Giro 2018 victoire d
Richard Carapaz confirme son statut de meilleur jeune du Giro 2018. Photo : Giro d'Italia
Richard Carapaz termine en solitaire à Montevergine sur le Giro 2018
5 (100%) 3 votes

Sur cette huitième étape du Giro 2018 qui se terminait par l’ascension de Montevergine di Mercogliano, Richard Carapaz a profité de l’apathie et de l’attitude attentiste des favoris pour empocher un succès. Le coureur de Movistar a devancé de sept secondes un groupe assez compact qu’a réglé au sprint David Formolo (Bora Hansgrohe). Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a fini 3e et a fait la meilleure opération au classement général toujours dominé par Simon Yates (Mitchelton-Scott).

Richard Carapaz, le meilleur jeune du Giro 2018 vainqueur à Montevergine

Les favoris n’ont pas bougé, Richard Carapaz en a profité ! L’ascension vers Montevergine di Mercogliano n’aura pas été le théâtre d’une grande bagarre et a même débouché sur pas grand chose. Personne n’a pris l’initiative d’attaquer, mis à part un seul homme. Cela a été le porteur du maillot de meilleur jeune dans ce Giro 2018, qui a porté son offensive dans les deux derniers kilomètres. Cet effort a été récompensé de la plus belle façon en terminant en solitaire. Il s’agit de sa toute première victoire dans le World Tour, mais c’est surtout une jolie révélation depuis le Grand départ donné de Jérusalem.

Pinot grappille, Yates reste en rose

A part l’audace de Richard Carapaz qui lui a permis de s’imposer dans cette huitième étape, il n’y pas d’autres faits significatifs à retenir de cette étape. Tous les favoris ont terminé dans le même temps. Le seul à avoir grappiller du temps est Thibaut pinot (Groupama-FDJ) qui a empoché quatre secondes de bonifications grâce à sa 3e place. Un résultat qui l’a fait gagner une place au classement général, passant de la 5e à la 4e position. Ce soir, le Franc-Comtois est à 41 secondes d’Adam Yates, qui a connu une journée tranquille. Tout le contraire de Chris Froome, tombé dans l’ascension finale et qui s’est fait une belle frayeur. Le Britannique a finalement limité la casse en terminant dans le même temps du premier groupe. Tous ces principaux protagonistes sont déjà tournés vers l’étape de demain qui sera redoutable avec une arrivée prévue à Gran Sasso d’Italia. Après 225 kilomètres et un final à plus de 2 000 mètres d’altitude, certaines têtes pourraient bien tomber.

Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

1 commentaire

  1. La montée du col ne fut qu’un jeu de dupes mais il fallait un peu se douter de la chose : pour de nombreux leaders trop isolés à l’avant, les pourcentages n’étaient pas propice à faire de gros écarts, d’autant plus avecla présence en tête de ces Mitchelton dotée d’une belle armada de grimpeurs… Le giro est une course d’usure qui se décide en troisième semaine et se lancer à l’abordage ici eût été une énorme erreur, ce qu’aucun leader ne fit, hormis dans une moindre mesure T.Pinot sur le haut de la montée, pour récupérer en bénéf quatre secondes de bonif…. Carapaz fut en fait le seul véritable attaquant, mais la jeune équatorien n’a pas l’étoffe d’un possible vainqueur final…
    Et puis il y eut cette nouvelle chute de Froome, la deuxième depuis celle de Jérusalem, déjà annonciatrice d’un futur délicat… Faut-il le rappeler, il n’est jamais bon de tomber. Chutant seul, encore un fois dans un cirage entraperçu plus bas, cette fois-ci en montée, de nouveau touché au coude et au flanc, notre Britannicus aidé de quelques centurions revint sur l’arrière, s’agrippina un moment, puis vint se placer en éclaireurs avec la stratégie de tenter de chlorofroomé la troupe, ce dont il parvint d’autant mieux que celle-ci optait pour un cessez-le-feu temporaire… Mais le visage livide du champion au passage de la ligne, à peu prés couleur de son maillot blanc immaculée mais rendu blafard après l’orange, tunique cernée d’une crise couleur fiel, n’indique pas un avenir des plus radieux. Il semblerait même qu’après ce nouveau mauvais virage, notre affaire plus ou moins sportive en amorcerait une tournure peu avantageuse.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.