Edvald Boasson Hagen premier leader
Boasson Hagen commence fort. Capture d'écran Critérium du Dauphiné.
278 Partages

Sur une première étape du Critérium du Dauphiné disputée à un rythme élevée, un peloton réduit s’est disputée la victoire au sprint. Edvald Boasson Hagen (Team Dimension Data) a su trouver l’ouverture au bon moment pour faire parler sa puissance. Le Norvégien, qui s’empare du maillot de leader, a débordé Philippe Gilbert (Deceuninck – Quick Step) devant se contenter de la deuxième place. Wout van Aert (Team Jumbo-Visma) a terminé au troisième rang.

Le Critérium du Dauphiné est décidément l’une de ses courses favorites. Vainqueur déjà à quatre reprises sur cette épreuve, Edvald Boasson Hagen s’est de nouveau illustré à l’occasion du démarrage de la 71e édition. Sur un tracé vallonné long de 142 kilomètres dans le Cantal, entre Aurillac et Jussac, le coureur norvégien a démontré qu’il était en bonne condition physique. Il fallait l’être assurément car ça n’a quasiment pas débranché du départ à l’arrivée.

Après seulement quelques kilomètres, une échappée avec des coureurs de renom a réussi à s’extirper. Parmi les six hommes de tête, Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) et Magnus Cort Nielsen (Astana Pro Team) ont constitué de sérieuses menaces. Cela va s’avérer vrai tout au long de la journée, d’autant plus que ce duo va donner du fil à retordre au peloton jusque dans les derniers instants. Sans un gros effort derrière, il n’y aurait sans doute pas eu de retour.

Les principaux favoris tranquille

Pendant un certain moment, l’écart a été stabilisé par Bora-Hansgrohe pour favoriser les plans de son sprinteur Sam Bennett. Mais l’Irlandais s’est retrouvé distancé dans la dernière difficulté à environ vingt kilomètres de l’arrivée à cause d’une accélération soudaine de Deceuninck – Quick Step. Sur un rythme d’enfer, Zdenek Stybar avec Julian Alaphilippe dans sa roue a fait tout exploser. Un temps, le peloton a été totalement éparpillé. Puis, le calme est revenu permettant ainsi un regroupement d’une soixantaine d’unités. Seul Bjorg Lambrecht (Lotto Soudal) aura tenté ensuite sa chance en portant une attaque. Celle-ci lui a permis de revenir sur Naesen et Cort Nielsen. Les trois coureurs vont alors faire preuve d’une belle résistance.

A quelques kilomètres du terme, et même aux environs la flamme rouge, un succès de leur part était envisageable. Mais finalement, ils n’ont pas pu éviter le retour de l’arrière. Dans les derniers centaines de mètres, c’est Julian Alaphilippe qui a fait l’effort pour emmener Philippe Gilbert dans les meilleures conditions possible. Un travail qui ne va pas totalement payer, car le Belge a dû céder face à Edvald Boasson Hagen. Plus rapide, ce dernier ne faiblira pas jusqu’à la ligne d’arrivée. S’emparant du même coup de la tête du général, le Norvégien va devoir désormais essayer de conserver sa tunique à l’issue de la deuxième étape. Un défi pas simple compte tenu du profil exigent entre Mauriac et Craponne-sur-Arzon.

https://twitter.com/MitcheltonSCOTT/status/1137701995576537088

https://twitter.com/wcsbike/status/1137700729047736320

278 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.