Tour du Jura 2022 – Le parcours complet et les favoris

2
6428
Le Tour du Jura revient pour la 2e année de suite
Le Tour du Jura empruntera un parcours escarpé. Photo DR

Sport – Ce samedi 16 avril, à la veille de Paris-Roubaix (hommes) les coureurs du circuit Europe Tour vont s’affronter à l’occasion du Tour du Jura, épreuve 1.1 du calendrier UCI. Il y aura 169,8 kilomètres à effectuer de Champagnole jusqu’à Nozeroy, avec 2.515 mètres de dénivelé. Pour la 5e édition de cette épreuve, créée en 2017, le parcours s’annonce favorable aux puncheurs, voire aux grimpeurs. Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team), qui s’était imposé en septembre 2021 inscrivant son nom au palmarès, ne briguera pas le doublé, absent, ce qui laisse forcément un peu plus le champ libre aux autres coureurs favoris engagés ce samedi.

Le parcours détaillé du Tour du Jura 2022

Dans la foulée de la Classic Grand Besançon Doubs disputée la veille, et non loin de là, se déroule le Tour du Jura. Pour tous les coureurs qui enchaîneront ou non, cela s’annonce quoi qu’il arrive corsée comme journée. Sur l’ensemble des 169,8 kilomètres reliant la ville-départ Champagnole à la ville-arrivée Nozeroy, les moments de répit seront très peu nombreux. Et pour cause, ce sera constamment vallonné ou presque tout au long de la course. Les côtes plus ou moins longues, et très pentues pour certaines, vont s’enchaîner. Il n’y a peut-être que deux côtes répertoriées, dont la côte de Lent située dans sa deuxième ascensions à un peu plus de 25 kilomètres de l’arrivée, mais c’est bel et bien trompeur quant on observe le profil du parcours. Pour prétendre à la victoire, il faudra s’avérer d’autant plus costaud que dans les dernières centaines de mètres, la pente atteindra jusqu’à 14%.

A lire sur le sujet actu cycliste : Suivre la course en direct et en intégralité, samedi 16 avril, à partir de 10 heures

Profil du Tour du Jura 2022

Lire aussi sur le sujet actu cycliste : Itinéraire et horaires de passage dans le Jura, en Bourgogne-Franche-Comté (France)

Les 2 côtes répertoriées du parcours

1 – Côte de Mont sur Monnet – 4,2km à 3,4% – 652 mètres d’altitude – Km 15,3
2 – Côte de Lent – 1,7km à 7,7% – 757 mètres d’altitude – Km 57,7 et Km 142,4

Gaudu, O’Connor et Lafay présents à Champagnole

Au vu de l’exigence du profil proposé par le Tour du Jura, les prétendants à la première place ne semblent pas si nombreux. Ils sont même quelques uns à se détacher au vu de la liste des engagés. Au terme des 169,8 kilomètres, à Nozeroy, Ben O’Connor (AG2R Citroën Team) ne devrait pas être loin de la vérité et de la victoire. Au même titre qu’un Pierre Latour (TotalEnergies) et Victor Lafay (Cofidis) qui vont évoluer sur un trajet convenant à leurs qualités intrinsèques de grimpeur.

Au niveau des outsiders, les présences de Rudy Molard (Groupama-FDJ), Maxim Van Gils (Lotto Soudal) ou encore Elie Gesbert (Team Arkéa Samsic) vaudront plus qu’un simple coup d’œil.

Les principaux favoris au départ de la course

*** Ben O’Connor, Pierre Latour, Victor Lafay
** Rudy Molard, Maxim Van Gils, Elie Gesbert
* Lilian Calmejane, Dorian Godon, Jesus Herrada, Axel Zingle, Kevin Geniets, Steff Cras, Roger Adria, Fabien Doubey

Lire aussi sur le sujet actu cycliste : La liste des coureurs engagés

Qui va remporter le Tour du Jura 2022 ?

Avec un peloton pas très conséquent, et peu d’équipes armées véritablement pour la victoire, le tour des potentiels vainqueurs est rapidement effectué. Avec au programme usant, tous les éléments semblent réunis pour que Ben O’Connor puisse réaliser une très bonne performance. Capable de lutter avec les meilleurs durant le dernier Tour de Catalogne (6e) en World Tour, l’Australien arrive forcément avec de belles dispositions sur cette épreuve disputée dans l’Est de la France.

Ses principaux concurrents seront avant tout Français. A commencer par Pierre Latour, qui évolue à un bon niveau depuis le début de saison. Victor Lafay est dans ce même cas de figure en affichant une condition physique lui permettant d’envisager d’inscrire son nom au palmarès.

Le pronostic de la rédaction de Todaycycling

Vous l’aurez compris, si la forme suit, Ben O’Connor sera redoutable à battre sur ce Tour du Jura. Mais bien sûr, c’est loin d’être gagné en sachant que ça peut se jouer tactiquement. D’ailleurs, chez AG2R Citroën Team, un autre coureur est en mesure de se mettre en évidence sur un tel profil. La force collective pourrait ainsi profiter à Lilian Clamejane ou bien Dorian Godon.

Le classement de l’édition 2021

1 – COSNEFROY Benoît (AG2R Citroën Team) les 181,75 km en 4:21:33
2 – VELASCO Simone (Gazprom – RusVelo) m.t
3 – MADOUAS Valentin (Groupama – FDJ) m.t
4 – QUINTANA Nairo (Team Arkéa Samsic) m.t
5 – GAUDU David (Groupama – FDJ) + 0:03
6 – ZINGLE Axel (Cofidis) + 0:09
7 – GIRMAY Biniam (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:23
8 – BONNAMOUR Franck (B&B Hotels p/b KTM) m.t
9 – WIRTGEN Luc (Bingoal Pauwels Sauces WB) m.t
10 – VENDRAME Andrea (AG2R Citroën Team) m.t
11 – CHIRICO Luca (Androni Giocattoli – Sidermec) m.t
12 – SCHÖNBERGER Sebastian (B&B Hotels p/b KTM) m.t
13 – THALMANN Roland (Team Vorarlberg) m.t
14 – SEIGLE Romain (Groupama – FDJ) m.t
15 – PEYSKENS Dimitri (Bingoal Pauwels Sauces WB) m.t
16 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) m.t
17 – REICHENBACH Sébastien (Groupama – FDJ) m.t
18 – NEKRASOV Denis (Gazprom – RusVelo) m.t
19 – URRUTY Maxime (Xeliss – Roubaix Lille Métropole) + 0:29
20 – SCARONI Christian (Gazprom – RusVelo) m.t

Le palmarès du Tour du Jura

2021 – COSNEFROY Benoît – VELASCO Simone – MADOUAS Valentin
2019 – GOOSSENS Kobe – SCARONI Christian – CABOT Jérémy
2018 – HAGEN Carl Fredrik – GOOSSENS Kobe – HARPER Chris
2017 – DEGAND Thomas – MASNADA Fausto – MARTIN Guillaume

A l’issue de la course de vélo, retrouvez le classement cyclisme complet du Tour du Jura et tous les résultats mis à jour. Dans l’univers du vélo et du cyclisme, le Tour du Jura fait suite aux premières frandriennes de la saison mais se dispute notamment à la veille de Paris-Roubaix hommes. Le Paris-Roubaix féminin, justement, se déroulera ce samedi, jour du Tour du Jura.

2 Commentaires

  1. O Connor et les AG2R, après leur fiasco de la veille, voudront sans doute se ressaisir… Mais comme vu sur la classique de Besançon, il ne s’agit pas vraiment d’être supérieur sur la montée d’un col, mais parfois de faire la différence sur une attaque ou un sprint… Une seule attaque parfois, la dernière et le plus tard possible, comme Jésus Herrada dans le Doubs… Très en vue et second la veille, Victor Lafay réussira-t-il à concrétiser, ou bien faillira-t-il encore par une forme de malchance, ou à trop exposer sa force ? Latour aura-t-il pleinement récupéré de sa cabriole en Pays Basque ? etc…

  2. J’étais sur la course hier et j’ai été bluffé par V Lafays qui après un pb mécanique est parvenu à rentrer au pied de la bosse finale et qui malgré tout a pu disputer la victoire . C’était certainement avec Vuillermoz le plus fort mais Herrada bien au chaud a placé une seule attaque qui a fait mouche. Il a été bien aidé par ses équipiers qu’on a vu toute la journée aux avants poste contenir les échappés avec le succès que l’on sait au bout .J’avais misé une pièce sur les AG2R qui sur la papier avaient plusieurs cartes à jouer , ils ont beaucoup participé à la chasse avec les Cofidis mais au moment crucial aucun d’eux n’avait les jambes pour finir le travail . Superbe course sur un parcours plus exigeant que celui de la première édition avec un final pour costaud . Bravo aux organisateurs .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.