08′ 22 »
10 CONTADOR ALBERTO + 08′ 34′

Vidéo : l’arrivée de la 19e étape du Tour de France 2017

Site officiel de l’épreuve

1 COMMENTAIRE

  1. C’est vraiment pas volé pour Boasson-Hagen ! Dommage bien sûr mais hommage surtout à Sylvain Chavanel, toujours aussi fort et combatif… Le néophyte E. Gesbert, auteur d’un beau premier tour de France, termine derrière S. Chavanel, à la septième place, formant ainsi un duo symbolique, le plus jeune sur les traces de l’ancien assez exemplaire, pour la dernière véritable étape en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.