Clasica San Sebastian 2023 : Les favoris

1
725
Clasica San Sebastian 2023 les favoris
"Pas la peine de te cacher Remco, on t'a reconnu, et tout le monde sait que tu es la grandissime favori de la Clasica San Sebastian 2023" . Image : @klasikoa_archives_2022

La Clasica San Sebastian (samedi 29 juillet) accueille une nouvelle fois les meilleurs coureurs cyclistes du monde. Qu’ils sortent du Tour de France ou qu’ils sont en préparation de la prochaine Vuelta ou même des Mondiaux de Glasgow, tous sont à leur meilleur niveau. Et parmi les participants, favoris, et candidats à la victoire, est présent au départ Remco Evenepoel déjà victorieux par deux fois au Pays-Basque. Le Belge est le grandissime favori de l’épreuve.

A noter que parmi les coureurs engagés, Jonas Vingegaard, Tadej Pogacar, Wout van Aert, Mathieu van der Poel ou encore Mads Pedersen et consorts, qui auraient faits de solides favoris, sont absents en Espagne, au profit de la prochaine échéance qui aura lieu du côté de l’Ecosse.

*** Remco Evenepoel, Marc Hirschi, Juan Ayuso
** Pello Bilbao, Carlos Rodriguez, Neilson Powless
* Felix Gall, Ben O’Connor, Guillaume Martin, Ben Healy, Lorenzo Rota, Diego Ulissi, Tiesj Benoot, Romain Bardet, Mikel Landa, Ion Izagirre, Julian Alaphilippe, Romain Grégoire, Mathieu Burgaudeau, Michael Matthews, Santiago Buitrago, Rigoberto Uran

Remco Evenepoel (Soudal – Quick Step) 23 ans, 1m71 et 61kg

Remco Evenepoel est sans nul doute le grandissime favori de cette 43e édition de la Clasica San Sebastian, lui qui en est le vainqueur sortant, mais aussi le lauréat 2019. Il s’agissait d’ailleurs alors de son tout premier succès en World Tour, qui en annonçait beaucoup d’autres. Concernant cette saison cycliste 2023, le champion du monde sur route n’a plus couru depuis son titre national sur route de la fin juin. Du fait de son abandon sur le Giro au soir de la 8e étape et dont il s’était fait un objectif, le leader de l’équipe Soudal – Quick Step, protégé de Patrick Lefevere, a désormais comme objectif la Vuelta. Et un troisième succès ce samedi sur la course Basque ne serait qu’un point de passage dans le cadre de sa préparation. Depuis le début de cette année, Evenepoel s’est déjà imposé à huit reprises.

Marc Hirschi (UAE Team Emirates) 24 ans, 1m74 et 61kg

Marc Hirschi est passé près de la victoire en 2019 sur la Clasica San Sebastian qu’il terminait sur le podium, à la 3e place, battu à l’époque par Evenepoel et devancé au sprint par Greg van Avermaet, le futur retraité. Le Suisse, ancien vainqueur d’étape sur le Tour de France 2020 (sa toute première victoire pro) est en très grande forme actuellement, en témoigne son récent succès sur la Prueba Villafranca où il s’est imposé devant deux prétendants à la victoire à savoir Ben Healy et Juan Ayuso notamment. Un mois plus tôt le coéquipier de Pogacar remportait son titre national sur route, pour la première fois de sa carrière. Hirschi a l’intention de réaliser une superbe fin de saison avec à suivre les championnats du monde sur route qui se disputent la semaine prochaine.

Juan Ayuso (UAE Team Emirates) 20 ans, 1m83 et 65kg

Juan Ayuso pourrait très bien venir déjouer tous les pronostics du jour à commencer par ceux d’Evenepoel. L’Espagnol, tout jeune, a véritablement confirmé sur le dernier Tour de Suisse où il en est sorti victorieux de deux étapes et d’une seconde place au classement général final. Depuis, sur les courses auxquelles il a participé, son plus « mauvais résultat » reste une quatrième place. C’est dire tout le talent du rouleur-grimpeur mais aussi ce qui témoigne de sa forme physique actuelle. Comme l’an passé, après la Clasica San Sebastian qu’il abandonnait, Ayuso va disputer son Tour national qu’il terminait en 2022 à la 3e place à l’occasion de sa première participation.

Pello Bilbao (Bahrain – Victorious) 33 ans, 1m74 et 60kg

Pello Bilbao sort d’un Tour de France qu’il a terminé à la sixième place et d’une étape de remportée, et pas n’importe laquelle puisque l’Espagnol s’est imposé à Issoire lors de la 10e étape. Logiquement, avec de telles statistiques, le coureur de l’équipe Bahrain-Victorious est un des principaux favoris de la Clasica. Bilbao n’était plus venu disputer cette épreuve World Tour depuis 2019 où il prenait une modeste 19e place. Son meilleur résultat sur l’épreuve reste une 18e place, en 2018. Autant dire qu’il va tenter d’enfoncer le clou cette année. Et de toute évidence, il en est largement capable au regard de ses résultats sur la saison.

Carlos Rodriguez (INEOS Grenadiers) 22 ans, 1m83 et 67kg

Carlos Rodriguez, un peu comme Juan Ayuso, va arriver au Pays-Basque sans le moindre complexe, prêt à l’emporter et à signer le plus beau succès de sa jeune carrière. Et sa victoire d’étape à Morzine sur le Tour de France et sa cinquième place au classement général de la Grande Boucle laissent à penser que le coureur de l’équipe INEOS-Grenadiers est venu pour la victoire et rien d’autre. Et Rodriguez n’arrive pas sur un terrain inconnu puisque l’an passé il terminait 5e pour sa première participation.

Felix Gall (Ag2r Citroën) 25 ans, 1m78 et 66kg

Felix Gall figurait dans la liste des outsiders sur le dernier Tour de France qu’il a terminé à la 8e place au classement général final. Et son succès d’étape obtenu à Courchevel, et sa seconde place au Markstein en font un candidat idéal pour ce genre d’épreuve. L’Autrichien aura tout à gagner et surtout rien à perdre. Il lui faudra courir juste et profiter du marquage entre principaux favoris. Si le coureur de Vincent Lavenu l’emportait ce ne serait pas une surprise au regard de sa régularité depuis ce début de saison. A noter qu’il s’agira de sa première participation à la Clasica San Sebastian. Un coureur à surveiller quand même !

Ben O’Connor (Ag2r Citroën) 27 ans, 1m88 et 67kg

Ben O’Connor, bien que 17e du dernier Tour de France, l’Australien est passé à travers son rendez-vous du mois de juillet. Pourtant son début de saison était annonciateur d’une prometteuse Grande Boucle, mais il n’en a rien été. Le coureur de l’Ag2r Citroën va devoir corriger le tir rapidement et pourrait profiter de ce samedi pour (se) rassurer. Le seul bémol, et qui joue en sa défaveur, est qu’il va participer pour la première fois à cette épreuve World Tour. Il semblerait que les planètes ne soient actuellement pas alignées, du moins sur le papier.

Guillaume Martin (Cofidis) 30 ans, 1m73 et 55kg

Ben Healy (EF Education-EasyPost) 22 ans, 1m75 et 65kg

Lorenzo Rota (Intermarché – Circus – Wanty) 28 ans, 1m73 et 62kg

Diego Ulissi (UAE Team Emirates) 34 ans, 1m75 et 63kg

Tiesj Benoot (Jumbo-Visma) 29 ans, 1m90 et 72kg

Mikkel Honoré (EF Education-EasyPost) 26 ans, 1m85 et 68kg

Romain Bardet (Team dsl-firmenich) 32 ans, 1m85 et 65kg

Mikel Landa (Bahrain – Victorious) 33 ans, 1m73 et 60kg

Neilson Powless (EF Education-EasyPost) 26 ans, 1m83 et 67kg

Ion Izagirre (Cofidis) 34 ans, 1m73 et 60kg

Julian Alaphilippe (Soudal – Quick Step) 31 ans, 1m73 et 62kg

Romain Grégoire (Groupama-FDJ) 20 ans, 1m76 et 64kg

Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) 24 ans, 1m68 et 61kg

Michael Matthews (Team Jayco AlUla) 32 ans, 1m78 et 72kg

Santiago Buitrago (Bahrain – Victorious) 23 ans, 1m74 et 59kg

Rigoberto Uran (EF Education-EasyPost) 36 ans, 1m73 et 63kg

Lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2023

1 COMMENTAIRE

  1. Ceux qui sortent du TDF ont normalement un avantage mais cela dépendra de la façon dont ils ont récupéré des trois semaines haute intensité qu’ils ont du affronter .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.