Critérium du Dauphiné parcours étape 1
Les occasions de s'imposer pour les sprinteurs, puncheurs seront rares dans cette édition.

Après un prologue remporté par Michal Kwiatkowski (Team Sky), le Critérium du Dauphiné 2018 se poursuit ce lundi 4 juin par la première étape en ligne de cette édition. Disputée entre Valence et Saint-Just-Saint-Rambert sur 179 kilomètres, les rares sprinteurs engagés et les puncheurs ne devront pas manquer l’occasion.

A LIRE : Ne rien manquer de l’actualité du Dauphiné en direct live

Les favoris de la première étape du Critérium du Dauphiné

Après une mise en route réservée aux spécialistes du chrono dans ce 70e Critérium du Dauphiné, d’autres coureurs devraient logiquement s’illustrer sur la première étape. A commencer par les sprinteurs qui ne sont pas nombreux parmi les engagés. Bryan Coquard (Vital Concept Cycling Club) va tenter de poursuivre sa belle dynamique perçue au mois de mai, le duo allemand composé de Phil Bauhaus (Team Sunweb) et de Pascal Ackermann (Bora Hansgrohe) aura aussi à cœur de saisir cette occasion tout comme Fabio Jakobsen (Quick-Step Floors), qui est l’une des révélations de la première partie de saison. En cas d’arrivée groupée, ces coureurs tiennent la corde pour se disputer la victoire. Mais chez les puncheurs, ils seront quelques uns à vouloir éviter absolument ce scénario. Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) vainqueur de la Flèche Wallonne, Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), Dylan Teuns (BMC Racing Team), Daryl Impey (Mitchelton-Scott) et Thomas De Gendt (Lotto Soudal) pourraient bien tirer leur épingle du jeu sur un tel profil.

A LIRE AUSSI : Le parcours étape par étape du Dauphiné

Le parcours de la première étape

Pour la première explication en ligne, c’est une étape dite accidentée qui attend les différents protagonistes de cette 70e édition du Critérium du Dauphiné. Entre Valence et Sain-Just-Saint-Rambert, les 179 kilomètres seront loin d’être une partie de repos. Dès le départ, le Col de Leyrisse classé en 2e catégorie (8,5 km à 4,5%) sera à franchir, ce qui devrait favoriser une course offensive et le développement d’une échappée entre hommes forts. Par la suite, il y aura d’autres côtes de 3e et 4e catégorie qui durciront un peu plus encore le parcours avant d’arriver sur le circuit final. Ce dernier comportera une difficulté principale, la Côte du Barrage de Grangent (1,3 km à 4,5 %), qui devra être passée à deux reprises dont la dernière fois à seulement quatre kilomètres de l’arrivée.

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.