UCI : Charte pour l’action climatique avec 80 signataires fondateurs

2
100
UCI Charte pour l'action climatique avec 80 signataires fondateurs
Photo : @UCI_Media

Ce sont 80 signataires, dont la FFC, ASO, RCS et de très nombreuses équipes hommes et femmes qui ont signé la charte de l’UCI (Union Cycliste Internationale) pour l’action climatique dans le cyclisme. Explication.

Telle une définition de la Charte pour l’action climatique de l’UCI elle a été élaborée en collaboration avec la Commission Vélo pour tous et Durabilité de l’UCI. Elle donne l’occasion aux organisations opérant dans le cyclisme de s’engager publiquement à réduire les impacts environnementaux du cyclisme, à faire progresser les objectifs de développement durable des Nations Unies et à promouvoir le cyclisme au quotidien.

Tous ces signataires s’engagent à mesurer et à déclarer leurs émissions selon des normes reconnues au niveau international, et à prendre des mesures concrètes pour réduire leur production de déchets et leur demande d’énergie. L’UCI rendra compte des progrès réalisés en matière d’action climatique dans le cyclisme dans son prochain Rapport Annuel (2024).

David Lappartient, le Pdt de l’UCI a déclaré : « Je suis ravi qu’un si grand nombre de parties prenantes se soient déjà engagées à respecter notre charte. En l’adoptant , notre objectif était d’unir les parties prenantes du cyclisme derrière l’objectif de réduction des émissions de notre sport et la contribution au ralentissement du changement climatique. Nous devons travailler ensemble, apprendre les uns des autres et collaborer pour trouver des solutions aux défis communs auxquels nous sommes confrontés, afin de parvenir à la neutralité climatique de notre sport. Il ressort clairement des premières réactions que nos parties prenantes partagent nos préoccupations et notre désir de contribuer à un monde meilleur, et je suis impatient de voir la liste des signataires s’allonger » .

Lire l’intégralité de la charte pour l’action climatique de l’UCI : cliquer ici

2 Commentaires

  1. C’est un premier pas et c’est bien de prendre des mesures le plus compliqué comme bien souvent c’est de les appliquer….?
    Réjouissons nous des mesures qui vont eventuellement étre prises en révant quelles soient appliquées..?

    Cela va devenir compliqué d’organiser un Grand Tour ou une course World Tour …!
    Pour l’instant Il y a plus de véhicules qui suivent la course que de coureurs(ça bouchonne dur sur les routes derriere les coureurs..!)
    Sans oublier les Hélicoptéres et avions relais pour la TV…..!
    OUF….! j’ai déja du mal a respirer…!
    Je comprend mieux pourquoi il y a beaucoup d’asthmatique parmis nos jeunes champions….!

  2. Il faut lire la charte, et vouloir le faire peut déjà rencontrer le rejet par la crainte bien compréhensible d’en abandonner la lecture ou de s’en étouffer. Les plus courageux pourront tirer de l’épais brouillard des engagements fumeux qui contredisent l’essentiel de l’évolution des pratiques, notamment en matière de transports, quelque morceaux de baratin choisis, comme inviter les spectateurs à utiliser le vélo pour se rendre sur le lieu des épreuves. Le mieux serait sans doute qu’ils restent chez eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.