Tour du Pays Basque 2018 parcours étape 1
Parcours de l'étape 1 du Tour du Pays Basque 2018. - Photo : Capture d'écran Google Maps/La Flamme Rouge.
0 Partages

Ce lundi 2 avril aura lieu l’étape 1 du Tour du Pays Basque 2018. Longue de 162,2 kilomètres au départ et à l’arrivée de Zarautz, elle offrira aux coureurs engagés cinq difficultés pour un total de 25 kilomètres d’ascension. Cette première étape de la 58e édition de la course par étapes WorldTour devrait donc permettre de voir de nombreuses attaques et peut-être même les premiers écarts se créer au classement général.

À lire : Tout savoir de la 58e édition du Tour du Pays Basque 2018

Tout savoir de l’étape 1 du Tour du Pays Basque 2018

C’est le top départ. L’étape 1 du Tour du Pays Basque se déroulera ce lundi 2 avril. Un programme assez chargé attend les coureurs avec pas moins de cinq difficultés sur les 162,2 kilomètres à parcourir. Après 57 kilomètres de course, le col de Jaizkibel (2e catégorie – 8,8 km à 5,2% de pente moyenne) se présentera. Ensuite tout va aller très vite. 18 kilomètres plus loin, le col de Madiola (3e catégorie – 8,4 km à 4,2%) donnera un peu de fil à retordre au peloton avant la montée de Garate Gaina (3e catégorie – 3,5 km à 6,2%), moins longue, vienne remettre certains hommes dans le dur 10 kilomètres plus loin. Après un long replat, viendra un enchaînement de deux petites ascensions, le col d’Aia (3e catégorie – 9,5 km à 3,4%) et le col d’Elkano Gaina (2e catégorie – 2,4 km à 9%). Ensuite ce sera la descente pour le retour à Zarautz. Deux sprints bonification auront lieu d’abord à Orio au kilomètre 91,7 puis à Zumaia au kilomètre 114,2.

profil étape 1 tour du pays basque
L’étape 1 du Tour du Pays Basque 2018 est longue de 162,2 kilomètres et propose cinq difficultés.

Les favoris à la victoire du Tour du Pays Basque étape 1

Il y a deux possibilités lors de cette étape 1 du Tour du Pays Basque : soit elle se termine par un sprint soit une échappée peut aller au bout. Dans le premier cas, Michael Matthews ou encore Jay McCarthy peuvent s’imposer. Dans le deuxième cas, des coureurs comme Damiano Caruso, Alexis Vuillermoz ou encore Primoz Roglic.

0 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.