Vincenzo Nibali sur la plus haute marche du podium du Il Lombardia
Le podium du Tour de Lombardie 2017. De G à D : Julian Alaphilippe (2e), Vincenzo Nibali le vainqueur et Gianni Moscon (3e). Photo D.R
191 Partages

Comme en 2015, et sur le même tracé, c’est l’Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) qui s’est imposé en solitaire sur le Tour de Lombardie, dernière épreuve WorldTour de la saison cycliste 2017. Julian Alaphilippe a pris la deuxième place tandis que Thibaut Pinot a pris quant à lui la cinquième place. La Classique des feuilles mortes a été marquée par la spectaculaire chute de Laurens De Plus qui est tombé dans un ravin. Plus de peur que de mal pour le coureur de l’équipe QuickStep-Floors.

Un deuxième Tour de Lombardie pour Vincenzo Nibali

Le requin de Messine, grandissime favori du jour n’a pas failli. Dans la dernière descente, et après avoir rejoint avec beaucoup d’aisance Thibaut Pinot qui en était à sa troisième attaque, le Sicilien s’en est allé cueillir seul un second succès sur Il Lombardia, à Côme. Au terme des 247 kilomètres de course, c’est Julian Alaphilippe qui a tiré son épingle du jeu en terminant second, détaché d’un petit groupe de quelques coureurs et dont le sprint (mouvementé) a été remporté par l’Italien Gianni Moscon (Team Sky). Fabio Aru n’a pu faire mieux que sixième tandis que Nairo Quintana a pris la huitième place.

Retrouvez tous les temps forts de la course depuis le DIRECT-LIVE du Tour de Lombardie

Classement du Tour de Lombardie 2017 – Top 20

En cours….

Retrouvez l’intégralité du classement du Tour de Lombardie 2017 depuis le site de l’UCI

191 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

4 commentaires

  1. Un requin assez impressionnant, favori au départ et vainqueur final… Pas évident sur une course d’un jour ! Cela fait deux tours de Lombardie et les trois grands tours au palmares de V.Nibali, de quoi rejoindre une certaine catégorie de coureurs, les plus grands champions de l’histoire…
    Très beau tir groupé des coureurs français, trois dans les cinq premiers ! Vous n’avez pas Vumermoz, 4é ? Tout comme on voit De Plus chuter, heureusement à moindre mal, mais il faut ajouter J. Bakelants et d’autres coureurs qui tombent au même endroit, Bakelants ayant basculé très sévèrement lui aussi, aux dire de Jordie son vélo projeté dix mètres plus loin, plus haut, dans un arbre… On peut pas être partout, on était avec Chezel à l’avant au même moment… Et ça faisait un moment qu’on le suivait Chezel, depuis qu’on avait entendu les cloches à la Madonna del Ghisallo… Bardet n’étant pas là Chezel tenta cette fugue, vouée à l’échec… Bravo à M. Cherel pour cette longue échappée… Les pisse-froid diront aussi que le point ennuyeux serait peut-être la descente de Pinot… Mais arrêtez de boir le mal, arrêtez avec les descentes !… Que pouvait faire le si fameux et brillant coureur de la Française ? Comment aurait-il pu emboiter la plongée de ce requin vers le bas de la Battaglia ?… Et pourtant, et pourtant, à ce sujet et dans ce monde, que n’a-t-on entendu… Nibali ? Il marche pas… Il descend plus comme avant…C’est normal, avec l’âge, on peut pas être et avoir été, etc… Belle journée d’automne pour ce requin de Messine…

  2. Lui aussi (Vincenzo)il va nous manquer lorsqu’il décidera d’arréter sa carriere on va s’ennuyer………..!
    Sinon bravo a nos Français Thibaut et Julian une sacrée belle génération cela va finir par payer…….!

  3. Belle victoire de NIBALI qui était le plus fort . Très belle course de Julian ALAPHILIPPE . Pouvait il suivre NIBALI lorsque ce dernier a attaqué ? je ne pense pas il était dans le dur à quelques mètres derrière . De toute manière NIBALI ne voulait surement pas avoir Julian avec lui . Thibaut PINOT a été lâché dans la descente , pas normal à ce niveau ….. Alexis Vuillermoz a fait aussi une très belle course , il a vraiment passé un cap et c’est très bien . Trois français dans les cinq premier dans une classique . Houa houa cela c’est il déjà produit ? Que dire de plus, ben vivement l’année prochaine on pourrait avoir de belles surprises , je dirai plutôt des confirmations. J’en vois un en tout cas qui va nous sortir une saison de feu .

  4. Trois français dans les cinq premiers, ça s’est déjà produit, mais le plus souvent avant guerre !… Egalement en 1956 sur Paris-Tours, la « classique aux feuilles mortes » version France, laquelle a perdu une bonne partie de son aura d’antan, lorsque celle-ci était encore classée world-tour… Je ne parle pas des années 60, la période la plus florissante des organisations en France, époque où cette classique était pour l’automne et la fin de saison, le véritable pendant de Paris-Roubaix au printemps… La course est aujourd’hui télévisée sur une chaine publique, FR3, comme quoi une certaine tradition tente de perdurer… Malheureusement, je ne vois pour le moment aucun article sur la course sur ce site…
    Aprés 1956 et la victoire d’Albert Bouvet, les coureurs français n’arrivaient jamais à l’emporter ! Et puis vinrent enfin trois victoires françaises avec J.Durand, R.Virenque et F. Guesdon … Revenons à 1956… Cette année-là, Albert Bouvet part afin d’éviter le sprint et se retrouve seul sur les 25 derniers kilomètres…A.Bouvet réussit à gagner in extremis avec une longueur d’avance sur le belge Scherens !…L.Bobet est 3é… et Albert Dolhats de Dax, dit « Bébert les gros mollets », est 5é… Trois français sont dans les cinq !…Miguel Poblet, le fabuleux et légendaire sprinter espagnol fait 6…
    Qu’en est-il cette année ? Beaucoup de gars du Paris-Gien au départ ? Aurons-nous, comme à Gien, crépage de chignon entre le Barbier et Bouhanni ? Barbier dit qu’il Nasser et Bouhanni, tandis que l’autre dit qu’à défaut de pouvoir lui couper la barbe, il lui aurait coupé la route … Nous verrons les comptes rendus aujourd’hui, s’il y en a sur la course… Peut-être des Allemands au départ, mais inutile de fuir depuis Paris et de tout faire sauter avant qu’ils n’arrivent à Tours, la France n’est plus en guerre ! Par contre nous aurons des belges… Les belges, arrivés à Tours, repartent à vélo en sens inverse…Préparation de la saison 2018 oblige… Paris-Tours et retour ? Si j’gagne c’est le Paris-Quejeulfay une fois !…etc…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.