Emmanuel Hubert : « Le plus important reste la santé »

0
1041
Arkéa-Samsic Coronavirus
Emmanuel Hubert, directeur général d'Arkéa-Samsic, est revenu sur ce très bon et atypique début de saison. Photo : Arkéa-Samsic/BettiniPhoto

Alors que le début de saison d’Arkéa-Samsic n’a jamais été aussi bon, Nairo Quintana, Warren Barguil et Nacer Bouhanni, les trois leaders de l’équipe bretonne, ont du comme tout le monde stopper leurs activités. Quoiqu’il en soit, même si la compétition s’est arrêtée au sommet avec une victoire du grimpeur colombien sur Paris-Nice, Emmanuel Hubert pense avant tout à la santé.

Arkéa-Samsic, meilleure équipe française

« Lorsque je débute une saison avec mon équipe, je nourris bien évidemment des ambitions hautes, la volonté de gagner, de performer est là. Aujourd’hui, au terme des deux premiers mois de la saison, nous comptons déjà huit succès partagés entre Nairo Quintana, Nacer Bouhanni et Florian Vachon », a dit le manager général d’Arkéa-Samsic, Emmanuel Hubert. Il a ajouté : « Nous sommes la première équipe française au classement UCI depuis quelques semaines alors que nous appartenons au peloton des formations UCI ProTeams. Nous sommes en tête du classement provisoire de l’UCI Europe Tour qui est l’objectif de l’équipe Arkéa-Samsic, car si cette première place nous revient en fin de saison, alors en 2021 nous serons automatiquement invité sur toutes les épreuves World-Tour du calendrier, dont les trois Grands Tours ».

Emmanuel Hubert : « Nous sommes solidaires »

Après avoir profité de la victoire de Nairo Quintana sur les pentes de la Colmiane lors de Paris-Nice, Emmanuel Hubert est revenu sur le risque sanitaire qui plane actuellement sur la France et l’Europe. « Nous ne savons pas quand la saison reprendra, car nous ne savons pas quand le virus va cesser de toucher les individus, a-t-il dit. Je suis un patron de PME, et donc je tiens à la santé de mes employés. La période est dure, on n’a aucune vue à court ou moyen terme. Mais nous sommes solidaires des mesures recommandées par notre gouvernement. En agissant de la sorte, nous éviterons une plus grande propagation du virus. Je sais aussi que la période n’est pas facile pour mes coureurs, mes entraîneurs et directeurs-sportifs, mon staff qui doivent composer au jour le jour avec le programme de chacun. Mais le plus important reste la santé. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.