Mitchelton-Scott avec Durbridge aux Strade Bianche
Luke Durbridge, un outsider dans les Strade Bianche. Photo : D.R
Clavicule cassée pour Luke Durbridge (Mitchelton-Scott)
5 (100%) 1 vote[s]

L’Australien Luke Durbridge (Mitchelton-Scott) a bien mal débuté sa saison cycliste 2018. Tandis que son coéquipier Alexander Edmondson remportait le titre national, le vice-champion du chrono a chuté cette nuit lors de l’épreuve sur route et s’est cassé la clavicule droite. Durbridge (26 ans) est hors courses pour plusieurs semaines.

Pas de Tour Down Under 2018 pour Luke Durbridge

Il y a deux jours tout avait bien débuté en 2018 pour Luke Durbridge puisque le coureur âgé de 26 ans prenait la seconde place du championnat Australien du chrono, battu par Rohan Dennis (BMC Racing Team). Pour l’heure, le coureur de la Team Mitchelton-Scott est écarté du peloton pour plusieurs semaines et ne participera pas, de ce fait, au Tour Down Under 2018 (16 – 21 janvier). Depuis 2011 Durbridge disputait chaque année, et après ses championnats nationaux, le TDU. Et jamais ce spécialiste du contre-la-montre n’y a remporté la moindre étape.

Durbridge, triple champion d’Australie

En 2012, et pour la première fois depuis son passage dans les rangs professionnels en 2010 (Team Jayco Skins), le champion d’Océanie sur route 2014 remportait un titre national, en contre-la-montre par équipe. Individuellement, en 2013, le coureur Australien a remporté coup sur coup le championnat d’Australie du chrono et sur route. Dans les deux cas, il précédait notamment Michael Matthews, son coéquipier de l’époque, désormais parti coureur sous les couleurs de la Team Sunweb.

Visitez le site officiel de la formation WorldTour Mitchelton-Scott

VIDEO de la chute de Luke Durbridge

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.