Amets Txurruka en quête d’un point de chute

0
347
TodayCycling - Amets Txurruka (ici victorieux au Tour de Norvège l'an passé) compte bien refaire parler de lui sur un vélo. Photo : Caja Rural-Seguros RGA
TodayCycling - Amets Txurruka (ici victorieux au Tour de Norvège l'an passé) compte bien refaire parler de lui sur un vélo. Photo : Caja Rural-Seguros RGA

Actuellement en fin de contrat, Amets Txurruka ne souhaite pas pour autant arrêter le cyclisme professionnel. En contact avec deux formations, il aimerait voir les négociations se concrétiser rapidement afin de pouvoir « s’entraîner à fond et prendre soin de [lui] ».

Une saison compliquée

Non conservé par la formation australienne Orica-BikeExchange, le natif d’Etxebarria s’est montré déçu par cette décision lors d’un entretien avec le site argentin ciclismointernacional.com : « Avec seulement une année de contrat, j’étais conscient que je courais ce risque. Mais c’est vrai que j’aurais aimé bénéficier d’une année supplémentaire pour montrer ce que je vaux vraiment ». L’équipe lui a signifié après la Vuelta qu’elle préférait privilégier les jeunes talents australiens. Malgré sa déception, le coureur comprend cette stratégie et n’éprouve aucun regret quant à sa décision de troquer son statut de coureur protégé chez Caja Rural pour celui de simple équipier chez Orica-BikeExchange. « Il était clair dès le départ que je venais pour faire un travail d’équipier. Je l’ai fait de la meilleure manière possible, l’équipe le sait et m’en a d’ailleurs remercié. J’aurais peut-être pu faire preuve d’égoïsme pour obtenir de meilleurs résultats, mais ce n’est ni ma façon d’être, ni ce pourquoi j’avais été embauché » affirme-t-il.

Des références à faire valoir

Conscient de sortir d’une saison sans résultat probant, il se montre pourtant confiant quant à ses capacités, même à 34 ans, de prolonger au plus haut niveau : « je suis convaincu que je reviendrai à mon meilleur niveau, je travaille pour cela ». Son meilleur niveau, c’est notamment une victoire finale sur le Tour des Asturies 2013, à l’époque où il courait sous les couleurs de Caja Rural. Mais c’est aussi un travail d’équipier apprécié à sa juste valeur par ses anciens partenaires. « Après 11 saisons et 16 grands tours, je pense avoir assez d’expérience pour apporter beaucoup, surtout aux coureurs de la jeune génération. J’aime le travail d’équipier, mais je crois aussi pouvoir être à la lutte pour la gagne sur des parcours accidentés, sinueux » déclare l’Espagnol non sans ambition.

Pourquoi ne pas imaginer le Basque, qui avait déjà défendu les couleurs euskara quand il évoluait chez Euskatel-Euskadi, terminer sa carrière chez Euskadi Basque Country-Murias (Continental) ?

Plus d’actualités cyclisme sur TodayCycling ici !

VIDÉO CYCLISME
Tour des Asturies 2013 – Victoire de Txurruka (1e étape)

Vidéo : Jesús Witherspoon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.