Tour de France 2021 : Wout van Aert remporte la 11e étape
Photo : ASO
0 Partages

Wout van Aert (26 ans) a remporté la 11e étape du Tour de France 2021 entre Sorgues et Malaucène. Deuxième hier au sprint derrière Mark Cavendish, le champion de Belgique a cette fois-ci dompté la double ascension du Mont Ventoux. Présent dans l’échappée du jour, le pensionnaire de l’équipe Jumbo-Visma s’est défait de tous ses rivaux dans la dernière montée. Il a devancé de plus d’une minute Kenny Elissonde et Bauke Mollema (Trek-Segafredo). Derrière, dans la lutte au maillot jaune, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) n’a pas perdu de temps mais a été distancé dans les derniers hectomètres du Mont Ventoux par Jonas Vingegaard.

Le show Julian Alaphilippe

Dès le baissé de drapeau à Sorgues, Julian Alaphilippe a mis le feu aux poudres. Le champion du monde français n’a cessé d’attaquer et de se placer à l’avant de la course. Il a fini par réussir à faire la différence après une bataille de près de 30 minutes pendant laquelle Tony Martin (Jumbo-Visma) a lourdement chuté et a été contraint à l’abandon. Finalement, quatre hommes ont pris les devants avec Dan Martin (Israel Start-Up Nation), Pierre Rolland (B&B Hotels P/B KTM) et Anthony Perez (Cofidis).

Regroupement avec Wout van Aert, entre autres

Un contre s’est créé alors que la formation INEOS Grenadiers menait le peloton pour maintenir l’écart. Parmi les poursuivants, il y avait notamment Greg Van Avermaet (AG2R Citroën), Wout van Aert (Jumbo-Visma) ou encore Bauke Mollema (Trek-Segafredo). Le regroupement a eu lieu au pied de la première montée du Mont Ventoux. Le groupe a compté sur le travail de l’équipe Trek-Segafredo, représentée par trois membres. Julien Bernard s’est d’ailleurs mis à la planche jusqu’au pied de la dernière ascension du jour où il s’est écarté dès le pied, à bout de force.

van Aert droit vers la victoire, Pogacar fébrile ?

Au pied de la dernière montée, Kenny Elissonde est passé à l’attaque laissant son leader Bauke Mollema profiter du travail des autres. Wout van Aert a été le premier à réagir derrière le grimpeur français emmenant avec lui Alaphilippe et Mollema. Le champion de Belgique a fini par lâcher ses deux compères, est revenu sur Elissonde, et l’a lui aussi lâché. Dans le groupe maillot jaune, INEOS a imprimé le tempo jusqu’à ce que le dernier équipier s’écarte. Et contre toute attente c’est Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) qui est passé à l’attaque. Tadej Pogacar a pendant un temps suivi le rythme du Danois avant de lâcher prise. Wout van Aert a quant à lui basculé seul dans la descente vers Malaucène pour s’assurer la victoire sur l’étape du jour.

Classement – Etape 11 Tour de France 2021 – Top 20

Retrouvez le classement complet de la 11e étape du Tour de France 2021.

1 – VAN AERT Wout – JUMBO-VISMA – 5:17:43
2 – ELISSONDE Kenny – TREK – SEGAFREDO – +01:14
3 – MOLLEMA Bauke – TREK – SEGAFREDO – +01:14
4 – POGAČAR Tadej – UAE TEAM EMIRATES – +01:38
5 – URAN Rigoberto – EF EDUCATION – NIPPO – +01:38
6 – CARAPAZ Richard – INEOS GRENADIERS – +01:38
7 – VINGEGAARD Jonas – JUMBO-VISMA – +01:38
8 – LUTSENKO Alexey – ASTANA – PREMIER TECH – +01:56
9 – KELDERMAN Wilco – BORA – HANSGROHE – +01:56
10 – MAS NICOLAU Enric – MOVISTAR TEAM – +03:02
11 – BILBAO LOPEZ DE ARMENTIA Peio – BAHRAIN VICTORIOUS – +03:28
12 – MARTIN Guillaume – COFIDIS – +04:05
13 – MEURISSE Xandro – ALPECIN-FENIX – +05:09
14 – CHAVES RUBIO Jhoan Esteban – TEAM BIKEEXCHANGE – +05:09
15 – O’CONNOR Ben – AG2R CITROEN TEAM – +05:35
16 – CATTANEO Mattia – DECEUNINCK – QUICK-STEP – +05:35
17 – VALVERDE Alejandro – MOVISTAR TEAM – +05:35
18 – MAJKA Rafal – UAE TEAM EMIRATES – +05:46
19 – MEINTJES Louis – INTERMARCHÉ – WANTY – GOBERT MATÉRIAUX – +07:18
20 – WOODS Michael – ISRAEL START-UP NATION – +07:34

Classement général Etape 11 Tour de France 2021 – Top 20

Retrouvez le classement général complet du Tour de France 2021.

1 – POGAČAR Tadej – UAE TEAM EMIRATES – 43:44:38
2 – URAN Rigoberto – EF EDUCATION – NIPPO – +05:18
3 – VINGEGAARD Jonas – JUMBO-VISMA – +05:32
4 – CARAPAZ Richard – INEOS GRENADIERS – +05:33
5 – O’CONNOR Ben – AG2R CITROEN TEAM – +05:58
6 – KELDERMAN Wilco – BORA – HANSGROHE – +06:16
7 – LUTSENKO Alexey – ASTANA – PREMIER TECH – +06:30
8 – MAS NICOLAU Enric – MOVISTAR TEAM – +07:11
9 – MARTIN Guillaume – COFIDIS – +09:29
10 – BILBAO LOPEZ DE ARMENTIA Peio – BAHRAIN VICTORIOUS – +10:28
11 – CATTANEO Mattia – DECEUNINCK – QUICK-STEP – +15:35
12 – PARET PEINTRE Aurélien – AG2R CITROEN TEAM – +24:44
13 – VAN AERT Wout – JUMBO-VISMA – +25:21
14 – CHAVES RUBIO Jhoan Esteban – TEAM BIKEEXCHANGE – +25:53
15 – GAUDU David – GROUPAMA – FDJ – +30:51
16 – MEINTJES Louis – INTERMARCHÉ – WANTY – GOBERT MATÉRIAUX – +32:20
17 – POELS Wouter – BAHRAIN VICTORIOUS – +38:49
18 – MOLLEMA Bauke – TREK – SEGAFREDO – +39:13
19 – TEUNS Dylan – BAHRAIN VICTORIOUS – +43:54
20 – GUERREIRO Ruben – EF EDUCATION – NIPPO – +47:37

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

3 commentaires

  1. Toutes les critiques dont peut être sujet ce Tour et même le Tour de France depuis les dirons-nous les  » années Virenque » pourraient inciter à un certain désintérêt, une vraie réserve, voire parfois à un dégoût le plus total… Mais il suffit qu’un exploit inattendu ou qu’un coureur emblématique sorte totalement de sa réserve pour que la « magie du Tour de France » opère de nouveau auprès des amoureux de ce sport…
    Nous pourrions dire que ce fut le cas aujourd’hui avec la victoire de W. Van Aert sur un terrain assez inhabituel pour lui… L’éclectique champion de Belgique, champion du cyclo-cross, des classiques, du chrono ou bien du sprint, s’offre ici un succés assez merveilleux sur une étape de montagne autour du Ventoux, peut-être son beau succés, comme il le dira à l’arrivée…
    Après sa seconde place la veille, isolé face au train Quickstep plus que face au seul Cavendish, la performance est en effet vraiment singulière, presque unique dans ce sport-ci : les seuls Eddy Merckx ou à un degré moindre B. Hinault pourraient lui être ici comparés, mais il s’agit d’une autre époque…
    Pour ce qui est du général, Pogacar montre une légère faiblesse au second passage du Ventoux face à Vingegaard, mais dans la descente Carapaz ou Uran se liguent avec le slovène pour revenir sur le jeune danois ! Pogacar peut dormir sur ses deux oreilles… Il reste cependant l’impression dégagée sur ce haut de Ventoux par le prodige Pogacar, maillot grand ouvert, teint clair quelque peu rougi par les quelques chaleurs de l’étape et puis finalement des jambes d’une apparence assez classique, avec une musculature peu apparente, comme en devenir, celle d’un jeune cycliste de vingt-deux ans… De quoi parfois revenir sur terre.
    Côté français, le bilan de la journée n’est pas très positif, avec cette défaillance de D. Gaudu, le seul véritable espoir d’un classement haut placé à Paris… G. Martin s’est accroché afin d’espérer un top 10 final, il devient le premier français, un peu comme l’an dernier…

  2. Oui très bien écrit et en plus à juste raison. Très grosse performance de Woot van Aert, qui en était conscient, et qui était content d’avoir gagné. Sa célébration debout sur les pédales, en même temps qu’une nouveau genre de célébration, montre aussi qu’il maitrise son vélo depuis de longues années. Peut être, savait-il faire du vélo avant de savoir marcher ?
    L’intérêt du classement général s’en trouve revigoré. de la deuxième à la septième place, les coureurs se tiennent en 1 minute et 10 secondes !

  3. Il a fait la course parfaite tout le long de cette étape , puissant avec une cadence de pédalage tout en souplesse dans la dernière montée , il a su attaquer au bon moment sans faiblir, un grand moment de vélo , une grande victoire .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.