Un très grand Oliver Naesen s’adjuge le GP de Plouay

0
649
Oliver Naesen dominateur en Bretagne
Oliver Naesen réédite sa perf de 2016. Capture d'écran GP de Plouay.

Dans une course disputée dans des conditions dantesques, seul un coureur très costaud pouvait espérer s’imposer. Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) est arrivé à passer la ligne d’arrivée en tête comme il l’avait déjà fait en 2016. Le Belge, qui a lancé son sprint à presque 400 mètres du but, a imposé sa puissance pour devancer Michael Valgren (Team Astana) et Tim Wellens (Lotto Soudal), les deux seuls coureurs qui l’accompagnaient. Le meilleur français Olivier Le Gac (Groupama-FDJ) a terminé à une belle septième place.

Oliver Naesen dans un grand jour au GP de Plouay

Une course pour guerriers ! L’édition 2018 du GP de Plouay restera comme un très grand cru tant il y a eu de l’action dans les deux dernières heures de course. Le parcours modifié une nouvelle fois mais surtout les conditions météo très difficiles à cause de la pluie ont fait tout emballer assez rapidement. Si le départ a accouché d’un scénario assez classique avec une échappée qui s’est développée dans les premiers kilomètres, la suite l’a été beaucoup moins. A partir de 70 kilomètres de l’arrivée, des favoris se sont dévoilés. En premier lieu, c’est Tim Wellens et Zdenek Stybar (Quick-Step Floors) qui ont déclenché les hostilités. Partis en costaud, ils sont revenus rapidement sur la tête de course alors que derrière le peloton a volé en éclats.

Éparpillés en plusieurs morceaux, il a fallu un long moment pour que chacun des groupes puissent se reformer. Mais devant, des coureurs très costauds ont accumulé de l’avance. Parmi eux, Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), Michael Valgren (Astana), Michael Matthews (Team Sunweb) ont réussi à revenir sur la tête de course. Une quinzaine d’hommes ont allié leurs efforts et quelques uns vont réussir à résister jusqu’au bout. La course s’est de nouveau décantée à une trentaine de kilomètres du but avec notamment la côte de Ty Marrec qui a permis aux plus forts de se démarquer.

Après avoir durci le rythme, Tim Wellens, Oliver Naesen et Michael Valgren sont partis sans être jamais rejoints. Incontestablement les plus forts sur cette journée, ce sont ces trois coureurs qui ont joué la victoire dans cette classique WorldTour. Dans le dernier des deux tous de circuit, Wellens a paru plus emprunté en ne passant quasiment plus de relais. Mais une brève attaque de sa part à la flamme rouge a semé le doute. Le sprint va ensuite démontrer qu’il était bien légèrement un ton-dessous de ses deux redoutables rivaux. Le duel entre Naesen et Vlagren va tourner à l’avantage du Belge au prix d’incroyable effort. Lancé à plein régime à plus de 300 mètres de la ligne d’arrivée, le coureur d’AG2R La Mondiale a développé une sacrée puissance pour aller s’imposer. Valgren, ni même quelqu’un d’autre pouvait aujourd’hui remettre en question la domination de Naesen, qui permet à son équipe d’inscrire son premier succès en WorldTour cette saison.

https://twitter.com/wcstats/status/1033734055165153284

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.