Gino Mader s'impose au sommet sur la 6ème étape du Giro 2021, Attila Valter est le nouveau leader
Gino Mader remporte sa première victoire en World Tour sur cette 6ème étape du Giro ! Photo: @giroditalia (twitter)
0 Partages

La première arrivée au sommet de ce Giro 2021 aura tenu toutes ses promesses. Après une étape dantesque animée par une météo capricieuse et un rythme soutenu, c’est le jeune Gino Mäder (Bahrain-Victorious) qui s’est imposé. Le suisse a su profiter de l’aide de son équipier Matej Mahoric. En effet, il a « terminé » le boulot en s’imposant au sommet à Ascoli Piceno. Il a devancé d’une dizaine de secondes le premier groupe des favoris composé d’Egan Bernal (2ème), Dan Martin (3ème) et Remco Evenepoel (4ème). Il y a eu du changement au classement général puisque c’est le hongrois Attila Valter (Groupama-FDJ) qui s’est emparé du maillot rose au profit d’Alessandro De Marchi (Israel Start-Up Nation). Les écarts se sont considérablement resserrés entre les favoris.

Giro 2021 : Première victoire en World Tour pour Gino Mader

Après avoir frôlé la victoire de peu sur le Paris-Nice 2021 et s’être fait battre par Primoz Roglic, Gino Mäder avait soif de vengeance. Il avait manqué de peu de s’imposer pour la première fois sur le circuit World Tour. C’est désormais chose faite aujourd’hui ! Il a parfaitement manœuvré en se défaisant de Bauke Mollema et Dario Cataldo dans la dernière montée du jour. Le jeune suisse a également résisté au retour des favoris Bernal, Martin et Evenepoel pour aller chercher cette magnifique victoire !

https://twitter.com/giroditalia/status/1392864098195492867?s=20
0 Partages
Mathis MAUDET
Grand passionné de sport et de cyclisme depuis mon enfance. Pratiquer le VTT en s'imaginant être dans un final de championnat du monde est mon quotidien ;)

2 commentaires

  1. Pour Gino Mader, cette victoire rappelle et contraste en effet avec sa mésaventure au sommet de La Colmiane, un peu dans les mêmes conditions, comme dernier rescapé d’une l’échappée initiale. Le succés est acquis de justesse, mais s’avère d’autant plus mérité qu’il signe celui de ce duo que G. Mader constitua avec son équipier M. Mohoric, ce dernier comme initiateur puis auteur d’un fantastique effort au long cours afin de faire vivre cette échappée dans des conditions météo et sur des terrains aussi variés que scabreux ou exigeants, le plat pour lancer l’échappée, la montée pour passer en tête au sommet de l’avant-dernière ascension ou bien la descente, ce domaine de prédilection où le champion excelle, même privé de cette position éponyme qui a pu si fortement influencer ce monde du vélo, avant que les hommes de Lappartient ne disent stop, ne pouvant poursuivre dans ce sens, ceci au risque de faillir de nouveau, à des fins de sécurité pour le cycliste ordinaire; ça mader de rien mais il convient de rappeler en quels endroits se trouvent les champions les plus remarquables.
    Egalement champion ce Ganna, véritable Goliath au service des Inéos : Sivakov ou Hercule Dennis n’étant plus là, Inéos n’en possède pas moins un bloc toujours aussi impressionnant, avec des coureurs comme Narvaez ou Castroviejo, ce dernier roulant en tête dans le dernier col, à la fois mort et crevé de l’arrière… L’étape confirme donc Bernal en favori et Evenepoel en outsider énigmatique, vieux briscard sur le retour à ne jamais rouler un mètre, point d’interrogation sur la tête dans une bulle de bande dessinée Quickstep « Objectif Lune ». « Quel hergé à me freiner ainsi ? », doit-il se demander, contrairement à d’autres plus en vue, comme le Bardet d’aujourd’hui ou surtout Ciccone, ce dernier à mon goût un peu trop poussé sur l’avant en ce début de giro…

  2. Apres avoir fait un petit tour sur You tube sur un résumé vite fait de l’étape , je constate que Pieter Serry (Deceuninck – Quick Step) a été renversé par une voiture de l’équipe Team BikeExchange . Une fois de plus où se trouve le danger sur une course cycliste … Dans le jet d’un bidon ou d’ un conducteur aveugle . Sur une course humide notre jeune Evenepoel répond présent pour le moment , bonne information pour les adversaires direct du coureur Belge . Bernal est aussi là actif et son mal de dos semble être qu’un mauvais souvenir et donc à revoir sur une étape alpestre . Bonne surprise pour Dan Martin qui a la patte sur ce début du Giro . Simon Yates semble un peu en retrait mais attention le Giro est loin d’être perdu aussi , il se trouve à quelques secondes . D’autres coureurs sont dans ce cas . Demain il fera beau et place au sprinteur . Une pièce sur Viviani , les cofidis gagnent à nouveau ….

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.