Thibaut Pinot victorieux au sommet
Pinot obtient une victoire d'étape sur cette Vuelta. Capture d’écran Tour d'Espagne.
645 Partages
Un brillant Thibaut Pinot dompte les Lacs de Covadonga
5 (100%) 2 votes

Un coup de maître. Thibaut Pinot a remporté la quinzième étape de la Vuelta qui se terminait aux Lacs de Covadonga. Le Français parti seul à six kilomètres du sommet a terminé en solitaire pour s’offrir l’une des plus belles victoires de sa carrière. Miguel Angel Lopez (Team Astana) et Simon Yates (Mitchelton-Scott), qui reste leader au classement général, ont franchi la ligne avec plus de vingt secondes de retard.

Thibaut Pinot empoche une étape à la Vuelta

Il y a des victoires qui marquent plus que d’autres et celle-ci va nécessairement en faire partie. Au sommet de la redoutable et renommée ascension des Lacs de Covadonga, Thibaut Pinot a devancé l’ensemble des autres prétendants au classement général. En très bonne forme, le Français a confirmé sur cette journée sa montée en puissance visible dans le Tour d’Espagne. Cette fantastique performance de sa part lui permet aussi d’afficher un bilan non moins négligeable. Il vient d’entrer dans la liste des vainqueurs d’étapes sur les trois Grand Tours. Tout simplement incroyable pour le coureur de Groupama-FDJ.

Avant que les talents de grimpeurs de Pinot puissent s’exprimer en fin d’étape, d’autres coureurs ont animé le début de journée. Dans l’échappée, George Bennett (Team LottoNL-Jumbo), Bauke Mollema (Trek-Segafredo) ou encore Ben King (Team Dimension Data) n’ont jamais possédé beaucoup d’avance pour croire en leurs chances de succès. Le peloton mené par les équipes Mitchelton-Scott puis surtout par Astana ont maintenu un écart de quatre minutes avant de revenir progressivement. La formation kazakhe a durci considérablement le rythme pour favoriser son grimpeur Miguel Angel Lopez. Un travail qui ne va pas s’avérer totalement fructueux étant donné la deuxième dans cette étape du coureur colombien, toujours bien placé au général.

Petit à petit, le peloton a perdu des éléments jusqu’à se retrouver très restreint dans la montée finale des Lacs de Covadonga. Seuls les premiers du général et quelques équipiers se sont retrouvés en tête de course avant que les hostilités entre les cadors soient lancés par Lopez. A plus de sept kilomètres du terme, il a produit une première offensive qui va faire mal à plusieurs coureurs. Et après un regroupement un kilomètre plus loin, l’attaque de Thibaut Pinot a provoqué davantage de différences. Tranchant dans son démarrage, le Français a su creuser rapidement un écart d’une dizaine de secondes en sa faveur. Il ne lâchera rien jusqu’au final. Et ce ne sont pas les attaques de Lopez ou Yates derrière qui vont modifier la donne. Avec vingt-secondes d’avance, la victoire fut nette et large pour le leader de Groupama-FDJ.

Onzième du général ce matin, Pinot a gagné quatre places (7e) suite à sa performance. Revenu à 2 minutes et 15 secondes de Yates, il peut encore rêver à un podium même s’il accuse encore du retard. Devant lui, Kruijswijk (5e) et Mas (6e) ne sont plus très loin, par contre le quatuor de tête qui se tient dans la même minute dispose d’un bel avantage sur le Français. Mais tout reste à faire avec une dernière semaine comportant trois étapes difficiles plus un chrono individuel. Dès mardi, tout sera à refaire notamment pour Yates qui mène pour l’heure les débats, mais Quintana, Valverde, Lopez ont également le maillot rouge de leader dans le viseur.      

645 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

2 commentaires

  1. Ah oui alors ! Il manquait à T.Pinot cette victoire afin de ponctuer sa saison ! Victoire à Couvalonga ! Pinout est parti au moment ouportun en probitant de la fosse : derrière Lobez, le petit colombarien, comme les autres était paisé, il possait le moins bossible et il puta dans la butte lorsque Yates revint sur lui. C’était à qui en maisait le foins ! Et ça fit la paire de Finauds à l’avant, naturellement !… Par contre le Gollapin en a pris un sérieux coup derrière les oreilles ! Il était au taquet en peue de quaquet, et dans le col il ne fit que reculer… Va-t-il maintenant changer son fusil d’épaule, se mettre à flinguer ou à jouer les lièvres à l’avant ? Partira-t-il à la chasse aux étapes ?… A suivre…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.