Arnaud Démare remporte au sprint Paris-Tours 2022

2
445
Arnaud Démare remporte au sprint Paris-Tours 2022
Terminées les 2e places pour Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et plus à la victoire ! Photo @D.R

Ce dimanche se courait Paris-Tours 2022 et la victoire est revenue au sprint à Arnaud Démare (Groupama-FDJ) au terme des 213,5 kilomètres de course alors qu’un regroupement général a eu lieu sous la flamme rouge. Edward Theuns (Trek-Segafredo) et Sam Bennett (BORA-hansgrohe) ont pris les 2e et 3e places. Le Belge Philippe Gilbert (Lotto Soudal) effectuait la toute dernière course de sa carrière. Le tout nouveau retraité a terminé sur une 27e place.

Paris-Tours 2022 – Classement Top 20

Consulter le classement complet

1 – DÉMARE Arnaud (Groupama – FDJ) les 213,5 km en 4:53:01 (43,7 km/h)
2 – THEUNS Edward (Trek – Segafredo) m.t
3 – BENNETT Sam (BORA – hansgrohe) m.t
4 – CONSONNI Simone (Cofidis) m.t
5 – MOZZATO Luca (B&B Hotels – KTM) m.t
6 – VAN GESTEL Dries (TotalEnergies) m.t
7 – DUJARDIN Sandy (TotalEnergies) m.t
8 – LOUVEL Matis (Team Arkéa Samsic) m.t
9 – CAPIOT Amaury (Team Arkéa Samsic) m.t
10 – HOFSTETTER Hugo (Team Arkéa Samsic) m.t
11 – PASQUALON Andrea (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
12 – KOOIJ Olav (Jumbo-Visma) m.t
13 – TILLER Rasmus (Uno-X Pro Cycling Team) m.t
14 – VERMEULEN Emiel (Go Sport – Roubaix Lille Métropole) m.t
15 – JARNET Maxime (Go Sport – Roubaix Lille Métropole) m.t
16 – GUÉGAN Maël (Team U Nantes Atlantique) m.t
17 – VENTURINI Clément (AG2R Citroën Team) m.t
18 – VERMEERSCH Florian (Lotto Soudal) m.t
19 – DE BONDT Dries (Alpecin-Deceuninck) m.t
20 – MAAS Jan (Team BikeExchange – Jayco) m.t

2 Commentaires

  1. Victoire de l’un des grands favoris, A. Démare, dans le sprint des rescapés des chemins ou des valeureux derniers combattants de l’automne, ceux du genre à ne jamais jeter le manche après la cognée, même après avoir travaillé dans les vignes ou après une longue saison. Dujardin, 7é, et le podium de la courses des raisins, Louvel, Démare et Van Gestel trouvent naturellement place au top 10 de cette virée en Touraine; Theuns second, ça ressemble à du Poitou-Charentes derrière Sarreau; l’irlandais S. Bennett apprécie l’endroit, il sprinte pour une honorable troisième place après une longue échappée reprise près du but.
    Relevons les nombreuses chutes qui éliminèrent nombre de concurrents, dont Philipsen, le vainqueur de Bourges, ce qui modifia quelque peu l’échiquier de la course, de nombreux équichiers disparaissant à cause des putes. En cause, non pas l’alcool ou la traversée des vignes, puisque ces chutes survinrent avant même d’arriver aux chemins et de traverser les châteaux; les raisons en seraient par contre une certaine tension dans le peloton à l’approche des chemins ou simplement le niveau de lassitude à l’approche de la morte saison.

  2. Sur les images ils étaient bien une cinquantaine au sprint.
    Mais pour ma part, j’ai préféré regarder le premier mondial de Gravel, qui a eu les défauts de la première course. Ha oui, MVDP a passé une bonne nuit, pas réveillé par des gamines australiennes prépubères, il a finit la course ! Même si un peu déçu, il n’a finit que troisième.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.