Davide Rebellin veut être champion d'Italie avant sa retraite
Davide Rebellin toujours motivé par le titre de champion d'Italie. Photo : D.R
0 Partages

Davide Rebellin a beau avoir 48 ans, l’ambition est encore intacte. Coureur professionnel depuis 1992 et évoluant désormais dans la formation croate Meridana Kamen, il poursuit toujours un but parmi d’autres, celui de devenir champion d’Italie. Un titre qui lui échappe depuis le début de sa carrière.

Le titre national, une ligne manquante chez Rebellin

Devenir champion d’Italie sur route à 49 ans, vous croyez ça impossible ? De son côté, Davide Rebellin veut continuer à y croire. Jamais vainqueur de son championnat national et donc forcément jamais porteur de ce maillot distinctif, l’ancien vainqueur des classiques ardennaises conserve cet objectif de remporter cette épreuve. Ce serait aussi pour lui un moyen de continuer sa carrière un peu plus longtemps encore. « Si je gagne le championnat, est-ce que je vais arrêter tout de suite après ? Non, parce que j’aimerais toujours faire la saison avec le tricolore toute l’année ensuite. Ce serait une motivation supplémentaire pour continuer. C’est un maillot que je n’ai jamais porté auparavant. Ce serait un rêve » a t-il déclaré à la Radio Ultimo Chilometro.

A LIRE AUSSI : En début d’année, Davide Rebellin a décidé de continuer

Pas de retraite pour Davide Rebellin à l’horizon

Pour le moment, il n’est donc pas question pour Davide Rebellin de se retirer. La passion pour son sport prévaut largement sur son âge. « Je ne veux pas que le coronavirus décide du moment quand je dois m’arrêter. Je veux choisir ce moment et j’aimerais le faire après une course importante. Mon rêve est de terminer ma carrière dans une équipe avec laquelle je peux faire des  grandes courses, ce qui me permettra de terminer avec panache. Je voudrais participer à quelques classiques puis terminer ma carrière. » Pour celui qui aura marqué les esprits en faisant le triplé Amstel Gold Race, Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège en 2004, revenir une dernière fois sur ces épreuves, le symbole serait fort. Et peut-être, dans le meilleur scénario possible, qui sait avec le maillot de champion d’Italie ?

0 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.