Tour des Flandres : Van der Poel devant Van Baarle – classement complet

4
2431
Mathieu van der Poel remporte le Tour des Flandres 2022
Photo : D.R

Cyclisme – Dimanche, au départ d’Anvers se disputait la 106e édition du Tour des Flandres. Et au terme des 18 monts et des 272,5 kilomètres d’un parcours ponctué de côtes et pavés, c’est Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) qui a remporté la course. Tadej Pogacar a pris la 4e place. C’est la seconde fois que van der Poel remporte le Tour des Flandres.

165 coureurs ont pris le départ du Tour des Flandres, tandis que deux des coureurs engagés ont été non partants, à savoir Wesley Kreder (Cofidis), Soren Kragh Andersen (Team DSM). Aussi, durant le défilé, Alexys Brunel (UAE Team Emirates) a abandonné. Retrouvez en bas de page le classement de la course.

A lire sur le sujet cyclisme : Voir ou revoir le streaming du direct de la course

Le résumé du Tour des Flandres 2022

Avec quelques minutes de retard, la 106e édition du Tour des Flandres s’est élancée depuis Anvers, après un défilé de 9,4 kilomètres dans les rues de la ville départ. Immédiatement après le baissé de drapeau, les premières attaques ont eu lieu. Et il n’aura pas fallu longtemps aux échappés du jour pour prendre la large et atteindre les quatre minutes d’avance. Avant que le peloton n’accélère, les échappés sont très longtemps restés avec une avance toujours identique inférieure aux 5 minutes.

La composition de l’échappée matinale : Sébastien Grignard (Lotto Soudal), Taco Van der Hoorn (Intermaché Wanty Gobert Matériaux), Stan Dewulf (Ag2r Citroën), Manuele Boaro (Astana Qazaqstan), Tom Bohli (Cofidis), Max kanter (Movistar), Luca Mozzato (B&B Hotels KTM), Mathijs Paasschens (Bingoal Pauwels Sauces WB) et Lindsay De Vylder (Sport Vlaanderen – Baloise)

Le début de course a notamment été ponctué par la chute de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), un des favoris de la course. Très rapidement le coureur slovène s’est relevé et a rejoint le peloton. Et ce ne sera malheureusement pas la seule chute du Tour des Flandres puisque même deux des meilleures chances françaises, Christophe Laporte et Anthony Turgis, ont été projetés au sol à leur tour.

Et c’est une fois arrivé dans le vieux Quaremont que le peloton s’est mis à accéléré pour la première fois de la course, du fait du placement, et sans pour autant que l’écart entre les échappés et le peloton n’ait diminué drastiquement. Et c’est à 120 kilomètres d’Audenarde que l’écart est passé en dessous des 4 minutes, et plus précisément au moment de l’ascension de l’Achterberg. Dès lors l’écart ne fera plus que diminuer.

A 100 kilomètres d’Audenarde, le Molenberg a été grimpé rapidement mais tous les favoris sont restés au sein du peloton, attendant leur heure. Et c’est peu après qu’ Alexander Kristoff a eu un problème mécanique. La première accélération a eu lieu dans le Berendries avec des outsiders qui se sont isolés derrière les échappés. Dans ce groupe figurait notamment un certain Mads Pedersen ou encore Alberto Bettiol un ancien vainqueur du Ronde et Olivier Le Gac, très présent depuis le début de saison.

Après le Valkenberg on se retrouve avec une échappée de 9 coureurs avec 2’30 secondes d’avance. Une contre attaque conséquente avec 30 secondes d’avance sur le peloton où les TotalEnergies et les UAE Team Emirates ont été obligés de rouler en tête de peloton.

Et c’est dans la seconde montée du Vieux Quaremont que Tadej Pogacar a décidé de fournir un premier effort ce qui a permis aux favoris de revenir aussi bien sur les échappés que sur les contre-attaquants. A 55 kilomètres de l’arrivée, c’est une nouvelle course qui débute avec tous les leaders en tête. La montée du Paterberg n’a pas eu l’effet escompté à part une attaque de Jan Tratnik. A ce moment de la course la Team QuickStep a perdu le Tour des Flandres.

La victoire se joue au sprint sur le Tour des Flandres

C’est dans le Koppenberg que Tadej Pogacar, Mathieu van der Poel et Valentin Madouas se sont isolés de leurs autres adversaires en revenant sur Dylan van Baarle et Fred Wright. A 36 kilomètres de l’arrivée, après le Taaienberg, la course se joue entre les 5 hommes de tête.

Et c’est dans la troisième et dernière ascension du Vieux Quaremont que Pogacar et Van der Poel se sont isolés en tête. Dans le Paterberg, malgré une montée très rapide du Slovène, les deux champions ont basculé en tête. Tout allait alors se jouer au sprint à Audenarde entre les deux hommes.

Et à l’arrivée, repris dans les tout derniers hectomètres, c’est un sprint à quatre qui s’est déroulé. Tadej Pogacar s’est fait enfermé et n’a pu jouer sa chance pour sa première participation tandis que Van der Poel l’a emporté. Valentin Madouas monte sur le podium, à la troisième place.

Classement du Tour des Flandres 2022 – Top 20

1 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) les 272,5 km en 6:18:30
2 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers) m.t
3 – MADOUAS Valentin (Groupama – FDJ) m.t
4 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) m.t
5 – KÜNG Stefan (Groupama – FDJ) + 0:02
6 – TEUNS Dylan (Bahrain – Victorious) m.t
7 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) + 0:11
8 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) + 0:48
9 – LAPORTE Christophe (Jumbo-Visma) m.t
10 – KRISTOFF Alexander (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
11 – MATTHEWS Michael (Team BikeExchange – Jayco) m.t
12 – TRATNIK Jan (Bahrain – Victorious) m.t
13 – BENOOT Tiesj (Jumbo-Visma) + 1:02
14 – PIDCOCK Thomas (INEOS Grenadiers) + 1:05
15 – VAN AVERMAET Greg (AG2R Citroën Team) + 1:07
16 – VAN POPPEL Danny (BORA – hansgrohe) m.t
17 – LOUVEL Matis (Team Arkéa Samsic) m.t
18 – DEGENKOLB John (Team DSM ) m.t
19 – TEUNISSEN Mike (Jumbo-Visma) m.t
20 – ARANBURU Alex (Movistar Team) m.t

A lire sur le sujet cyclisme : Consultez le classement complet du Tour des Flandres

Vidéo : Le final du 106e Tour des Flandres

https://twitter.com/wielerwereldbe/status/1510631761755185152

4 Commentaires

  1. Peu de surprises dans ce Tour des Flandres où les deux plus forts de la course finissent par s’isoler à l’avant; sans doute ne pouvait-il en être autrement, Pogacar étant capable de prendre ou de reprendre 30 à 40 secondes à tous ou presque sur la montée d’un seul mont… Tous sauf un qu’il ne put jamais décrocher, Van der Poel, plus rapide que lui au sprint…
    Comble de la déception pour Pogacar, à trop vouloir retarder le sprint, le duo voit le retour du duo Madouas- Van Baarle : le slovène en boira donc le calice jusqu’à la lie, il n’est que quatrième; il lève les bras au ciel, mais il en va ainsi de la course cycliste où la défaite est parfois cruelle.
    Cette genre d’erreur de jugement de la part de coureurs échappés arrive parfois et rappelle une mésaventure assez similaire que l’histoire du vélo retient souvent et qui eut lieu lors de l’arrivée de Liège Bastogne Liège 1987 : à trop attendre le sprint, le duo Roche-Criquelion se faisait remonter par Moreno Argentin revenu de l’arrière et qui faisait le triplé !… Les deux sont battus, contrairement au seul Pogacar cette fois-ci…M. Argentin remporta un quatrième fois la Doyenne, en 1991, devant C. Criquelion, lequel ne put jamais gagner à Liège…
    Dans le top 10 1987 à Liège, les frères Madiot, Yvon et Marc, faisaient 4é et 7é… Ici, avec Madouas et Kung, les Groupama des Madiot font de nouveau deux belles places dan le top 5, notamment avec le podium pour Madouas qui confirme ses récentes performances à E3 ou A travers la Flandre…

  2. POGACAR ce jeune grand champion habituellement souriant nous a fait voir une autre facette de sa personnalité..!
    Il a commis une erreur dans le sprint final et il n’a pas apprécié de se voir renfermer et de ne pas gagner il c’est méme fait ejecté du Podium ..!
    ApparemmentL’humilité il ne connait pas..!
    Poutant »L’Humilité précède la gloire »

    BRAVO a MVDP il a fait preuve d’intelligence et de forçe..!(Impressionnant..!)

    Un sacré gros client pour PARIS ROUBAIX

  3. Bravo à MVDP ! Un grand numéro. Pogacar a voulu comme à son habitude écraser la course, sauf MVD qui a su le suivre. Le dernier kilomètre Pogacar n’a plus voulu relayer MVDP, préférant sa deuxième place idéale pour lancer le sprint. Même quand MVDP était « à l’arrêt », jusqu’au retour rapide de VAN BAARLE et de MADOUAS. Presqu’à l’arrêt MVDP a lancé son sprint juste à temps, mais pour Pogacar, il était trop tard. Au final, « l’intelligence de course » a gagné. MVDP a montré, qu’en plus de savoir « écraser les pédales », il faut aussi être intelligent au vélo !

  4. Du grand Madouas . Mais c’est parti pris . L’intelligence était du côté Vander Poulidor .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.