Tour de San Juan 2023 – Les favoris

0
322
Tour de San Juan 2023 les favoris
La photo de famille lors de la présentation des coureurs présents au départ du Tour de San Juan 2023. Photo : @VueltaSJ

A l’occasion du Tour de San Juan (22 au 29 janvier), ils sont une dizaine de favoris à pouvoir prétendre à la victoire de cette 39e édition à commencer par le vainqueur sortant, le champion du monde sur route Remco Evenepoel (Soudal – Quick Step). Bien que les étapes se jouent majoritairement au sprint, le classement général, lui , se disputera à n’en pas douter lors de la 5e étape avec une arrivée au sommet de l’Alto Colorado à 2.600 mètres d’altitude.

A regarder la liste des équipes et des coureurs engagés sur la course Argentine Pro Series, force est de reconnaître que les principaux favoris se trouvent au sein des équipes Soudal-Quick Step et INEOS Grenadiers. D’un côté Evenepoel et de l’autre les Bernal, Martinez et Ganna. Viennent ensuite des individualités qui pourraient pourquoi pas profiter du marquage de ces favoris précisément.

Lire aussi : Le parcours complet et détaillé du Tour de San Juan

Tour de San Juan 2023, qui sont les favoris ?

*** Remco Evenepoel, Egan Bernal
** Dani Martinez, Sergio Higuita, Miguel Angel Lopez, Filippo Ganna
* Oscar Sevilla, Davide Bais, Jan Hirt, Einer Augusto Rubio, Mathias Vacek, Marco Brenner

Lire aussi : La liste des coureurs engagés

Remco Evenepoel (22 ans – Soudal – Quick Step)

Le belge, devenu champion du monde sur route depuis, est le vainqueur sortant du Tour de San Juan. A l’époque, âgé de 20 ans, il remportait le chrono de la 3e étape et ne lâchait plus la tête du classement général jusqu’à remporter sa première course par étapes en Pro Series. On connait la suite … A noter que le leader de l’équipe Soudal – Quick Step fêtera ses 23 ans pendant la course, le 25 janvier.

Egan Bernal (26 ans – INEOS Grenadiers)

Le colombien Egan Bernal c’est la plus grande inconnue de ce Tour de San Juan, bien qu’il figure légitimement parmi les favoris. Peut-être est-il même le grandissime favori de la course Agentine. La réponse interviendra lors de la 5e étape où tout se jouera au sommet de l’Alto Colorado à 2.600 mètres d’altitude. En 2017, lors de sa toute première participation au Tour de San Juan Bernal terminait 9e du classement général, remporté à l’époque par Bauke Mollema. Oscar Sevilla, présent sur la course, terminait 2e.

Dani Martinez (26 ans – INEOS Martinez)

Daniel Felipe Martinez (de son vrai nom) est un autre coureur colombien, coéquipier d’Egan Bernal, et lui aussi capable de l’emporter dans une semaine. Concernant le grimpeur, il s’agit de sa toute première participation à la course par étapes Pro Series.

Sergio Higuita (25 ans – BORA – hansgrohe)

Et un colombien de plus à pouvoir prétendre au sacre dans une semaine. Du haut de ses 25 ans, Sergio Higuita est là pour rafler la mise lors de la 5e étape. Le coureur de l’équipe Bora – hansgrohe découvrira le Tour de San Juan, comme un bon nombre d’autres coureurs présents au départ.

Miguel Angel Lopez (28 ans – Team Medellin – EPM)

Miguel Angel Lopez ne débutera pas sa saison sur route en Argentine puisqu’il a déjà levé les bras en Colombie à l’occasion de la Clasica de Ciclismo Ciudad de Villeta. Autant dire que le coup de pédale du colombien est déjà bon. Comme d’autres coureurs et favoris, l’ex coureur de l’équipe Astana Qazaqstan découvrira cette épreuve. Mais il ne sera pas pour autant dépaysé ayant disputé en 2016 le Tour de San Luis (4e).

Filippo Ganna (26 ans – INEOS Grenadiers)

L’italien Filippo Ganna, réputé pour être un excellent rouleur, voire le meilleur du monde dans la spécialité, était venu prendre la 2e place du classement général en 2020. Alors, bien que la 5e étape l’écartera sans doute du classement général, il faudra cependant s’en méfier dans le cadre d’une course d’équipes des INEOS Grenadiers.

Oscar Sevilla (46 ans – Team Medellin – EPM)

L’espagnol Oscar Sevilla, ancienne gloire du cyclisme mondial, a terminé 3e du classement général final du Tour de San Juan en 2020, derrière Evenepoel et Ganna. Alors, même si le coureur a la quarantaine bien tassée il faudra s’en méfier au moment d’escalader l’Alto Colorado, d’autant plus qu’il a remporté cette épreuve en 2018 (sur disqualification et suspension de l’argentin Gonzalo Najar).

A lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2023

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.