Dylan Groenewegen vainqueur de l'étape 7
Dylan Groenewegen a pu faire parler ses qualités de sprinteur.
142 Partages

Au terme d’une journée calme, le gain de la septième étape est revenue à Dylan Groenewegen (Team Jumbo-Visma). Dans un sprint disputé, le Néerlandais a devancé Caleb Ewan (Soudal – Lotto) qui est passé tout proche de la victoire, alors que Peter Sagan (Bora – Hansgrohe) est allé prendre la troisième place. De son côté, Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) a conservé son maillot jaune sans difficultés.

C’était à prévoir, le tracé entre Belfort et Chalon-sur-Saône n’a pas réservé de surprises. La plus longue étape de cette 106e édition (230 kilomètres) a débouché sur un sprint massif. Celui-ci a été remporté par Dylan Groenewegen, qui retrouve des couleurs après ne pas avoir connu le début de Tour de France souhaité. A la différence des arrivées de Bruxelles marquée par une chute ou celle de Nancy conclue à la cinquième place, il s’est montré le plus rapide cette fois-ci. Mais ça s’est joué à très peu de choses par rapport à Caleb Ewan, qui a été battu pour seulement quelques centimètres. En tout cas, ce succès décroché va assurément lui faire beaucoup de bien et lui retirer une certaine pression en vue des prochains sprints. 

Ce duel dans les derniers mètres opposant Groenewegen à Ewan est quasiment le seul fait à retenir de cette journée. Autrement, ce fut une véritable journée de transition. Stéphane Rossetto (Cofidis) et Yoann Offredo (Wanty – Gobert) ont été les deux seuls courageux à se porter à l’avant. Attaquants dès le départ, ils ont fait plus de deux cents kilomètres ensemble à l’avant. Mais avec jamais le moindre espoir d’aller au bout. Le peloton les a contrôlé à distance respectable avant de les rattraper dans la dernière heure de course quand il en a vraiment voulu.

Ensuite, les formations ont essayé de maintenir à l’avant leurs leaders pour le général ou leurs sprinteurs pour la victoire du jour. Une féroce bataille, qui s’est poursuivie jusqu’au moment de l’emballage final où les coureurs les plus rapides ont pu pleinement s’exprimer. Dylan Groenewegen aura su se montrer le plus performant. Derrière, Ewan et Sagan ont complété le podium. Ce dernier faisant quand même une nouvelle bonne opération dans l’optique du maillot vert dont il est le grandissime favori pour le ramener jusqu’à Paris. Sinon, rien à signaler chez les favoris et chez le leader de l’épreuve Giulio Ciccone, qui devra se révéler performant pour rester en haut du classement après une huitième étape vallonnée et piégeuse en direction de Saint-Etienne.

142 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Apart Bosseto qui n’a pas eu peur de se lancer dans le roulot avec Offredo, le course n’était vraiment pas bressée d’arriver en Presse. Rien à sanglier d’important mais magnifique dépoulé de Groenewegen, et basse de trois pour cette Jumbo Visma.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.