Giro 2018 et la résurrection de Froome
Chris Froome auteur d'une très grande étape. Photo : @giroditalia
444 Partages
Chris Froome devient le nouveau patron du Giro 2018
4.1 (82.22%) 9 votes

Une grande page de l’histoire du cyclisme s’est écrite aujourd’hui sur le Giro 2018. La 19e étape entrée dans la légende a été marquée par la victoire éclatante en solitaire de Chris Froome (Team Sky). Attaquant à 80 km de l’arrivée, le Britannique a mis trois minutes et plus à Richard Carapaz (Team Movistar) et Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). Son coup d’éclat lui permet de prendre le maillot rose à Simon Yates (Mitchelton-Scott), complètement à la dérive.

A LIRE : Le classement complet de la 19e étape

Chris Froome remporte une étape de légende au Giro 2018

Fantastique, incroyable, hors du commun, mémorable,… ! Les qualificatifs vont manquer pour parler de cette 19e étape entre Venaria Reale et Bardonecchia, qui va rester comme le moment fort de ce Giro 2018 et bien plus encore. Une étape de légende s’est tout simplement déroulée aujourd’hui avec comme acteur principal Chris Froome. Le Britannique aidé dans un premier temps par ses équipiers a livré une prestation phénoménale, digne des plus grands champions de ce sport. Mais surtout très inhabituel dans un cyclisme moderne plus cadenassé à de tels moments. En effet, de très impressionnants écarts ont été observés sur la ligne d’arrivée. Le septième de l’étape Davide Formolo (Bora Hansgrohe) a fini à plus de huit minutes. Cela n’a plus été vu depuis 1956 dans le Tour d’Italie. Une journée absolument dantesque.

Tout au long de la journée, le rythme n’a jamais faibli. Pour en témoigner, au pied du Colle Delle Finestre, l’échappé n’avait même pas une minute d’avance. Le combat des chefs a été ensuite lancé. Dès le pied, le Team Sky s’est mis en tête de peloton pour durcir le rythme. Au fil des kilomètres, le peloton a perdu énormément d’éléments jusqu’à exploser totalement. Et le premier coup de théâtre est intervenu avec le décrochage de Simon Yates. Le maillot rose a perdu pied dans la Cima Coppi, passant à seize minutes au sommet et perdant toutes ses illusions. Mais il n’est pas le seul à avoir perdu gros dans cette ascension. Le troisième du général ce matin Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida) s’est fait également distancé. Il ne rentrera jamais, et terminera à plus de huit minutes à l’arrivée.

C’est à 80 kilomètres de l’arrivée dans cette étape que tout s’est décanté. Le moment choisi par Froome d’attaquer et de distancer tout le monde. Un exploit complètement hallucinant sachant qu’il est allé jusqu’au bout en solitaire sans se faire rattraper. Derrière, dans le Colle Delle Finestre, Tom Dumoulin, Thibaut Pinot, Richard Carapaz, Miguel Angel Lopez et Sébastien Reichenbach sont ceux qui ont le mieux limité la casse. Réalisant toute la dernière partie de l’étape ensemble, ils ont quand même perdu constamment du temps. D’ailleurs à l’arrivée, mis à part Reichenbach qui a tout donné pour Pinot, ils ont tous fini à plus de trois minutes.

Du coup au général, Froome a pris le maillot rose pour la première fois de sa carrière. Il possède avant la dernière journée de montagne 40 secondes par rapport à Tom Dumoulin. Ce même écart sépare Thibaut Pinot et Miguel Angel Lopez pour la lutte au podium. Ce seront les deux principaux enjeux de la 20e et avant-dernière étape, qui peut encore réserver de grosses surprises avec trois cols à gravir et une arrivée au sommet à Cervinia.

Classement étape 19 – Top 20

444 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

2 commentaires

  1. Deux courses, celle de Sky et surtout de son leader Froome parti seul à l’avant et celle des autres éparpillés sur la route… Froome dans une chevauchée solitaire extraordinaire, fantastique, étousspouflante, etc… aucun superlatif n’est déplacé ici, le britannique était inchoutable, mais plus surprenant encore, il était difficile de se chouter de la dose au départ, même si la veille Froome avait porté le premier coup de massue au leader Yates, relégué définitivement aux oubliettes après ses performances des premières semaines, cette fois-ci par le terrible homme au marteau.…
    Une page de l’histoire du cyclisme s’écrit ici, celle-ci sera-t-elle grande, seule l’histoire, concept en devenir, en jugera de la mesure, de la même façon que la légende ne peut naitre que par l’épreuve du temps et de l’histoire… Un peu de retenue serait sans doute de mise ici. Avez-vous vu le visage très abaisé de Froome aprés cette victoire à Pardonecchia ? A part Donnecchia, quel surhomme peut afficher une telle fraicheur après trois semaines d’épreuves ? Stupéfiant !

  2. ……………………………………………??????????????????????????????
    Sinon ce fut une très très belle étape…………….!

    Bravo a Thibaut PINOT………………..!

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.