Classement général complet après la 20e étape de la Vuelta 2022

6
2285
Classement général de la Vuelta 2022 après la 20e étape
Ne reste plus qu'une étape à disputer pour Remco Evenepoel et officiellement remporter la Vuelta 2022. Photo : @QSAV_LaVuelta

Au terme de la 20e étape de la Vuelta 2022 remportée samedi par Richard Carapaz (INEOS Grenadiers), le Belge Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) est à 24 heures d’un sacre sur le Tour d’Espagne. Retrouvez le classement général complet de l’épreuve.

Vidéo de cyclisme, résumé de la 20e étape du Tour d’Espagne

Classement général complet après la 20e étape de la Vuelta 2022

1 – EVENEPOEL Remco (Quick-Step Alpha Vinyl Team) en 78:00:12
2 – MAS Enric (Movistar Team) + 2:05
3 – AYUSO Juan (UAE Team Emirates) + 5:08
4 – LÓPEZ Miguel Ángel (Astana Qazaqstan Team) + 5:56
5 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 7:16
6 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 7:56
7 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers) + 7:57
8 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) + 10:30
9 – URÁN Rigoberto (EF Education-EasyPost) + 11:04
10 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 12:01
11 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 13:52
12 – POLANC Jan (UAE Team Emirates) + 21:22
13 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 25:39
14 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) + 28:18
15 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 43:41
16 – SÁNCHEZ Luis León (Bahrain – Victorious) + 46:00
17 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) + 46:08
18 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) + 48:05
19 – GEOGHEGAN HART Tao (INEOS Grenadiers) + 48:22
20 – MÄDER Gino (Bahrain – Victorious) + 51:53

La liste des coureurs engagés et les abandons

21 – DE LA CRUZ David (Astana Qazaqstan Team) + 59:26
22 – CABEDO Óscar (Burgos-BH) + 1:00:27
23 – HIGUITA Sergio (BORA – hansgrohe) + 1:00:51
24 – REICHENBACH Sébastien (Groupama – FDJ) + 1:01:07
25 – CARTHY Hugh (EF Education-EasyPost) + 1:04:31
26 – PARRA José Félix (Equipo Kern Pharma) + 1:04:50
27 – SOLER Marc (UAE Team Emirates) + 1:16:56
28 – BIZKARRA Mikel (Euskaltel – Euskadi) + 1:18:42
29 – BAKELANTS Jan (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 1:21:33
30 – OOMEN Sam (Jumbo-Visma) + 1:22:43
31 – MOLARD Rudy (Groupama – FDJ) + 1:23:31
32 – CHAMPOUSSIN Clément (AG2R Citroën Team) + 1:24:27
33 – HARPER Chris (Jumbo-Visma) + 1:25:08
34 – HAGEN Carl Fredrik (Israel – Premier Tech) + 1:26:35
35 – VERONA Carlos (Movistar Team) + 1:27:51
36 – ZAMBANINI Edoardo (Bahrain – Victorious) + 1:31:51
37 – OLIVEIRA Nelson (Movistar Team) + 1:31:53
38 – PRONSKIY Vadim (Astana Qazaqstan Team) + 1:34:14
39 – MEURISSE Xandro (Alpecin-Deceuninck) + 1:42:15
40 – VAN WILDER Ilan (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 1:45:24

41 – GESINK Robert (Jumbo-Visma) + 1:47:17
42 – GESBERT Élie (Team Arkéa Samsic) + 1:54:25
43 – DÍAZ José Manuel (Burgos-BH) + 1:55:04
44 – NAVARRO Daniel (Burgos-BH) + 2:03:05
45 – NIBALI Vincenzo (Astana Qazaqstan Team) + 2:05:28
46 – PADUN Mark (EF Education-EasyPost) + 2:13:42
47 – GARCÍA PIERNA Raúl (Equipo Kern Pharma) + 2:15:48
48 – ROJAS José Joaquín (Movistar Team) + 2:18:01
49 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers) + 2:18:25
50 – MÜHLBERGER Gregor (Movistar Team) + 2:23:16
51 – JUNGELS Bob (AG2R Citroën Team) + 2:29:28
52 – FABBRO Matteo (BORA – hansgrohe) + 2:30:13
53 – DENNIS Rohan (Jumbo-Visma) + 2:30:26
54 – VILLELLA Davide (Cofidis) + 2:31:04
55 – CRADDOCK Lawson (Team BikeExchange – Jayco) + 2:31:57
56 – HERRADA Jesús (Cofidis) + 2:34:04
57 – VERVAEKE Louis (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 2:36:37
58 – MASNADA Fausto (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 2:38:11
59 – FERNÁNDEZ Rubén (Cofidis) + 2:38:43
60 – GUGLIELMI Simon (Team Arkéa Samsic) + 2:39:08

61 – PETERS Nans (AG2R Citroën Team) + 2:43:13
62 – MATÉ Luis Ángel (Euskaltel – Euskadi) + 2:44:52
63 – GOLDSTEIN Omer (Israel – Premier Tech) + 2:51:49
64 – ELISSONDE Kenny (Trek – Segafredo) + 2:58:32
65 – TEJADA Harold (Astana Qazaqstan Team) + 3:01:54
66 – BERRADE Urko (Equipo Kern Pharma) + 3:06:26
67 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) + 3:08:02
68 – EZQUERRA Jesús (Burgos-BH) + 3:08:40
69 – CAICEDO Jonathan Klever (EF Education-EasyPost) + 3:08:41
70 – MCNULTY Brandon (UAE Team Emirates) + 3:12:46
71 – LUTSENKO Alexey (Astana Qazaqstan Team) + 3:13:58
72 – PRODHOMME Nicolas (AG2R Citroën Team) + 3:14:11
73 – TURNER Ben (INEOS Grenadiers) + 3:15:45
74 – BRENNER Marco (Team DSM) + 3:20:05
75 – BEVIN Patrick (Israel – Premier Tech) + 3:20:37
76 – MARTÍN Gotzon (Euskaltel – Euskadi) + 3:21:31
77 – ŘEPA Vojtěch (Equipo Kern Pharma) + 3:26:07
78 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange – Jayco) + 3:27:34
79 – KUDUS Merhawi (EF Education-EasyPost) + 3:29:43
80 – DE GENDT Thomas (Lotto Soudal) + 3:31:35

81 – STANNARD Robert (Alpecin-Deceuninck) + 3:33:44
82 – VERMEERSCH Gianni (Alpecin-Deceuninck) + 3:40:56
83 – BOU Joan (Euskaltel – Euskadi) + 3:41:22
84 – CANAL Carlos (Euskaltel – Euskadi) + 3:43:47
85 – SÜTTERLIN Jasha (Bahrain – Victorious) + 3:44:16
86 – AZURMENDI Ibai (Euskaltel – Euskadi) + 3:47:34
87 – SHAW James (EF Education-EasyPost) + 3:48:25
88 – BERNARD Julien (Trek – Segafredo) + 3:49:24
89 – BOL Jetse (Burgos-BH) + 3:50:38
90 – OWSIAN Łukasz (Team Arkéa Samsic) + 3:51:18
91 – TEUNISSEN Mike (Jumbo-Visma) + 3:52:40
92 – TIBERI Antonio (Trek – Segafredo) + 3:52:41
93 – AZPARREN Xabier Mikel (Euskaltel – Euskadi) + 3:54:38
94 – ITURRIA Mikel (Euskaltel – Euskadi) + 3:55:36
95 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) + 3:58:05
96 – OKAMIKA Ander (Burgos-BH) + 3:59:47
97 – PLAPP Luke (INEOS Grenadiers) m.t
98 – CHAMPION Thomas (Cofidis) + 4:07:05
99 – IMPEY Daryl (Israel – Premier Tech) + 4:07:47
100 – KOCH Jonas (BORA – hansgrohe) + 4:08:21

101 – DEVENYNS Dries (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 4:09:03
102 – DE MARCHI Alessandro (Israel – Premier Tech) + 4:13:01
103 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) + 4:15:05
104 – CAVAGNA Rémi (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 4:16:06
105 – GALVÁN Francisco (Equipo Kern Pharma) + 4:16:50
106 – NIEUWENHUIS Joris (Team DSM) + 4:18:20
107 – JANSSENS Jimmy (Alpecin-Deceuninck) + 4:18:45
108 – BEULLENS Cedric (Lotto Soudal) + 4:25:34
109 – SCOTSON Miles (Groupama – FDJ) + 4:27:35
110 – HVIDEBERG Jonas Iversby (Team DSM) + 4:28:39
111 – DURBRIDGE Luke (Team BikeExchange – Jayco) + 4:32:05
112 – ACKERMANN Pascal (UAE Team Emirates) + 4:33:38
113 – FROOME Chris (Israel – Premier Tech) + 4:36:26
114 – GROVES Kaden (Team BikeExchange – Jayco) + 4:38:11
115 – RAUGEL Antoine (AG2R Citroën Team) + 4:41:50
116 – RUSSO Clément (Team Arkéa Samsic) + 4:42:15
117 – CATALDO Dario (Trek – Segafredo) + 4:43:34
118 – HEPBURN Michael (Team BikeExchange – Jayco) + 4:44:44
119 – KIRSCH Alex (Trek – Segafredo) + 4:50:28
120 – MCLAY Daniel (Team Arkéa Samsic) + 4:50:52

121 – VAN POPPEL Danny (BORA – hansgrohe) + 4:52:00
122 – LIENHARD Fabian (Groupama – FDJ) + 4:54:07
123 – FEDOROV Yevgeniy (Astana Qazaqstan Team) + 4:54:43
124 – DEGENKOLB John (Team DSM) + 4:56:51
125 – MAŁECKI Kamil (Lotto Soudal) + 4:59:16
126 – MOLANO Juan Sebastián (UAE Team Emirates) + 5:09:52
127 – TAMINIAUX Lionel (Alpecin-Deceuninck) + 5:11:31
128 – JOHANSEN Julius (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 5:13:37
129 – MULLEN Ryan (BORA – hansgrohe) + 5:13:47
130 – VAN DEN BERG Julius (EF Education-EasyPost) + 5:15:54
131 – MERLIER Tim (Alpecin-Deceuninck) + 5:19:31
132 – OLIVEIRA Ivo (UAE Team Emirates) + 5:20:06
133 – MAS Lluís (Movistar Team) + 5:27:00
134 – CIMOLAI Davide (Cofidis) + 5:31:37

6 Commentaires

  1. J’aime bien cette image de R.EVENEPOEL entrain de pleurer cela le rend plus humble..!
    Le Petit a grandi il a pris confiance cela promet de belles bagarres la saison prochaine ..!
    BRAVO Belle Vuelta et belle saison..!
    Mais la saison n’est pas terminée le Championnat du Monde approche(« Alors peut étre que peut étre »)…?

    Pour terminer CH.FROOME est toujours en course 113 iéme a 04H36’26 » BRAVO l’essentiel étant de participer et de terminer …!
    Un retour a la vie paisible d’un ancien Champion c’est possible et plus facile qu’un retour au plus haut niveau..!
    Il est temps je pense de raccrocher..?

  2. Par rapport aux années passées, vingt ou cinquante ans en arrière, dans l’ensemble, les vainqueurs expriment bien autrement leurs émotions; Evenepoel pleure assez souvent après ses victoires; Froome, par contre, a plus ou moins trainé sa misère tout au long de cette vuelta; il se serait mal remis du covid; que dire sur ce dernier point, l’argument parait sans appel… Côté français, T. Pinot, à force de sorties malheureusement infructueuses, a quand même réussi à remonter à la 17é place, premier français; à peu près comme dans le Tour de France, qu’il termina 14é… En dehors des étapes de sprints, un peu comme sur le Tour de France avec d’autres pointures, ici avec par exemple Vine ou Carapaz, il était ardu pour quiconque de gagner une étape sur ces grands Tours !…

  3. Par rapport aux années passées, vingt ou cinquante ans en arrière, dans l’ensemble, les vainqueurs expriment bien autrement leurs émotions; Evenepoel pleure assez souvent après ses victoires; Froome, par contre, a plus ou moins trainé sa misère tout au long de cette vuelta; il se serait mal remis du covid; que dire sur ce dernier point, l’argument parait sans appel… Côté français, T. Pinot, à force de sorties malheureusement infructueuses, a quand même réussi à remonter à la 17é place, premier français; à peu près comme dans le Tour de France, qu’il termina 14é… En dehors des étapes de sprints, un peu comme sur le Tour de France avec d’autres pointures, ici avec par exemple Vine ou Carapaz, il était ardu pour quiconque de gagner une étape sur ces grands Tours !…

  4. A l’arrivée, EVENEPOEL laisse parler ses émotions. Pour lui, cette première victoire sur un grand tour a un goût de revanche sur la terrible chute dont il a été victime il y a deux ans sur le Tour de Lombardie. Il a dû patiemment se rétablir physiquement car l’immobilisation a été longue. Ensuite, comme on l’a vu sur le GIRO 2021, il était dans le doute sur les routes blanches et dans les descentes de col, avec une nouvelle chute heureusement sans conséquence, mais cela montrait qu’il avait perdu confiance en lui, et il a abandonné, c’était la bonne décision. Peut-être avait-il commis une erreur en prenant le départ de ce Giro alors qu’il n’était pas encore prêt. Puis ce fut ensuite un long travail pour lui-même, bien encadré par son équipe pour lui permettre de retrouver la confiance, le mental; Depuis le Giro 2021, il n’a plus participé à un grand tour et s’est « contenté » de classiques qu’il a souvent remportée. Cette VUELTA 2022 était le retour dans la cour des grands, deux victoires d’étape, leader pendant deux semaines démontrant que lui et son équipe ont su gérer la pression, toujours dans le calme. Hier après-midi, il a été attaqué de toute part et n’a jamais tremblé. Je pense que cette victoire est surtout une victoire contre lui-même, REMCO est reparti. Alors maintenant, nous attendons tous la prochaine saison, espérant que le Tour de FRANCE 2023 verra un affrontement entre REMCO, JONAS et TADEJ, ce sera magnifique.
    Bravo Champion, bravo à toute son équipe.

  5. Enfin ! Un belge gagne un grand tour avec une équipe amoindrie et un manager général à la langue fourchue et idées saugrenues mais efficaces …

  6. Belle victoire de  » Super Belge  » il a bien géré cette course , il a bien muri aussi , aucun dérapage verbal , presque serein en course , entouré d’une équipe qui n’était pas la plus forte sur le papier mais qui a su resserrer les rangs après les abandons de Serry et Alaphilippe . Il a passé un cap et va pouvoir descendre la pression d’un cran . Maintenant les championnats du monde en Australie …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.