Alejandro Valverde avec le trophée de vainqueur du Tour d'Abu Dhabi. - Photo : Abu Dhabi Tour.

C’est un début de saison parfait pour Alejandro Valverde qui a remporté ce dimanche le Tour d’Abu Dhabi et aussi sa deuxième course par étapes de l’année après le Tour de Valence. Un succès qui le rend évidemment heureux et qui lui donne surtout de la confiance pour la suite de la saison.

Alejandro Valverde s’est adjugé son premier Tour d’Abu Dhabi

Alejandro Valverde est inarrêtable en ce début de saison. En plus de sa victoire sur le Tour de Valence il y a trois semaines, le Murcien s’est aussi imposé sur le Tour d’Abu Dhabi ce dimanche. C’est son premier succès sur cette épreuve en deux participations. Il avait terminé 7e en 2015. L’Espagnol est très heureux d’avoir remporté l’épreuve et a surtout tenu à remercier ses coéquipiers, comme il l’a expliqué à sa formation de la Movistar.

« Je suis super content de cette victoire. Avant toute chose, je veux juste remercier toute l’équipe pour son travail phénoménal toute la semaine, me garder bien protégé avant le week-end et la montée d’aujourd’hui (ce dimanche), alors j’ai juste eu à pousser quand il le fallait. Nous avons été en mesure de passer le contre-la-montre de samedi dans une bonne position et il s’agissait d’aller chercher la victoire aujourd’hui (ce dimanche). » Valverde, king of the desert

Son succès sur l’étape reine de ce dimanche a permis à Alejandro Valverde d’obtenir aussi sa troisième victoire d’étapes cette saison. Le Murcien a détaillé le déroulé de la course et de sa bagarre dans l’ascension finale avec Miguel Angel Lopez (Astana).

« Il fallait garder une grande attention sur cette étape, sur un terrain difficile à cause des vents forts et de la pluie qui rendait les routes plus glissantes. Astana n’a pas hésité à aider López après avoir montré une belle forme à Oman. Nous savions qu’il allait être un grand concurrent et c’était encore plus évident après qu’ils aient commencé à pousser loin de la fin. Au milieu de l’ascension, j’ai choisi d’essayer d’y aller seul, mais j’ai été repris, et plus tard, il a essayé de bouger. Dans cette situation et vu les rivaux auxquels nous faisions face, il s’agissait de trouver l’endroit où nous pouvions tout mettre, pour essayer de le reprendre et de faire de notre mieux pour gagner l’étape. » Valverde, king of the desert

Les Strade Bianche dans le programme de Valverde ?

Avec autant de succès, Alejandro Valverde semble insatiable, surtout que ce Tour d’Abu Dhabi est le premier succès World Tour de l’année pour la Movistar. Pour la suite, son programme devrait l’emmener au Tour de Catalogne (19-25 mars). Mais le Murcien ne ferme pas la porte à une éventuelle participation aux Strade Bianche qui se disputera samedi 3 mars.

« C’est notre première victoire en WorldTour de la saison, ce qui est d’autant plus important contre les meilleurs. Ce mois de février sera vraiment important pour notre confiance dans le reste de la saison. Cela nous aide vraiment à travailler plus dur pour les grandes courses à venir. Mes prochaines compétitions ? Je ne sais toujours pas où je serai prochainement – ce devrait être la Volta a Catalunya, mais nous pourrions ajouter une autre course avant, comme les Strade Bianche. Nous devons attendre un peu et définir cela dans les prochains jours. » Valverde, king of the desert

Un possible retour en Italie après deux ans d’absence ? Peut-être pour Alejandro Valeverde. En tout cas, s’il est au rendez-vous des Strade Bianche, le Murcien essaiera de faire mieux que ses deux troisièmes places en 2014 et 2015, qui restent à ce jour ses meilleurs résultats.

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

1 commentaire

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.