Primoz Roglic est inarrêtable sur Paris-Nice 2021
Primoz Roglic emporte tout sur son passage lors de ce Paris-Nice 2021. Photo : @JumboVismaRoad
0 Partages

Quel dénouement pour la septième et avant-dernière étape de ce Paris-Nice 2021 au sommet de la Colmiane ! Le leader incontesté de l’épreuve Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) a empoché un troisième succès sur cette édition, et surtout privé d’une grande victoire Gino Mäder (Team Bahrain Victorious). Le Suisse membre de l’échappée avait bien résisté au retour des meilleurs du général, mais n’a rien pu faire face au Slovène qui l’a rattrapé à seulement quelques mètres de la ligne d’arrivée.

Primoz Roglic dominateur sur Paris-Nice 2021

Une victoire de plus ! Sept étapes ont été disputées dur ce Paris-Nice 2021, et Primoz Roglic en a remporté trois d’entre elles. Le Slovène vient d’améliorer son compteur sur cette 79e édition en s’adjugeant l’étape reine, qui s’achevait au Col de la Colmiane. Très fort, celui qui domine le classement général, a fait la différence dans le final de l’ascension. C’est même dans les tout derniers mètres qu’il a rattrapé le dernier membre de l’échappée, Gino Mäder, passé tout près de sa plus belle victoire en carrière.

Quelques mètres manquants pour Gino Mäder

Cette étape reine avait donnée de l’idée à un certain nombre de coureurs pour aller prendre l’échappée. Ils ont été d’ailleurs jusqu’à treize à évoluer en tête de la course. Parmi eux, Alexey Lutsenko (Astana – Premier Tech), Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Dylan Teuns (Bahrain Victorious), mais aussi Anthony Perez (Cofidis) qui s’est assuré le gain du classement de la montagne. Par contre, aucun de ces coureurs cités n’a été en mesure de jouer la gagne au Col de la Colmiane à la différence de Gino Mäder, qui a fait forte impression.

Dans le final, le jeune coureur suisse de 22 ans a été le seul à résister au groupe constitué des coureurs les mieux placés au général. Mais à moins de deux kilomètres de l’arrivée, une première attaque de Primoz Roglic lui a fait perdre du temps. Le Slovène, porteur du maillot de leader, a mis en difficulté tous ses rivaux, et seul Maximilian Schachmann (BORA – handsgrohe) a pu revenir sur lui dans un premier temps. Et le rythme a ensuite légèrement diminué, ce qui a semblé profiter à Mäder disposant toujours de quelques secondes d’avance. C’était sans compter sur Roglic.

Primoz Roglic écarte toute concurrence pour la victoire finale

Alors que Mäder partait a priori pour la victoire d’étape, Roglic a placé une violente attaque dans les derniers centaines de mètres. Parti seul, et revenu très fort sur le Suisse, le coureur du Team Jumbo-Visma a dépassé l’homme de tête à quelques mètres de la ligne d’arrivée. Cruelle conclusion pour l’un, et merveilleux dénouement pour l’autre. En tout cas avec cette étape, si c’était encore nécessaire, Roglic a très certainement assuré sa victoire finale. Il lui restera à passer sans encombre la dernière étape, qui est en plus moins difficile que prévu.

Classement de la 7e étape – Paris-Nice – Top 20

1 – ROGLIC Primoz (Team Jumbo-Visma) en 3:09:18
2 – MÄDER Gino (Bahrain – Victorious) + 0:02
3 – SCHACHMANN Maximilian (BORA – hansgrohe) + 0:05
4 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange) + 0:08
5 – VLASOV Aleksandr (Astana – Premier Tech) + 0:10
6 – BENOOT Tiesj (Team DSM) m.t
7 – MARTIN Guillaume (Cofidis, Solutions Crédits) + 0:15
8 – IZAGIRRE Ion (Astana – Premier Tech) m.t
9 – VANHOUCKE Harm (Lotto Soudal) + 0:22
10 – HINDLEY Jai (Team DSM) + 0:27
11 – KRUIJSWIJK Steven (Team Jumbo-Visma) m.t
12 – HAIG Jack (Bahrain – Victorious ) + 0:35
13 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers) + 0:38
14 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) + 0:40
15 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) + 0:53
16 – PARET-PEINTRE Aurélien (AG2R Citroën Team) m.t
17 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:59
18 – JORGENSON Matteo (Movistar Team) + 1:03
19 – HENAO Sergio (Team Qhubeka ASSOS) + 1:14
20 – POWLESS Neilson (EF Education – Nippo) + 1:27

Classement général après l’étape 7 de Paris-Nice 2021 – Top 20

1 – ROGLIČ Primož (Team Jumbo-Visma en 26:32:01
2 – SCHACHMANN Maximilian (BORA – hansgrohe) + 0:52
3 – VLASOV Aleksandr (Astana – Premier Tech) + 1:11
4 – IZAGIRRE Ion (Astana – Premier Tech) + 1:15
5 – BENOOT Tiesj (Team DSM) + 1:34
6 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange ,,
7 – MARTIN Guillaume (Cofidis, Solutions Crédits) + 2:06
8 – KRUIJSWIJK Steven (Team Jumbo-Visma) + 2:07
9 – HAIG Jack (Bahrain – Victorious) + 2:10
10 – JORGENSON Matteo (Movistar Team) + 2:21
11 – MADER Gino (Bahrain – Victorious) + 2:24
12 – PARET-PEINTRE Aurélien (AG2R Citroën Team) + 2:26
13 – VANHOUCKE Harm (Lotto Soudal) + 2:33
14 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) + 2:36
15 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers) + 2:41
16 – HINDLEY Jai (Team DSM) + 2:49
17 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) + 2:50
18 – LATOUR Pierre (Team Total Direct Energie) + 3:13
19 – HENAO Sergio (Team Qhubeka ASSOS) + 3:18
20 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 3:22

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Défaite de caractère en effet cruel pour G.Mader, passé dans les derniers mètres de l’ascension. Il n’a manqué que quelques secondes au jeune suisse, peut-être un peu du temps perdu à tergiverser avec ses derniers compagnons d’échappée, de plus en plus las et encombrants au fil de la montée… L’arrivée en vue, Roglic et Schachmann ne souhaitant pas se trimbaler l’un l’autre, l’allure baissa quelques peu, en effet, le temps pour certains commentateurs de disserter sur la victoire méritée de Mader, la tactique habituelle d’un leader laissant filer l’étape, etc…, l’espace aussi d’un petit regroupement derrière le jeune suisse, ce dernier de plus en plus en plus en délicatesse avec la pente…
    Une attaque de G. Martin, manoeuvre désormais récurrente, le leader Cofidis ayant réussi à recoller des arrières et l’habituel retour de Roglic sur le normand et la tête de course aurait pu clarifier les réactions des sus-nommés commentateurs sur les méthodes à l’oeuvre en de telles circonstances, mais G. Martin se trouvait plus ou moins en bout de course, comme dans l’incapacité d’aller plus loin, un peu comme le bout de cette course-ci, ce Paris-Nice… L’affaire se solda donc avec cette dernière, surprenante et fulgurante attaque de P. Roglic, gagneur impénitent, Schachmann à fond ne pouvant suivre, le slovène revenant comme une balle sur le malheureux Mader pour le passer avant le mât d’arrivée. Jumbo et Roglic de nouveau victorieux, dans la continuité de la vuelta 2020, les commentateurs d’Eurosport en particulier en éprouveraient-ils une certaine lassitude, ici comme la veille… A Biot, à 100mètres : « Bryan Coquard et Dylan Teuns vont lancer leur sprint… » … etc.. Ils n’ont qu’à téléviser les courses italiennes, ça les changera…

  2. Impressionnant ce Roglic pour sa première compétition de la saison , je dirai carton plein , les quatre dernière étapes et trois victoires . Cela semble si facile pour certains . Une fois la ligne passé , l’homme ou le super performeur semble même pas essoufflé . Le Paris Nice est plié .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.